PSG : Neymar remis à temps pour le match face à l'OM    Foot - Classement Fifa : L'Algérie conserve sa 30e position, perd une place au niveau africain    Benzema devra encore patienter pour le jugement    Loi criminalisant la spéculation: les opérateurs appelés à déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    Elections locales à Mostaganem : Des maires et des ex-députés exclus de la course aux candidatures    Météo : pluies sous forme d'averses orageuses dans plusieurs wilayas du pays à partir de ce vendredi    La prédiction de Ronaldinho pour Mbappé    Le procès Hamel reporté au 17 novembre    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Un scrutin miné ?    Rejet de 77 dossiers de candidature    Le RND au bord de la crise    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Des candidats exclus font appel    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le directeur de l'hôpital Parnet dénonce un «coup monté»
Vidéo montrant un mort-né dans un frigo de la maternité
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 07 - 2020

Si certains déséquilibres sont constatés parfois au sein des services de l'hôpital, ceci relève de la charge imprévisible imposée au personnel soignant, mis à rude épreuve, dans un épuisement total et privés de visite de leur famille depuis 3 mois. Les images diffusées sur les réseaux sociaux montrant un mort-né déposé dans un frigidaire du service gynécologie de l'hôpital Parnet ne sont qu'une pure invention.
Abdelhalim Benyellès – Alger (Le Soir) - C'est ainsi que s'est exprimé le directeur de l'hôpital Nafissa-Hamoud (ex-Parnet), hier sur les ondes de la Chaîne 3. Zoubir Rekik a rassuré que tous les moyens sont mis à la disposition des malades du Covid-19, citant le renforcement du service réanimation de 16 lits ainsi que 100 autres lits mis en place à l'effet de traiter toutes les personnes atteintes du Covid-19. Ceci, rappelle-t-il, répond à la décision prise par le ministre de la Santé de mobiliser plus de 50% des lits au niveau de chacune des structures, au cours d'une récente rencontre du ministre de la Santé avec l'ensemble des responsables des hôpitaux du pays. Et de faire savoir que si ces moyens sont parfois jugés suffisants, c'est qu'«on ne peut présager du nombre de malades que son hôpital aura à recevoir éventuellement». Dans le cadre de l'efficacité de la prise en charge des malades atteint du coronavirus au niveau de l'hôpital Parnet, son directeur fait savoir «qu'en plus des personnes traitées au sein de la structure hospitalière, celle-ci assure le suivi médical de 240 malades en ambulatoire, lesquels bénéficient d'un contrôle à distance et de l'ensemble du protocole thérapeutique que nécessite leur état, à savoir le traitement à l'hydroxychloroquine. Les professionnels en charge du Covid-19 bénéficient-ils de tous les moyens de protection ? Le directeur général, Zoubir Rakik, est affirmatif. «Le personnel concerné par les soins des personnes contaminées ne manque pas de moyens, citant les combinaisons, les surblouses, les masques de protection, les chaussures de protection, le gel hydroalcolique, ainsi que le réactif», rassure-t-il. Cependant, le budget de fonctionnement de la structure hospitalière, qui «est aligné sur le nombre de lits, s'est, selon lui, avéré insuffisant eu égard à la pression due au nombre de malades du Covid-19». Il rassure que «la wilaya d'Alger a mis dernièrement tous les moyens financiers à la disposition de l'hôpital Parnet».
Parmi ces moyens, il citera l'augmentation des tests de dépistage qui viennent renforcer les diagnostics au scanner. L'installation récente d'«automates à travers toutes les structures a permis de diagnostiquer beaucoup plus de patients». Ajoutant que l'apport du privé dans la prise en charge des malades atteints de Covid-19 rentre dans le cadre de la contribution de toutes les énergies du pays. Enfin, s'agissant des images diffusées sur les réseaux sociaux, il y a deux jours, montrant un mort-né dans un frigidaire, le directeur de l'hôpital Nafissa-Hamoud (ex-Parnet) est affirmatif. Se référant au cas de l'hôpital de Sidi Aïssa, qui est, selon lui, un «coup monté», le même cas s'est produit dans un service qui est réputé des plus importants de la capitale. A ce sujet, il fait savoir qu'une enquête est engagée afin de déterminer les auteurs de ce «coup monté de toutes pièces». Avant de conclure que «ce n'est pas avec une vidéo qu'on pourra démotiver le personnel de l'hôpital».
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.