Real : Rivaldo donne un conseil à Isco    Milan AC : Comment Bennacer a neutralisé Barella lors du derby face à l'Inter (Vidéo)    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    Rassemblements et meeting: Les précisions de l'ANIE    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Ligue des champions d'Europe: PSG - United, de la revanche dans l'air !    Non respect des gestes barrières et hausse des cas de Covid-19: Le wali ordonne l'intensification des contrôles    24 blessés dans sept accidents de la route en 72 h    BATAILLE ET ILLUSIONS    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    Comparution de l'ex-wali zoukh    Talaie El Hourriyet appelle ses militants à faire "prévaloir l'intérêt du pays"    Baisse prévisionnelle des réserves de change à moins de 47 mds/USD    L'Opep+ décidée à prendre les mesures pour stabiliser le marché    Vers la reconduction de l'enseignement à distance    214 nouveaux cas dépistés en Algérie    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    PLF: la commission des finances réclame davantage de mesures pour sauver les entreprises    Procès en appel d'Ali Haddad : les plaidoiries de la défense se poursuivent    OPEP+: Attar insiste sur le respect des engagements pour rééquilibrer le marché    Energie: le taux national d'électrification a atteint plus de 98% à fin 2019    Le projet de l'amendement constitutionnel institue un nouvel Etat fier de son identité et ouvert sur le monde (Hafsi)    NAAMA : Découverte d'une bombe datant de l'époque coloniale    VIANDES BLANCHES : Prise de mesures pour un approvisionnement stable du marché    RENCONTRE SUR LE PROJET D'AMENDEMENT CONSTITUTIONNEL : La fédération nationale de la société civile sensibilise les citoyens    LAGHOUAT : 03 morts et 06 blessés dans un accident à Aflou    DISTRIBUTION DE LOGEMENTS A MASCARA : Opération d'envergure à l'occasion du 1er novembre    Les réserves de change passeront sous la barre des 50 milliards de dollars    Référendum constitutionnel : Talaie El Hourriyet décide de participer et appelle ses militants à faire prévaloir l'intérêt du pays    Fédération subaquatique (FASSAS): deux candidats pour le poste de président et 11 pour le bureau    Deux policiers enlevés par des membres d'un parti    Violences intercommunautaires dans le fief d'un candidat    Le MC Saïda toujours interdit de recrutement    La CAF propose différentes options pour les 3e et 4e journées    La rue réclame la réforme de la monarchie en Thaïlande    "Nous n'allons pas reconfiner à nouveau"    A servi et peut servir encore!    Tala Amara n'a pas oublié son fils    "Héliopolis" de Djaâfar Gacem en compétition    Plaidoyer pour une Algérie en phase avec la marche du monde    Aux enchères de Christies, 10 millions de dollars pour un recueil de Shakespeare    Les associations religieuses appelées à contribuer à la consolidation du patriotisme    Fonds de commerce «invalide» !    «Monsieur propre»    Tiaret: Un thé à la «Place Rouge»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FFS en rangs dispersés
REVISION DE LA CONSTITUTION
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 09 - 2020

Au moment où la direction nationale du FFS, issue du congrès extraordinaire du parti, tenait une réunion du conseil national à huis clos, l'autre direction qui refuse de reconnaître ce congrès a publié un communiqué où elle prend position par rapport à certaines questions politiques.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Le FFS avance donc toujours en rangs dispersés, dans une conjoncture marquée par une reprise en main des rapports de force par le pouvoir, qui prépare le référendum de la révision de la Constitution dont la date est fixée au 1er novembre prochain.
La direction nationale pilotée par Hakim Belahcel, membre de l'instance présidentielle, et Youcef Aouchiche, premier secrétaire national, a ouvert les travaux de la réunion du conseil national, hier vendredi, à Alger, à huis clos. La réunion se poursuit aujourd'hui avec l'adoption des résolutions du conseil national.
La réunion d'hier n'a pas été entamée, comme le veut la tradition politique, avec un discours d'ouverture destiné à l'opinion publique. Selon le chargé de communication, plusieurs questions politiques ont été abordées. « Le conseil national aura à traiter de la situation politique du pays, notamment l'entêtement du pouvoir à faire passer sa Constitution en force », nous affirme-t-il, ajoutant que le FFS reste cohérent et rejette cet énième coup de force. Et d'appeler à un compromis et consensus politique et populaire, à travers un processus constituant qui aboutira à l'élection d'une Assemblée constituante souveraine. Notre interlocuteur n'a pas manqué de dénoncer la répression contre les militants et les journalistes et la restriction des libertés publiques.
Pendant ce temps, l'autre direction menée par Belkacem Benameur, qui se considère toujours premier secrétaire national du parti et qui occupe le siège national, a rendu public un communiqué dans lequel elle s'est positionnée sur certaines questions politiques d'actualité. Elle estime que « la situation sinistre et risquée que traverse notre pays nécessite l'initiation de changements urgents, avec une approche méthodique et inclusive, qui associe toutes les forces, politiques, le monde syndical, les représentants de la société civile pour sauver pacifiquement, par un processus démocratique négocié, l'Algérie de la prédation, de la violence et des multiples régressions qui ont proliféré à l'ombre de l'autoritarisme d'Etat ». Belkacem Benameur affirme que le FFS demeure dans sa lutte qui vise à mettre fin à l'exclusion des Algériens de la décision politique, dénonçant les pratiques du pouvoir du fait accompli.
« Les tentatives des décideurs à récupérer les grandes mobilisations historiques pour le changement de tout le système, dans un élan populaire pacifique de chaque vendredi depuis le 22 février 2019, ont démasqué tous les plans et les campagnes de dénigrement orchestrés contre le mouvement Hirak et ses animateurs », a-t-il déploré. Il se dit pour l'élection d'une Assemblée nationale constituante et un processus constituant, dont l'axe central doit viser la reconstruction du consensus national qui préserve l'unité du pays, l'Etat de droit, la séparation des pouvoirs consacrant définitivement l'exercice du contre-pouvoir, la légitimité populaire et les libertés publiques. Pour lui, « le véritable débat doit être placé au niveau des questions institutionnelles et du fonctionnement de l'Etat, la justice sociale et l'indépendance de la justice, la question des libertés fondamentales. » Et de soutenir que des mesures fortes sont nécessaires pour créer un climat apaisé entre les Algériens et leurs institutions, et témoigner de l'existence de la volonté politique chez les décideurs de restituer le pouvoir au peuple.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.