Boukadoum: la diplomatie algérienne accorde un intérêt particulier à l'Afrique, surtout le Sahel et son environnement immédiat    Les attaques fréquentes des médias publics français ciblant l'Algérie ne relèvent nullement de la liberté d'expression    Création d'un portail électronique pour l'inscription de 25.000 experts algériens à l'étranger    Lutte contre le Covid19 : la wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    119 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Vers une reprise graduelle de certaines activités commerciales et de services    Souk Ahras : dénombrement de 1 496 oiseaux d'eau nicheurs à travers 11 zones humides    Belhimer: la transition numérique de la presse écrite, une nécessité "impérieuse"    Report du procès de Karim Tabbou au 29 juin prochain    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    Opposée à l'indépendance de l'Algérie, l'OAS adopte le terrorisme à grande échelle    Choc sanitaire et pétrolier : L'endettement contrôlé et des réformes comme unique voie de sortie de crise    Les députés engagent un débat à l'APN    "L'infatigable avocat de la cause maghrébine"    Alger ferme ses plages    Déclaration de devises par les voyageurs: les députés votent pour le maintien du montant à 5.000 euros    Les pays producteurs se réuniront les 9 et 10 juin    Deux ouvrages de Abderrezak Dourari bientôt publiés    Un lourd héritage    15.000 commerçants et artisans à l'arrêt depuis trois mois: L'UGCAA demande la réouverture des commerces    Le taux d'inflation à 1,8% en avril    FAF - Réunion du BF: Ni arrêt définitif, ni saison blanche !    Coronavirus: Dix wilayas sous microscope    Plus de 460 Algériens bloqués au Maroc rapatriés    Un nouveau directeur à la jumenterie    RC Arba: Entre espoir et appréhensions    El Tarf: De nombreuses cultures ravagées par le mildiou    La mort au temps du corona    Mahrez victime d'un cambriolage    Les violentes manifestations se poursuivent    L'armée égyptienne annonce avoir tué 19 terroristes présumés    225 morts lors des manifestations de novembre    Future destination de Benayada    Benzia gravement blessé à la main    Les habitants réclament leur réouverture    Arab : "Helfaïa est toujours en poste"    Des députés plaident pour un retour au dialogue en Libye    L'ADE rassure ses abonnés    Une récolte de 300 000 quintaux à l'hectare prévue    Le reflet de l'intolérance sociale    Le poète assassiné    Cour d'Alger: le procès de Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté    CONGRES DU PARTI FLN : Abou El Fadl Baadji plébiscité nouveau secrétaire général    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    ES Sétif : Halfaia remet sa démission    Réunion du Conseil des ministres aujourd'hui: «Mémoire nationale» et relance de l'industrie au menu    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un geste et une croyance emplis de tendresse
Jet d'eau après le départ d'une personne
Publié dans Le Soir d'Algérie le 30 - 01 - 2020

Dans notre vie quotidienne, il y a des gestes dont on ne connaît pas l'origine, mais qu'on reproduit. Et c'est par superstition ou par mimisme qu'on se surprend à répéter des actes de nos aïeuls. Comme celui de verser de l'eau derrière, et non pas sur, une personne qui part en voyage.
« J'ai vu mes tantes qui le faisaient pour nous et pour leurs enfants après chaque départ d'un invité qui leur est cher. Et depuis quelques années, je reproduis cet acte pour mon fils. Sur le pas de la porte, je jette un peu d'eau avant son retour vers le Canada. C'est une vieille croyance qui veut que de cette façon, il pourra revenir », explique, Ghania.
Meriem, de son côté, révèle l'amour que transmet ce geste : « Pour moi, il est plein de tendresse. Il signifie que nous voulons revoir cette personne qui nous est chère. J'avais une arrière-tante maternelle qui, dans son comportement de paysanne, était très rude. Après avoir passé quelques jours chez elle à la campagne, dès que nous montions dans la voiture pour rentrer à Alger, elle se mettait sur le seuil de la porte munie d'un verre ou d'une casserole remplie d'eau. Elle faisait quelques pas derrière la voiture qui démarrait et jetait le contenu de l'ustensile qu'elle tenait. Sans un mot, par ce simple geste, je comprenais qu'elle nous aimait. C'est dans cet esprit que je reproduis ce geste pour les personnes que j'aime. Pour moi, cela va au-delà de la superstition ou de la croyance .»
Ce geste n'est pas propre aux Algériens mais à tout le Maghreb. Et même au-delà. Des recherches sur internet permettent de retrouver ce même geste en Turquie et en Serbie. A titre d'exemple, dans le pays de l'ancien empire ottoman, la personne qui jette l'eau prononce une phrase : « Pars comme l'eau, reviens comme l'eau .» Ce qui démontre toute la symbolique de cet élément. « Dans ce pays, ce n'est pas uniquement pour une personne qui part en voyage. C'est le cas aussi pour quelques événements sportifs, départ en randonnée, départ d'une équipe locale pour un tournoi ou une compétition. Et vous trouvez, souvent, des traces d'eau sur les trottoirs même derrière un voyageur ou un touriste », raconte Nawel revenue récemment d'un voyage à Istanbul.
En Serbie, il est bon de renverser de l'eau derrière quelqu'un, surtout si il se rend à un entretien d'embauche ou à un examen, s'en va en voyage ou part en mission. Pour eux, « l'eau représente le mouvement, la fluidité, signe que tout va bien se dérouler », peut-on lire sur un site dédié aux voyages.
Dans toutes les cultures, l'eau a une symbolique très forte. Elle est la source de la vie, de la fluidité et de la sécurité. Dans de nombreuses traditions, elle est perçue comme un moyen de transformer, de transmuter la matière inerte en vie, et de conduire l'esprit vers la lumière et la conscience de soi. Elle représente la purification et le retour aux racines.
C'est aussi un geste d'amour et de tendresse !
S. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.