El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Persistance inexplicable du manque de liquidités
ANNABA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 08 - 2020

Dix jours après la fin du mois de juillet, des centaines de salariés s'agglutinent toujours devant les bureaux de poste et autres banques pour percevoir leur paye ou pension de retraite. Une image désolante qui ne laisse pas indifférent.
Certains qui n'ont pu procéder à un retrait d'argent la veille de la fête de l'Aïd el-Adha sont toujours là, dans l'espoir de le faire. Dès les premières heures de la journée, des chaînes commencent à se former espérant récupérer leurs maigres ressources, ne dépassant pas pour beaucoup les 20 000 dinars. Les détenteurs de cartes de retrait aux distributeurs automatiques de billets de banque (DAB) ne sont pas mieux lotis. Après une première vague de satisfaits, « la fenêtre au trésor », comme aiment l'appeler d'aucuns ironiquement lors des rares fois où elle fonctionne correctement, affiche (HS) hors service, malgré la limitation des retraits à 30 000 dinars.
Filtrés à l'entrée des bureaux de poste par des agents de l'ordre qui ne permettent que l'entrée de deux personnes à la fois, le reste des gens dont des femmes et des vieux souffrent le martyre, attendant leur tour sous un soleil de plomb. Ils ont longtemps cru en les promesses des responsables de la Poste pour une solution rapide à cet état de fait incroyable au 21e siècle, mais devant la persistance du problème, ils ont déchanté.
Des promesses et des explications des fois contradictoires avaient, en effet, été fournies par le premier responsable de la Poste. Selon ses déclarations, elles sont le fait d'un problème qui dépasse son institution. Il est situé au niveau des banques. Une autre fois, c'est lié aux contraintes de la situation sanitaire qui touche le pays.
De guerre lasse au niveau des guichets du chef-lieu de wilaya, certains ont décidé d'aller faire le tour des bureaux ouverts dans d'autres localités, voire même d'autres wilayas limitrophes. Sans succès car dans certaines de ces localités, la situation est pire.
Les citoyens appréhendent, d'autre part, l'aggravation de la situation avec les virements des primes de risque de 10 000 dinars octroyées aux personnels de la santé et d'autres administrations, outre les salaires du mois d'août d'autres travailleurs des secteurs socioéconomiques qui sont payés à partir du 10 de chaque mois, accentuant le problème du manque de liquidités, si des solutions urgentes ne sont pas trouvées d'ici là. L'urgence est signalée !
A. Bouacha


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.