Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    La Moudjahida Annie Steiner sera inhumé aujourd'hui à El Alia    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    7 décès et 182 nouveaux cas    Les 22 manifestants maintenus en détention    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le gouvernement se débarrasse des collèges et lycées vétustes
Education
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 02 - 2021

Un décret exécutif portant sur la suppression et la création des établissements scolaires a été publié au dernier Journal officiel. Il implique l'officialisation du statut d'un certain nombre de collèges, lycées et primaires mais aussi la démolition de quelques structures scolaires jugées vétustes ou non conformes aux normes spécifiques.
Massiva Zehraoui- Alger (Le Soir) - Le décret exécutif n° 21-46 du 18 janvier 2021 portant création et suppression de collèges stipule que : « Sont créés, à compter de la rentrée scolaire 2019-2020, les collèges figurant en annexe I du présent décret .» L'annexe I comprend les dénominations des établissements scolaires répertoriés selon la commune et la wilaya où ils sont situés. On prend l'exemple d'Alger-Est, dont cinq collèges dispersés au niveau des communes d'El-Harrach, Réghaïa et Baraki ont été nouvellement créés.
L'article 2 du même décret spécifie que : «Sont supprimés, à compter de la rentrée scolaire 2019-2020, les collèges figurant en annexe II du présent décret.» L'arrêté prévoit la suppression d'une liste de lycées dans plusieurs communes relevant de Sétif, Djelfa, Alger-Est, Constantine, Mostaganem... Idem pour les lycées, dont une partie sera démolie.
Il faut préciser, néanmoins, que la suppression de certains établissements, collèges et lycées ne passera pas systématiquement par la démolition. Certains collèges ont été simplement reconvertis en lycées, tandis que d'autres structures ont été entièrement reconstruites ou restaurées.
Ahmed Tessa, pédagogue et ancien conseiller au ministère de l'Education nationale, a fait savoir que le but de la parution de ce décret exécutif au Journal officiel est de rafraîchir la cartographie des établissements scolaires. La suppression des collèges ou lycées peut s'expliquer, dit-il, par plusieurs facteurs. «Il faut savoir que si un établissement est mis sur la liste des structures à démolir, c'est soit parce qu'il est vétuste soit il contient de l'amiante, matériau toxique qui représente un grave danger pour la santé», précise-t-il. En ce qui concerne la transformation d'un collège en un lycée, Ahmed Tessa explique que c'est en général en lien avec la pression qu'engendre le flux d'élèves et personnel éducatif. «Il arrive que la démographie scolaire connaisse une baisse significative», soutient-il, en ajoutant que si la capacité d'un collège dépasse le nombre d'effectif qu'il contient, il est normal qu'on le convertisse en lycée dont le flux d'élèves est souvent plus important. Ahmed Tessa souligne que la suppression et la création d'un lycée ou d'un collège doivent inévitablement faire l'objet d'un décret exécutif.
Le secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l'éducation et de la formation (Satef), Boualem Amoura, a relevé, quant à lui, que l'objectif est de «remettre de l'ordre dans le statut des établissements scolaires». Il a, toutefois, signalé que le problème est qu'au même moment, on se plaint qu'il n'y ait «pas assez d'établissements». Boualem Amoura fait, par ailleurs, savoir que dans certains cas, la création de nouvelles structures scolaires rime avec pratiques douteuses. Il cite le cas d'un collège et d'un lycée situés à Béjaïa, dont le personnel administratif et enseignant a été affecté au niveau de ces deux structures en dépit du fait qu'il n'y ait aucun élève. Cet établissement ne fonctionne pas, mais il a un directeur à sa tête. Chose qu'il juge totalement «inadmissible».
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.