Feux de forêts : la Protection civile déploie un important dispositif    Liban, Algérie, Maroc...un été particulier    La défense exige la présence du secrétaire particulier de Bouteflika    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    Des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Trump envisage un discours depuis la Maison Blanche pour officialiser sa candidature    Explosions au Liban: 137 morts et 5.000 blessés    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    Les psychologues menacent    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    L'activiste Badi Allal arrêté    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Le féminicide, un crime silencieux    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Deux Algériens légèrement blessés    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    CRB : Djerrar opéré avec succès    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    Les grands axes du protocole du MESRS    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    L'apocalypse à Beyrouth    L'infrangible lien...    Belatoui prêt à rempiler    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    Karim Younes se livre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les prix à la production en hausse de 0,6% au 1er trimestre 2020
Secteur industriel public
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 07 - 2020

Les prix à la production du secteur industriel public (hors hydrocarbures) ont connu une hausse de 0,6% durant le premier trimestre 2020 par rapport au 4e trimestre 2019.
Comparativement à la même période de l'année précédente, la hausse des prix s'est située à 2,4%, a appris l'APS, auprès de l'Office national des statistiques (ONS).
Cette variation haussière des prix sortie-usine, optique acheteur, a été tirée essentiellement par les secteurs des industries, respectivement, des cuirs et chaussures, des énergies, mines et carrières, textiles et des industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques et électriques (ISMMEE), selon les données de l'ONS.
Les plus fortes augmentations des prix à la production ont été enregistrées par les industries des cuirs et chaussures, qui ont affiché un relèvement de 7,6% et par le secteur énergie (3,8%) durant le 1er trimestre de l'année en cours et par rapport au dernier trimestre 2019.
Les prix à la production du secteur des mines et des carrières ont augmenté de 2,6%, a fait savoir l'ONS, qui précise que celles du secteur des textiles ont aussi connu une hausse, mais de moindre ampleur avec +0,6%. Cette tendance haussière a également touché les prix à la production des industries de l'agroalimentaires (0,3%) et les ISMMEE avec 0,2% durant les trois premiers mois 2020 et par rapport au 4e trimestre 2019, a détaillé la publication de l'Office.
Par ailleurs, d'autres secteurs industriels ont connu des stagnations. Il s'agit, respectivement, des industries chimiques, des industries des bois et lièges et enfin les industries diverses, alors que les prix des industries des matériaux de construction ont reculé de 0,3% durant la même période de comparaison.
Durant le 1er trimestre 2020 et par rapport à la même période 2019, l'Office a relevé que la majorité des secteurs ont connu des hausses, les plus importantes ont concerné les industrie des cuirs et chaussures (11,2%), les mines et carrières (5,5%), l'énergie (4,4%), les textiles (3,5%) et les ISMMEE avec 3,3%. D'autres secteurs ont également connu des hausses de prix à la fabrication, mais de moindre ampleur.
Il s'agit, notamment, des industries agro-alimentaires (+1,7%), des industries du bois, liège et papier (0,5%), les matériaux de construction (+0,4%).
Pour d'autres secteurs industriels, leurs prix à la production ont connu une stagnation telles que les industries chimiques et les industries diverses. Pour rappel, l'évolution moyenne annuelle des prix à la production industrielle publique hors hydrocarbures sur toute l'année 2019 avait augmenté de 2,8% par rapport à 2018.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.