La position de Berlin sur le statut du Sahara occidental est la cause des frictions entre l'Allemagne et le Maroc    Un projet d'attentat déjoué à Alger    «Un courant obscurantiste tente de faire dévier la révolution»    Beldjoud préside l'installation du wali    Bou-Arréridj Verdict le 10 mars    La défense dénonce un mauvais traitement du détenu    À quel scénario s'attendre ?    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Tebboune reçoit les présidents de 3 partis    L'ambassade de France s'explique    Le parti AfD placé sous surveillance policière    Derbies au Centre, duels à l'Est et à l'Ouest    Mouassa s'éclipse, Abbès s'annonce    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    5 décès et 163 nouveaux cas    Mahrez, étincelant    2 armes à feu récupérées par les services de sécurité    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le nouveau geste de Macron    Participation de 216 maisons d'édition    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    Quel impact sur l'industrie de raffinage?    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    Messi fixe une deadline pour son avenir    RASD: la guerre contre l'occupant sera étendue jusqu'à la libération des territoires occupés    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    La mafia du foncier dénoncée    Bourita sur des charbons ardents    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Du caviar pour les siens    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    El quinqui de ma grand-mère et l'antonomase    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zitouni fait la promotion du «RND nouveau»
À PARTIR D'ORAN
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 10 - 2020

En campagne pour la prochaine échéance électorale autour de l'amendement de la Constitution, hier, Tayeb Zitouni, secrétaire général du RND, a tenu à rétablir les constantes du parti qui s'est regroupé, dit-il, autour d'un projet de société, tout en intégrant le rang des nationalistes, précisant qu'il n'a jamais été extrémiste. Même si à une période, reconnaît-il, des personnes ont tenté de détruire le parti et, par la suite, l'Algérie. «Avec votre présence, aujourd'hui, à cette rencontre, cela démontre que le parti se porte bien et demeure présent sur le terrain.»
Amel Bentolba - Oran (Le Soir) - Tout en reconnaissant que par le passé, la catégorie des jeunes a été écartée, suscitant par conséquent leur départ du parti, à partir d'Oran, il dit lancer un appel à ces jeunes mais aussi aux patriotes, aux gardes communaux et à tous les cadres qui ont été exclus, de revenir vers le parti.
La tenue du 6e congrès du parti a permis d'élire, dira le SG du RND, une nouvelle direction sans aucun lien avec la «Issaba». «Au sein de cette direction on ne s'attarde pas sur le diagnostic mais on tourne la page. Nous refusons de pratiquer l'exclusion, ayant été nous-mêmes victimes de cette dernière.» Le parti d'aujourd'hui est, ajoute-t-il, réunificateur. Toutefois, M. Tayeb Zitouni a tenu à évoquer l'honnêteté intellectuelle en reconnaissant certains acquis réalisés par le parti, notamment l'adhésion d'autant de citoyens qui ont continué de le défendre et de le préserver.
Pour l'intervenant, «le nouveau» RND est un élément de l'unité nationale et sa restauration aspire à en faire un vrai parti politique et non pas un parti des applaudissements, et encore moins un parti qui soutient pour qu'à la fin, il exige ses quotas. «Nous ne sommes pas un parti de l'opposition, mais un parti de l'Etat qui œuvre pour son édification. Nous ne sommes pas venus pour soutenir des présidents ou bien des institutions, surtout s'ils ne vont pas dans le sens de l'orientation tracée par le peuple algérien. Malheureusement, à plusieurs occasions, nous nous sommes écartés de ce rôle, mais le 6e congrès nous regroupe autour de la Constitution.» Le SG du RND estime qu'à travers l'élection du Président Abdelmadjid Tebboune, il a vu en lui l'homme sincère, jusqu'à preuve du contraire, dit-il. «Nous voyons en lui la bonne intention en dirigeant l'Algérie en bannissant la gestion des "Issabates". Une république bâtie sur des institutions.»
Abordant l'amendement de la Constitution soumise au vote populaire le 1er novembre, M. Tayeb Zitouni estime que dans cette nouvelle Constitution, il n'y a pas de recul des libertés, une Constitution qui contient, dit-il, plusieurs points positifs et plusieurs nouvelles idées. Même si, reconnaît-il, «elle contient quelques points négatifs, mais je pense que ces points négatifs s'améliorent et évoluent avec la société. On ne peut pas, du jour au lendemain, arriver avec une Constitution d'Abraham qui date de plusieurs siècles».
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.