Le procès au tribunal de Sidi M'hamed    FLN: 18 Membres du comité central exclus du parti    Tebbi et la pandémie    Les nouvelles approches de Benabderrahmane    Le gouvernement sur la corde raide    Les explications du docteur Kerrar    Entretiens de Lamamra au Caire et à Tunis    15 Militaires tués et 6 portés disparus après une attaque terroriste    Ghannouchi entre malaises et incohérences    Records et Chine en or    Les Américaines stoppées    Faute de vent, les finales reportées    L'aveu d'échec de Benbouzid    Le mis en cause condamné à 6 mois de prison avec sursis    Déclaration hebdomadaire de stock obligatoire    «Errances»: un voyage mythique    Une icône qui a marqué son temps    "Il n'y a aucune pénurie sur la farine et la semoule"    38 décés et 1.358 nouveaux cas en 24 heures    Hachemi Chérif, Précurseur et architecte de la double rupture !    Ouverture du procès de l'ancien wali de Tipasa Moussa Ghellai    Laouafi rejoint l'ES Sahel pour trois saisons    Guterres insiste sur le retrait de tous les mercenaires    89 terroristes abattus au Sinaï    CES PRODUITS EMERGENTS QUI BOOSTENT LES EXPORTATIONS    L'homme qui offre une bouffée d'oxygène    Confinement, plusieurs interpellations    L'AFFAIRE ENTRE LES MAINS DE LA JUSTICE    Le Maroc piétine la légalité internationale depuis des décennies    Lahoulou n'ira pas en finale    À Broadway, vaccination et masques obligatoires à la reprise    UNE DOUBLE CULTURE AU SERVICE DU REFORMISME    Chlef perd une mémoire, un repère et une conscience    Zinedine Ferhat joue contre Dijon    Bras de fer au barreau d'Alger    Ce qui nous a frappés ce dimanche    Enquête aux origines du mouvement national    Comment récupérer de l'argent pour respirer    JS Kabylie – NC Magra, pas avant le 10 août    Tiaret: 18 morts du Covid en deux jours    Aucun dégât matériel enregistré: Incendie aux Falaises    Richesses humaines ensevelies    "Nous respectons la souveraineté de la Tunisie et sommes solidaires avec son peuple"    Le plan d'action à l'ordre du jour    "L'objectif premier est de combattre la bureaucratie"    Une autre manoeuvre du roi du Maroc    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Nous recevrons 8 à 10 millions de doses de vaccin»
Djamel Fourar :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 01 - 2021

Le premier lot du vaccin contre la Covid-19 arrivera en Algérie au plus tard demain mercredi. C'est ce qu'a annoncé, hier lundi, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de coronavirus, le Dr Djamel Fourar. Selon lui, la campagne de vaccination des personnes prioritaires identifiées par le comité scientifique sera lancée dès la réception de ces doses.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Les Algériens pourront très bientôt se faire vacciner contre le nouveau coronavirus. La réception du premier lot du vaccin russe Spoutnik 5 est imminente.
Selon le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de coronavirus, son arrivée est attendue pour aujourd'hui mardi ou demain mercredi. «Dès que le vaccin arrive, nous allons lancer la campagne de vaccination», affirmait le Dr Djamel Fourar, hier lundi, sur les ondes de la Radio nationale Chaîne 3.
Ciblant en premier temps les personnes prioritaires identifiées par le Comité scientifique, cette campagne se déroulera dans près de 8 000 structures de santé qui «ont l'habitude d'organiser des campagnes de vaccination».
Elle sera étalée, précise-t-il, «sur plusieurs mois, voire plus d'une année puisqu'il est impossible de planifier le nombre de doses à recevoir en raison de la grande tension mondiale sur les vaccins anti-Covid-19». Afin de réussir la campagne de vaccination anti-Covid-19, l'invité de la radio assure que les préparatifs sont en cours, notamment la formation du personnel de la santé à la conservation des doses, aux techniques de vaccination, et à la surveillance des effets indésirables. «Toutes les structures de santé seront dotées d'un support sur lequel seront reportées les données des personnes vaccinées, notamment la date de l'admission de la première dose, et le rendez-vous pour la deuxième dose.
Un plan de surveillance des effets secondaires sera également mis sur une plateforme numérique permettant d'avoir en temps réel tous cas d'effets secondaires indésirables afin de pouvoir agir rapidement», explique-t-il. S'agissant du stockage des doses du vaccin, il assure qu'un état exhaustif de tous les moyens de chaîne de froid existant a été établi.
«Nous avons préparé toute cette logistique de manière à conserver et à stocker rapidement le vaccin dès qu'il arrive à l'Institut Pasteur d'Algérie. Nous avons demandé aux différents directeurs de santé publique de déterminer un seul lieu de stockage qui soit sécurisé dans chaque wilaya», note-t-il.
L'approvisionnement en vaccin sera varié
Une enveloppe d'un milliard et demi de dinars a été dégagée par les pouvoirs publics pour l'acquisition des 500 mille doses de Spoutnik 5. Ce premier lot sera certainement suivi par d'autres, d'où le budget «extensible» accordé pour le vaccin anti-Covid-19 qui, selon Fourar, pourra atteindre les 20 milliards de dinars.
Il fait savoir, à cet effet, que les approvisionnements en vaccin contre le nouveau coronavirus vont être variés. «Au cours de la campagne de vaccination, notre pays aura un autre vaccin par l'intermédiaire du système Covax qui est surveillé par l'OMS et Gavi, l'alliance du vaccin.
Cette plateforme va nous permettre de couvrir la vaccination de 20% de notre population. Nous allons recevoir entre 8 et 10 millions de doses au cours du premier trimestre 2021», souligne-t-il. L'Algérie s'intéresse également à d'autres vaccins qui sont en phase clinique très avancée. «Ce sont des vaccins qui ont les mêmes caractéristiques, concernant la chaîne de froid, que nous nous sommes assignés», dit-il. Il cite ainsi le vaccin britannique avec Oxford qu'il qualifie d'«intéressant», puisqu'«il ne posera pas de problème de conservation et de distribution».
Le Dr Fourar rappelle ainsi l'objectif fixé par le ministère de la Santé, celui de vacciner au moins 80% de la population, afin d'«avoir une immunité de groupe qui puisse arrêter la transmission du virus».
Précisant que la priorité est, aujourd'hui, au personnel de la santé qui fait face au virus, aux personnels exerçant une fonction stratégique, aux personnes âgées de 65 ans et plus, aux personnes ayant des comorbidités, il assure qu'aucune population prioritaire ne sera lésée. «Nous allons tout faire pour faciliter l'accès à cet acte, et limiter ainsi les occasions manquées de vaccination», conclut-il.
Ry. N.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.