Nouvelle manifestation à Alger    Le gouvernement planche sur l'avant-projet    L'activité de l'importateur limitée à un seul produit    «Washington ne veut pas entraver le processus de règlement»    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Barça-Atlético : Les compositions probables    Tirage au sort lundi au Caire    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Doigts de kounafa    Entre apaisement et statu quo    D'important dégâts dans plusieurs wilayas    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    "PAS DE MUSELIÈRE"    Benbouzid annonce le lancement d'un registre d'abstention    CFA : Première réunion lundi    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Oran: Des individus poursuivis pour conspiration contre la sécurité de l'Etat    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    Groupe Est: Le MO Constantine en arbitre    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    Mise en garde    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Le gaspillage atteint son apogée    À la veille du grand jour à Béjaïa    Les slogans sortis de laboratoires    De l'importance des structures de proximité    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Les mises en garde du gouvernement    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    Un nouveau recteur pour sauver l'université de Tizi Ouzou    CRB-NCM, délocalisé au stade du 5-Juillet    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Nous recevrons 8 à 10 millions de doses de vaccin»
Djamel Fourar :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 01 - 2021

Le premier lot du vaccin contre la Covid-19 arrivera en Algérie au plus tard demain mercredi. C'est ce qu'a annoncé, hier lundi, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de coronavirus, le Dr Djamel Fourar. Selon lui, la campagne de vaccination des personnes prioritaires identifiées par le comité scientifique sera lancée dès la réception de ces doses.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Les Algériens pourront très bientôt se faire vacciner contre le nouveau coronavirus. La réception du premier lot du vaccin russe Spoutnik 5 est imminente.
Selon le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de coronavirus, son arrivée est attendue pour aujourd'hui mardi ou demain mercredi. «Dès que le vaccin arrive, nous allons lancer la campagne de vaccination», affirmait le Dr Djamel Fourar, hier lundi, sur les ondes de la Radio nationale Chaîne 3.
Ciblant en premier temps les personnes prioritaires identifiées par le Comité scientifique, cette campagne se déroulera dans près de 8 000 structures de santé qui «ont l'habitude d'organiser des campagnes de vaccination».
Elle sera étalée, précise-t-il, «sur plusieurs mois, voire plus d'une année puisqu'il est impossible de planifier le nombre de doses à recevoir en raison de la grande tension mondiale sur les vaccins anti-Covid-19». Afin de réussir la campagne de vaccination anti-Covid-19, l'invité de la radio assure que les préparatifs sont en cours, notamment la formation du personnel de la santé à la conservation des doses, aux techniques de vaccination, et à la surveillance des effets indésirables. «Toutes les structures de santé seront dotées d'un support sur lequel seront reportées les données des personnes vaccinées, notamment la date de l'admission de la première dose, et le rendez-vous pour la deuxième dose.
Un plan de surveillance des effets secondaires sera également mis sur une plateforme numérique permettant d'avoir en temps réel tous cas d'effets secondaires indésirables afin de pouvoir agir rapidement», explique-t-il. S'agissant du stockage des doses du vaccin, il assure qu'un état exhaustif de tous les moyens de chaîne de froid existant a été établi.
«Nous avons préparé toute cette logistique de manière à conserver et à stocker rapidement le vaccin dès qu'il arrive à l'Institut Pasteur d'Algérie. Nous avons demandé aux différents directeurs de santé publique de déterminer un seul lieu de stockage qui soit sécurisé dans chaque wilaya», note-t-il.
L'approvisionnement en vaccin sera varié
Une enveloppe d'un milliard et demi de dinars a été dégagée par les pouvoirs publics pour l'acquisition des 500 mille doses de Spoutnik 5. Ce premier lot sera certainement suivi par d'autres, d'où le budget «extensible» accordé pour le vaccin anti-Covid-19 qui, selon Fourar, pourra atteindre les 20 milliards de dinars.
Il fait savoir, à cet effet, que les approvisionnements en vaccin contre le nouveau coronavirus vont être variés. «Au cours de la campagne de vaccination, notre pays aura un autre vaccin par l'intermédiaire du système Covax qui est surveillé par l'OMS et Gavi, l'alliance du vaccin.
Cette plateforme va nous permettre de couvrir la vaccination de 20% de notre population. Nous allons recevoir entre 8 et 10 millions de doses au cours du premier trimestre 2021», souligne-t-il. L'Algérie s'intéresse également à d'autres vaccins qui sont en phase clinique très avancée. «Ce sont des vaccins qui ont les mêmes caractéristiques, concernant la chaîne de froid, que nous nous sommes assignés», dit-il. Il cite ainsi le vaccin britannique avec Oxford qu'il qualifie d'«intéressant», puisqu'«il ne posera pas de problème de conservation et de distribution».
Le Dr Fourar rappelle ainsi l'objectif fixé par le ministère de la Santé, celui de vacciner au moins 80% de la population, afin d'«avoir une immunité de groupe qui puisse arrêter la transmission du virus».
Précisant que la priorité est, aujourd'hui, au personnel de la santé qui fait face au virus, aux personnels exerçant une fonction stratégique, aux personnes âgées de 65 ans et plus, aux personnes ayant des comorbidités, il assure qu'aucune population prioritaire ne sera lésée. «Nous allons tout faire pour faciliter l'accès à cet acte, et limiter ainsi les occasions manquées de vaccination», conclut-il.
Ry. N.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.