Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Liverpool: l'hommage de Klopp à Maradona    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus
BECHAR
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 10 - 2020

Le chanteur populaire M'hamed Zighem, n'est plus. II est décédé ce mercredi 21 octobre 2020 à l'âge de 70 ans après une longue maladie.
Natif de Kenadsa le 27 octobre 1950, l'auteur de Zine-La3amama, a commencé à travailler dès l'âge de 15 ans dans la commune de Kenadsa en qualité d'agent polyvalent et convoitait en parallèle le chant populaire maghrébin. Après avoir travaillé comme aide-plombier au barrage de Djorf-Torba, il changera de métier plus tard, et opta pour la cuisine, au niveau de l'hôpital de Bechar de 1980 à 1982. II acquit une expérience dans la gastronomie et ouvrit son propre restaurant pendant 08 ans jusqu'au début des années 1990. II termina sa carrière professionnelle auprès de la radio locale de Bechar, en qualité d'agent de sécurité. Son handicap, ne l'a pas empêché de continuer sa véritable vocation artistique avec ses cocompositeurs. Chanteur et instrumentaliste, il a hérité cette culture de son défunt père Bensalem et s'élança sur les traces des anciens grands artistes de la vallée de la Saoura. II pratiquait de la percussion sur tous les instruments musicaux dans tous les rythmes (luth, violon, derbouka, bendir), avec toutes ses couleurs et modes, notamment, ses belles chansons au son du luth et du violon, notamment, Zine-Laâmama ; Ouled-Dzaïr ; Salam-Ya-Salam ; Ya-djenna ; Zine-Tabssima ; Jit-Nbarek... pour ne citer que ces chansons tirées de son riche album. Mais aussi, Zighem, a accompagné plusieurs grands chantres algériens, dans de nombreuses occasions, dans les fêtes nationales et religieuses, avec Rabah Driassa à Adrar, lors de la fête de la tomate dans les années 1970 ; il a interprété les chansons sahraouies du défunt Khlifi Ahmed et bien d'autres... Qu'il repose en paix !
B. Henine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.