La réalisation de la seconde tranche de la pénétrante reliant Batna à l'autoroute Est-ouest autorisée    Campagne référendaire : voter "oui" pour éviter les dysfonctionnements antérieurs    Real Madrid: Zidane défend Isco    AGO de la FAF: plusieurs points seront débattus le 27 octobre à Alger    Accidents de la route: hausse sensible du nombre de blessés et de morts en une semaine    SADEG invite ses clients à régler leurs factures    Coronavirus : 252 nouveaux cas, 136 guérisons et 7 décès    Zones d'ombre à Tipasa : 60 nouveaux bus pour le transport scolaire    Cour d'Alger: report du procès en appel de l'affaire Mahieddine Tahkout au 28 octobre    NAHD : Leknaoui fait le point sur la préparation    Bouchachi apporte son soutien à Mohcine Belebbas    ‘'DEBUT 2021'' A CONSTANTINE : Mise en exploitation de l'extension de la ligne du tramway    Libye: l'ONU relève des signes d'apaisement quant à un règlement définitif de la crise    Une journée d'étude sur le droit à l'expression des peuples en lutte pour l'indépendance à Tindouf    RENTREE SCOLAIRE : Tebboune adresse ses vœux de réussite aux élèves    CHLEF : Démantèlement de deux réseaux de trafic de psychotropes    SIDI BEL ABBES : Sortie d'une promotion de 415 agents de rééducation pénitentiaire    HOPITAL DE TLEMCEN : Le service Covid-19 fermé pour travaux    PLF 2021: la Commission des finances de l'APN appelle à alléger la pression fiscale    Real : Encore 3 semaines d'absence pour Eden Hazard ?    MDN : 21 narcotrafiquants arrêtés et plus de 10 qx de kif traité saisis en une semaine    Porsche affiche des chiffres solides    La LFP rejette la demande d'annulation de la licence de Rooney    Dacia Spring Le «low cost» s'électrifie    L'autre révolution de Renault    Renvoi des procès de Yanis Adjlia et Dalil Yamouni    Précisions du P-DG Electro-Industrie d'Azazga    Washington prêt à des discussions avec Moscou    Fiat Chrysler investira 1,5 milliard de dollars au Canada    Vers le renforcement de la législation    3 morts et 6 blessés dans un accident de la route    "La langue maternelle est une langue naturelle que rien ne peut effacer"    Le Sila, vitrine du monde de l'édition en Algérie    "La formation pour élever le niveau de la chanson"    Après Black Lives Matter, les musées américains sortent du silence    Une romance méconnue entre Roosevelt et une princesse norvégienne    Sanjay Dutt, la star de Bollywood en détresse, confirme le diagnostic de cancer    Tissemsilt: Une exploration prochaine des capacités hydriques de la région    Djerad entame une visite de travail et d'inspection dans la wilaya de Batna    Industrie de l'électroménager et de l'électronique: Des milliers d'emplois menacés    Après l'achèvement des travaux d'extension de l'usine de Fleurus: Knauf reprend ses exportations    Un prix pour défier la faim    Si Ahmed nous a quittés    Football - Ligue 1: Un nouveau système en vue ?    Ligue des champions d'Europe: Le Real, Liverpool et City sur leurs gardes    SUSPICION    Professeur décapité en France: La confrérie alawyya condamne    Un scandale nommé Ali Haddad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Bayern remonte sur scène, retour risqué des fans
Supercoupe d'Europe
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 09 - 2020

Le Bayern Munich, sacré roi de la Ligue des champions en août, poursuit ce soir son inlassable quête de titres contre Séville à Budapest, pour une Supercoupe d'Europe qui devait signer le grand retour des supporters en tribunes mais reste menacée par le Covid-19.
