Le Président opère un mouvement partiel dans le corps diplomatique    Des intellectuels appellent à la libération des détenus politiques et d'opinion    Opep+: la Russie appelle tous les pays membres à respecter le taux maximal de conformité    Cession des biens immobiliers de l'Etat: plus de 747.000 dossiers régularisés    Régularisation foncière: une priorité de l'Etat    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur de Corée en Algérie    Mostaganem: 5 personnes secourues et 4 corps sans vie repêchés en mer    L'ALGERIE, UN MONDE À L'ENVERS.    Khaled Drareni emprisonné : la liberté d'expression condamnée à Alger.    Covid-19: 228 nouveaux cas, 158 guérisons et 9 décès    Médéa: un individu arrêté pour trafic illicite de munitions réelles    Abderrahmane Hammad prend ses fonctions à la tête du Comité olympique et sportif algérien    JO: publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral    Le Bébête Show, version élections US    Le chef des ex-Farc confesse «haïr» son organisation pour les atrocités commises    Plaidoyer pour la dissolution de l'APN    Le dernier délai fixé au 5 octobre    Neghiz plaide la cause de Mebarakou    Recours introduit pour la sanction de Mellal    Révision constitutionnelle: L'Initiative des forces nationales de réforme appelle à une "large" participation au débat et au vote    Régime sec    Signature de six conventions avec Algérie Poste    75 permis de chasse délivrés    Les commerçants en colère demandent la réouverture du marché    Plus de 668 000 têtes à vacciner    Sensibilisation des jeunes issus des zones d'ombre    13,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire et de protection, selon l'ONU    La renaissance de Mohammed Dib, le Simorgh    Le 11 septembre oublié ?    Des critères de diversité pour la catégorie «meilleur film» aux Oscars    Crise syrienne : Trump reconnaît avoir envisagé d'«éliminer» Al Assad    Tizi Ouzou : Les distributeurs de lait saisissent les autorités    Mahrez a repris les entraînements    Vers l'abolition du règlement de Dublin sur les demandes d'asile    La France regrette que le gouvernement ne soit toujours pas formé    CORONA, l'ennemi sans nom    La fille des Aurès    Les non-dits    La traditionnelle nouba de la rentrée de Lila Borsali passe au virtuel    Religion et politique : pourquoi craignons-nous la traduction ?    USM Bel-Abbès: Les supporters réclament une société nationale    La Protection civile dresse son bilan: Plus de 7 millions d'estivants et 7 noyades depuis le 15 août    Quatrième périphérique: Deux morts et deux blessés graves dans un accident    Paix et subterfuges    Détournement, dilapidation de deniers publics...: 8 ans de prison pour Ould-Abbès et 4 pour Barkat    Au boulot, citoyens !    Le procès en appel de Mahieddine Tahkout reporté    Les promesses du ministre des Finances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vaste mouvement dans le corps des magistrats
Fins de fonctions, nominations, mutations
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 08 - 2020

Il était dans l'air depuis quelques jours et les observateurs l'inscrivaient dans le sillage des changements intervenus ces derniers temps dans les postes de responsabilité, civils et militaires. Le mouvement dans le corps des magistrats, opéré jeudi, a touché plusieurs présidents et procureurs généraux près les cours de justice.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) -Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a procédé à un vaste mouvement dans le corps des présidents et procureurs généraux près les cours de justice comprenant des nominations, des magistrats appelés à occuper d'autres fonctions, et des fins de fonctions, a annoncé jeudi la présidence de la République dans un communiqué. Pour le corps des présidents de cours de justice, le mouvement a porté sur la nomination de 17 présidents, le transfert de 18 autres et des fins de fonctions pour 17 présidents de cours de justice.
Pour les procureurs généraux, le communiqué fait état de la nomination de 18 procureurs généraux, le transfert de 17 autres, et des fins de fonctions pour 19 procureurs généraux. Il a été également mis fin aux fonctions de Taleb Mohamed en sa qualité de commissaire d'Etat près le tribunal administratif de Ghardaïa, et «appelé à occuper une autre fonction».
Selon la même source, «plusieurs normes ont été prises en ligne de compte dans ce mouvement en vue de donner un nouveau souffle à l'action judiciaire, améliorer le service public de justice, et la reconsidération des fonctions qualitatives dans le corps de la justice ».
Dans le corps des présidents des cours, ce mouvement a concerné les nominations de Abdelouafi Khelifi (cour de justice d'Adrar), Houcine Feddani (cour de justice de Laghouat), Iheb Kholoua (cour de justice d'Oum-el-Bouaghi), Ali Noukha (cour de justice de Béjaïa), Mohamed Reggad (cour de justice de Blida) et Houria Zilebdi (cour de justice de Bouira). Il a concerné également Mohamed Djab (cour de justice de Tamanrasset), Boukhmis Kasmi (cour de justice de Tébessa), Khaled Hammal (cour de justice de Tiaret), Abderrezak Bensalem (cour de justice de Tizi Ouzou), Mokhtar Bouchrit (cour de justice d'Alger), Abdelhafid Samira (cour de justice de Jijel), Rachid Allane (cour de justice de Sétif), Saïd Saâdallah (cour de justice de Saïda).
La cour de justice de Guelma est dirigée désormais par Abdelhamid Benmoussa, celle de Constantine par Aïssa Besbassi, celle de Médéa par Mohamed Kouardi, celle de Mostaganem par Benomar Benkhedda, celle de M'sila par Abdelhak Boukrouh. Sont concernées également par ces changements les cours de justice de Ouargla (Mohamed Taleb), El-Bayadh (Chérif Latrouche), Illizi (Karim Khaldi), Bordj-Bou-Arréridj (Mohamed Guerouabi), Boumerdès (Abdelhakim Daâlache), Tindouf (Abdallah Khalfaoui), Tissemsilt (Abdelhafid Tebhiriti), El-Oued (Slimane Hamoudi), Khenchela (Inaâm Allah Safi), Souk Ahras (Malek Bakhouche), Mila (Mohamed Benrabah Kasmi), Aïn Defla (Moussa Bessayeh), Naâma (Ahmed Mansour), Aïn Témouchent (Kheira Berriah), Ghardaïa (Mostapha Smati) et Relizane (Saleh Cherifi).
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.