Réunion du Gouvernement: Des mesures d'urgence pour l'industrie et l'agriculture    Le président de la CIPA: «L'objectif premier c'est de combattre la bureaucratie»    Habitat: Les logements LPL font jaser    Revirement ou tactique ? Mohamed VI feint l'apaisement    Lamamra en Egypte: Libye, Tunisie et coopération au menu    Le président Kaïs Saïed rassure: «La Tunisie est sur le bon chemin»    Football - Ligue 1: La relégation hante les esprits    La bonne affaire pour l'Afrique ?    Analyses médicales, tests antigéniques et PCR: Les assurances sociales appelées à faire plus    Un dentiste dément les rumeurs: «Aucun danger de l'anesthésie buccale sur les vaccinés»    Richesses humaines ensevelies    La démocratie en terre d'islam : «Allah ghaleb est inscrit sur tous les fronts» !    Mettez fin à l'occupation du Sahara occidental    Le dinar reprend du poil de la bête face au dollar    Abdelkrim Fergat aux repêchages    Cinquième or pour Dressel    Le trophée pour Zverev    Le temps des solidarités    Alger-Tripoli    Les grandes urgences du secteur de l'industrie    On vaccine les zones d'ombre    Les médecins de la diaspora attendent le feu vert    50000 Employés risquent le chômage    Le formidable élan de solidarité des Algériens    37 décès et 1.172 nouveaux cas en 24 heures    Plus de 200.000 manifestants dans les rues contre le pass sanitaire    L'ONU salue une « réalisation historique » en Libye    Mémoire et traumatisme de guerre    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Le TNA et le Cadc optent pour le virtuel    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre prochain    L'échec de Flissi    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Tennis : Djokovic repart bredouille, et blessé    L'AS FAR valide son billet    Les prix à la consommation en baisse de 1,1% sur un mois en juin    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Retrait de l'accréditation en Algérie    Al Arabia interdite en Algérie    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Algérie dit oui à la Russie
Fabrication du Spoutnik V
Publié dans Le Soir d'Algérie le 02 - 02 - 2021

Les intentions de l'Algérie se précisent : l'option de la fabrication du vaccin russe Spoutnik V localement a finalement été retenue. Les deux parties ont convenu de coopérer pour non pas seulement conditionner, mais fabriquer le vaccin. Selon le ministre de l'Industrie pharmaceutique, aussi bien l'entreprise publique Saidal que des entreprises privées pourront concrétiser le projet.
Nawal Imès- Alger (Le Soir)- Sollicitée depuis plusieurs semaines déjà par la partie russe afin de fabriquer le vaccin Spoutnik V localement, l'Algérie a fini par dire oui à la proposition russe. Les choses se sont précisées dimanche suite à l'audience accordée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, à l'ambassadeur de la Fédération de Russie à Alger, Igor Beliaev, au cours de laquelle il a été retenu le principe «d'initier des contacts dans le but d'instituer une coopération bilatérale dans le domaine de la fabrication du vaccin anti-Covid-19 russe, Spoutnik V en Algérie». Le soir même, Lotfi Benbahmed intervenait au JT de la télévision publique pour confirmer cette option, évoquant des «instructions» émanant du président de la République, qui demande une mobilisation de tous les moyens humains et matériels nécessaires à la fabrication du vaccin contre le coronavirus. Comment cela se fera ? Le ministre de l'Industrie pharmaceutique précise que l'entreprise publique Saidal, mais également des opérateurs privés pourront prendre part à cette opération.
Pour ce faire, assure le ministre de l'Industrie pharmaceutique, «les parties concernées ont entamé les négociations avec la partie russe afin de trouver les meilleurs moyens pour la production locale de vaccin, avec les quantités suffisantes, notamment après la croissance de la demande au niveau mondial». Selon Benbahmed, «l'Algérie a les capacités techniques et humaines» pour concrétiser un tel projet.
Cela se fera néanmoins avec l'appui technique de la Russie qui s'est montrée, dit-il, prête à accompagner l'Algérie dans le transfert de technologie, rappelant que les deux pays n'en sont pas à leur première coopération dans le domaine. Il y a plusieurs semaines déjà, la Russie avait officiellement fait la proposition de la production du vaccin Spoutnik V à l'Algérie. C'est via l'ambassadeur russe à Alger, Igor Beliaev, qui avait déjà rencontré le ministre de la Santé.
Au sortir de cette audience, il affirmait que «la Russie, représentée par le Fonds russe d'investissements directs qui est chargé de promouvoir ce vaccin à l'extérieur du pays, est prête à coopérer avec l'Algérie pour lancer sa production au niveau local».
Une coopération qui pourrait se faire via le fonds russe d'investissements directs qui propose diverses formes de coopération, à savoir l'acquisition directe, le transfert de technologie, la production conjointe et la participation à la phase III des tests cliniques. « Toutes ces formules ont été proposées à la partie algérienne», assurait alors le diplomate russe.
Le ministre russe de la Santé avait, à l'occasion de la présentation du vaccin aux Nations-Unies, fait part de l'intention de son pays de proposer à tous les Etats qui le souhaitent de produire localement le Spoutnik V, dont l'Algérie qui a temporisé avant de donner suite à cette proposition.
N. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.