Comme lors du «Final 8» de la C1 à Lisbonne à la fin de l'été, il y aura dans la capitale hongroise un immense favori sur la pelouse, le Bayern et ses stars, opposés jeudi soir (18h) à Séville, lauréat de la Ligue Europa en Allemagne le mois dernier. Mais au contraire des travées portugaises en août, les tribunes du flambant neuf stade Puskas de Budapest, l'une des douze enceintes programmées pour l'Euro en juin 2021, ne seront pas dégarnies: pour la première fois depuis la fin de l'hiver, un match européen rouvre ses portes à un public nombreux. Quelque 30% des 68 000 places que compte l'enceinte ont, en effet, été mises en vente, soit environ 20.000 spectateurs initialement attendus par l'Uefa, qui voulait faire de sa grand-messe de rentrée un «match test» pour le retour tant espéré des chants et de l'ambiance après des mois de huis clos et de silence. Mais une fois de plus, l'instance européenne a été rattrapée par une pandémie de nouveau coronavirus loin d'être maîtrisée, et le «match test» est désormais plutôt un match de la peur, malgré de drastiques mesures sanitaires prises par les organisateurs (tests PCR négatifs exigés, prise de température, masques, distanciation...).
«Vague d'infections» ?
Car la Hongrie ne fait pas exception dans une Europe toujours sévèrement touchée: le virus y circule activement, ses frontières sont fermées hormis pour les voyages d'affaires ou événements exceptionnels, et le pays est classé «zone à risque» sanitaire par plusieurs nations européennes, dont... l'Allemagne. Dès lors, il a été difficile de convaincre les supporters bavarois de se lancer dans ce périlleux déplacement, d'autant plus que celui-ci leur imposait d'effectuer un test virologique avant leur arrivée, et un autre à leur retour en Allemagne à moins de respecter une quarantaine de deux semaines... Le chef du gouvernement régional de Bavière, Markus Söder, s'est, d'ailleurs, publiquement inquiété en début de semaine, indiquant qu'un déplacement dans la capitale hongroise n'était «pas raisonnable». «Nous ne pouvons pas prendre de risque avec 2 000 ou 3 000 personnes qui sans doute, et c'est compréhensible, se prendront dans les bras dans une grande liesse. Nous aurons alors une gigantesque vague d'infections», a-t-il mis en garde. Conséquence : quelque 800 supporters bavarois ont rendu leur ticket pour Budapest et ils ne seront que 1 300, selon l'Uefa, à faire le déplacement. Du côté du Séville FC, récent vainqueur de la Ligue Europa, 500 fans sont attendus, sur les 3 000 places initialement réservées par l'Uefa pour chaque délégation. «Le Bayern Munich a tout intérêt à ce que ce match ne devienne pas l'Ischgl du football», a déclaré Karl-Heinz Rummenigge, le président du club bavarois à la chaîne de télévision ZDF en référence à la station de sports d'hiver autrichienne d'Ischgl, surnommée «l'Ibiza des Alpes» pour ses soirées débridées, et considérée en mars comme l'un des premiers foyers du coronavirus en Europe.
22 victoires d'affilée
Pour Munich, il faut donc se résoudre à disputer la rencontre, se réjouir d'avance du (maigre) soutien promis aux multiples champions d'Europe depuis les tribunes, et espérer, surtout, que l'événement ne devienne pas une «Super Spreader Cup» («Coupe des super-contaminateurs»), comme l'évoquait le quotidien allemand Bild mardi. L'autre sujet venu noircir un peu plus le tableau sera l'état de forme de la superstar Robert Lewandowski: le Polonais, victime d'un coup à une cheville, ne s'est entraîné qu'une douzaine de minutes mardi... A part ça, le Bayern semble prêt, malgré l'absence du héros de Lisbonne Kingsley Coman, mis en quarantaine après avoir été en contact avec une personne positive au Covid-19. Le club champion d'Allemagne a écrasé Schalke en ouverture de la Bundesliga vendredi (8-0), signant là une 22e victoire d'affilée, série qui tient depuis le mois de février avec entretemps la conquête de la Bundesliga, de la Coupe d'Allemagne et de la Ligue des champions, pour garnir l'armoire à trophées du «Rekordmeister». En face, Séville arrive également en confiance - 21 matchs sans défaite de suite -, mais sans repères: les Andalous, ménagés par la Ligue espagnole lors des deux premières journées de championnat en raison de leur parcours en Ligue Europa, n'ont pas encore repris la compétition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.