Conseil des ministres: Le projet d'ordonnance sur le Régime électoral adopté    Environnement hostile    Comment vaincre l'échec ?    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Abderrahmane Benkhalfa: «Passer à une stratégie de lobbying international»    Ligue 1 - Mise à jour: Le CRB avec quel état d'esprit ?    MC Oran: Un statut à fructifier    ASO Chlef: Un club à la dérive !    Chlef: Sept morts et trois disparus dans des inondations    Tizi Ouzou: Un véhicule prend feu, 7 personnes brûlées    Constantine: Trois morts et deux blessés dans un accident de la route    Les efforts de l'Etat nécessitent une contribution des différents partenaires    Les partis politiques s'y préparent    Abrégée et interdite aux femmes et aux enfants    130 nouveaux cas confirmés, 03 morts et 118 guérisons    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Ramos a trois semaines pour trancher    Brèves Omnisports    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Un webinaire international organisé mercredi    Le président Tebboune présente ses condoléances    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    Un réseau de narcotrafiquants démantelé    La mairie de Mizrana fermée    Les propriétaires réinvestissent la rue    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    «Le vieux renard» revient à bouzeguène    Le double combat de la femme algérienne    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Sabri Boukadoum en visite au Togo    Entrepreneuriat féminin: un concours pour valoriser les femmes créatrices de richesse    CAN-2021 (U17) : "L'EN attend toujours l'autorisation pour s'envoler au Maroc"    Pour un manifeste des femmes algériennes    Futur parti pour une majorité présidentielle?    La militante sultana khaya victime d'une tentative d'élimination physique    Le Président Tebboune présente ses condoléances à son homologue sahraoui suite au décès de sa mère    Ligue 1 CRB-CSC : le Chabab pour renouer avec la victoire    L'heure du bilan    Actuculte    Scènes de guérilla urbaine après l'arrestation d'un opposant    Au moins 90 morts dans des combats à Marib    Mechichi tente l'apaisement    Le «tintamarre» Yasmina Khadra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le couvre-feu reconduit jusqu'au 13 Juillet
Confinement : Le gouvernement durcit les sanctions
Publié dans Le Soir d'Algérie le 30 - 06 - 2020

Les mesures portant confinement partiel sont reconduites dans les mêmes conditions jusqu'au 13 juillet prochain. La liste des 19 wilayas concernées par la levée du confinement reste inchangée. Idem pour celles où le couvre-feu est imposé entre 20h00 et 5h00. Les walis sont cependant autorisés à prendre la décision de confiner des communes ou des quartiers en fonction de la situation épidémiologique. Les marchés à bestiaux, les centres commerciaux seront fermés pour une durée de quinze jours. Les personnes ne portant pas de masque dans l'espace public seront désormais systématiquement verbalisées. Les rassemblements familiaux, notamment les fêtes de mariage, sont strictement interdites sous peine de sanctions.
Nawal Imés - Alger (Le Soir) - Les mesures instituant le confinement sont reconduites dans le mêmes conditions jusqu'au 13 juillet. 19 wilayas, à savoir ; Boumerdès, Souk-Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M'sila, Chlef, Sidi Bel Abbès, Médéa, Blida, Bordj-Bou-Arréridj, Tipaza, Ouargla, Béchar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Béjaïa, Adrar, Laghouat et El Oued ne tombent toujours pas sous le régime du couvre-feu. Pour le reste du territoire national, le couvre-feu reste en vigueur entre 20 h00 et 5h 00.
Une nouveauté cependant : les walis et chefs de daïras auront autorité à prendre les décisions de confiner des quartiers ou des communes lorsque la situation épidémiologique l'imposera. Ils peuvent désormais «procéder au confinement partiel ou total ciblé d'une ou de plusieurs localités, communes ou quartiers connaissant des foyers ou des clusters de contamination», selon le communiqué de la chefferie du gouvernement qui ajoute que : «Il est fait obligation aux walis, chefs de daïra, présidents d'APC d'entamer des visites régulières et permanentes des centres hospitaliers et rendre compte quotidiennement aux autorités sanitaires. Ils sont également tenus de mobiliser la force publique pour faire respecter l'interdiction des rassemblements familiaux, notamment les mariages.» Autre décision prise hier également : la fermeture des marchés à bestiaux ainsi que les grands centres commerciaux pour une durée de quinze jours dans les wilayas les plus touchées par la pandémie du Covid 19. Pour dissuader les plus récalcitrants, il est désormais demandé aux agents de l'ordre de verbaliser de manière systématique toute personne ne portant pas de masque dans l'espace public. Les agents dépendant du ministère du commerce devront quant à eux, veiller à ce que les commerçants respectent l'ensemble des mesures ayant accompagné la reprise de l'activité commerciale. Une tolérance zéro sera désormais appliquée à tous ceux qui ne respecteraient pas les mesures de confinement.
La proposition de reconfinement partiel avait été faite depuis plusieurs semaines déjà par de nombreux membres du comité scientifique. Le conseil des ministres a évoqué cette éventualité, laissant le soin au Premier ministre d'en annoncer les modalités. Djerad a en effet été instruit «d'étudier les mesures à prendre avec le comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du coronavirus afin de décider des actions à entreprendre dans les prochains jours, en vue de briser la chaîne de contamination et de circonscrire les foyers épidémiques».
Le ministre de la Santé avait, quant à lui, au cours de cette même réunion, proposé l'intensification des campagnes de sensibilisation, couplée à un durcissement des sanctions à l'encontre des contrevenants, affirmant qu'au regard de la situation, l'éventualité d'un reconfinement partiel n'est pas exclue. Une vision approuvée par Abdelmadjid Tebboune qui a ordonné «le durcissement des sanctions à l'encontre de tous les contrevenants, individuellement ou collectivement, aux mesures de prévention».
Le comportement des plus récalcitrants est pointé du doigt par le président de la République, au moment où la pandémie connait une flambée. Les bilans quotidiens constituent chaque jour un nouveau record inquiétant.
N. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.