Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    Le Président Tebboune exhorte les jeunes à tracer leur voie vers la réussite par le travail, le savoir et la rigueur morale    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Ces partis à candidats «extra-muros»    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amira Bouraoui condamnée à un an de prison
TRIBUNAL DE CHERAGA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 06 - 2020

Des dizaines d'activistes ont été présentés, hier, devant les tribunaux de plusieurs wilayas du pays. La majorité d'entre eux sont poursuivis pour «incitation à attroupement non armé» et «exposition de la vie d'autrui au danger en temps de confinement sanitaire».
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - L'activiste et médecin Amira Bouraoui, arrêtée mercredi dernier et placée en garde à vue dans une brigade de gendarmerie nationale à Alger, a été présentée, hier, en comparution immédiate devant le juge du tribunal de Cheraga. Le verdict est prononcé tard dans l'après-midi : elle a été condamnée à une peine d'une année de prison ferme. Amira Bouraoui, icône du mouvement Barakat contre le quatrième mandat en 2014 et militante engagée contre le cinquième mandat bien avant le 22 février 2019, est poursuivie, selon l'avocate Zoubida Assoul, pour six chefs d'inculpation. Il s'agit, a précisé le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), d'«incitation à attroupement non armé, offense ou dénigrement du dogme ou des préceptes de l'Islam, offense au président de la République par une expression outrageante, injurieuse ou diffamatoire, publication pouvant porter atteinte à l'unité nationale, informations ou nouvelles fausses ou calomnieuses, susceptibles de porter atteinte à la sécurité ou à l'ordre public, incitation à la violation délibérée et manifeste d'une obligation de prudence ou de sécurité édictée par la loi ou le règlement (confinement sanitaire) et exposition de la vie d'autrui ou son intégrité physique à un danger».
Le procureur de la République avait requis une peine de 18 mois de prison à l'encontre de la militante. Son arrestation a suscité l'indignation des défenseurs des droits de l'Homme qui ont dénoncé une atteinte aux libertés.
Par ailleurs, des dizaines de personnes ont été présentées, durant la journée d'hier, devant les tribunaux de plusieurs wilayas du pays (Béjaïa, Tizi-Ouzou, Tlemcen, Bordj-Bou-Arréridj, Ouargla, Alger, Djelfa, Bouira...).
Ces personnes ont été arrêtées lors des manifestations qui se sont déroulées ce vendredi dans quelques villes du pays dans une tentative de reprise des marches du mouvement populaire du 22 février.
Dans la wilaya de Béjaïa, pas moins de 32 manifestants sont concernés par ces présentations alors qu'à Tizi-Ouzou, plus de 20 personnes ont été présentées devant le tribunal, selon plusieurs sources. Dans la wilaya de Tlemcen, sept manifestants ont été traduits devant le juge pendant qu'à Ouargla, trois personnes sont concernées.
Au tribunal de Sidi-M'hamed, à Alger, plusieurs jeunes arrêtés vendredi ont affirmé qu'ils n'ont aucun lien avec le Hirak, poussant le collectif d'avocats venu les défendre bénévolement à se retirer.
Parallèlement à ces présentations, des rassemblements de soutien aux détenus ont été tenus devant différents tribunaux et plusieurs personnes ont été interpellées lors de ces actions de protestation, ont rapporté plusieurs sources. Des militants et organisations ont dénoncé cette nouvelle vague d'arrestations et de traductions des activistes devant la justice.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.