Ligue 1: ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    Real Madrid : Les conditions sont fixées pour ce flop de Zidane !    La Cnas de Béjaïa lance une campagne d'information    Trois morts et une blessée dans un accident    Placé sur liste noire par les Etats-Unis, le Chinois Xiaomi répond    «Un départ en fanfare» : le dernier caprice de Donald Trump    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    Relance des travaux    Le lait en sachet, une denrée rare    La Juventus et l'Inter, deux visions du mercato    La Lazio se relance en corrigeant la Roma dans le derby    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    La Lamborghini des bourdes !    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    Les avocats plaident l'innocence    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    La Tunisie et la Libye à pied d'œuvre à Alger    Zetchi entame sa campagne    Le schiste américain remonte la pente    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    300 millions de centimes dérobés    La rue fait monter la pression au Soudan    L'Algérie classée derrière la France et la RDC    Situation politique et questions régionales au menu    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    Relizane : Des demandeurs de logement manifestent    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    Lentement ou sans précipitation ?    LOURDE CHARGE    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le RCD fustige le gouvernement    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment communiquer au mieux ?
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 07 - 2020

Vous aurez beau insister sur le fait que le coronavirus n'est pas né en Algérie, ils ne vous écoutent pas. Parce qu'ils savent de quoi il en retourne, qu'ils ont leur petite idée là-dessus et qu'il est, par conséquent, inutile de leur affirmer le contraire. Eux, sont les résistants inconditionnels du Hirak.
Ils craignent que si on cesse d'en parler, il ne mobilisera plus jamais comme il l'a fait jusqu'à ce que la maudite pandémie vienne, non pas siffler la fin de la partie, mais mettre sur pause le mouvement populaire. Une consœur et amie me racontait, il y a trois jours, comment, dans l'organe public où elle exerce, elle aussi, le métier d'informer, des collègues, censés faire pareil, à savoir sensibiliser sur les dangers qu'il y a à ne pas appliquer les recommandations des médecins qui sont jour et nuit au chevet de malades dont ils ne savent pas s'ils vont réussir ou non à les sauver, ne l'entendent pas de la même oreille.
Non seulement ils ne se protègent pas, mais ils vous expliquent pourquoi ils ne le font pas et pourquoi, à eux, on ne la fera pas. Prêcher le contraire en accusant, par exemple, le pouvoir d'avoir inventé la Covid-19 pour enterrer le Hirak ferait, selon eux, partie d'un serment fait à la mobilisation populaire ! Inutile de leur faire remarquer que le mal est né à l'autre bout du monde avant d'infester la planète. Ils ont une autre théorie aussi fantasque que le sont leurs explications. Faudra pas s'étonner que ces hurluberlus nous bombardent un matin d'arguments tirés par les cheveux selon lesquels, par exemple, le système algérien serait le père de la Covid-19 ! Qu'il aurait créé le corona, rien que cela, pour mater la contestation, décourager les partisans du Hirak et les occuper autrement pour leur faire oublier les raisons qui leur avaient fait occuper la rue. Nos savants algériens, impliqués jusqu'au cou dans la cabale, se seraient empressés d'en infester l'univers avant que les enquêtes internationales n'orientent leurs soupçons sur la recherche algérienne totalement acquise au système. On dit que pour venir à bout d'un mal, il faut en connaître l'origine. Qui fait le mieux dans la désinformation ?
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.