Coupe de la Ligue: le NAHD, l'OM et le NCM passent en 8es de finale    Décès d'Idris Deby : l'Algérie suit avec une grande préoccupation les événements en cours au Tchad    Le Conseil de sécurité appelé à accélérer la décolonisation du Sahara occidental    MCA : Brahmia, nouveau président    Lancement de l'opération de vaccination anti-covid dans les wilayas et les institutions sahraouies    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Relaxe pour Fodil Boumala    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    LE RAMADHAN A BON DOS    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Célébration de la Journée de la langue maternelle
Haut-commissariat à l'amazighité
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 02 - 2021

Le Haut-Commissariat à l'amazighité organise, les 20 et 21 février, à Chlef, la célébration de la Journée internationale de la langue maternelle, consacrée par l'Unesco le 21 février de chaque année. Ces deux journées seront animées par un panel d'universitaires, d'animateurs associatifs, journalistes et enseignants de tamazight exerçant dans les établissements scolaires des localités de Brira, Beni-Haoua, Benaïria, Oued Goussin, Zeboudja, Bouzghaïa et Chlef. Le choix de l'Unesco du multilinguisme dès la première enfance comme thème de l'année en cours encourage la diversité linguistique par l'inclusion des langues en usage en Algérie dans le système éducatif et la vie sociale. Il est question pour le HCA d'examiner les voies et moyens de l'usage et de la généralisation progressive de tamazight dans les médias radiophoniques, et l'usage des NTIC, compte tenu de leur gros impact sur toutes les couches de la société. La diffusion de la langue maternelle, c'est aussi transmettre la culture autochtone, la mémoire collective, les modes uniques originaux de pensée et d'expression, des valeurs ancestrales et le savoir et savoir-faire traditionnels, indique le HCA. La célébration de la Journée internationale de la langue maternelle s'inscrit dans le cadre de la défense de la diversité culturelle, la sauvegarde des différences de culture et des langues qui favorisent la tolérance et le respect des autres. Cette diversité linguistique est imposée par le risque de disparition des langues. On estime qu'en moyenne, une langue disparaît toutes les deux semaines. A Chlef, plusieurs communications seront assurées par les participants, parallèlement à d'autres activités dont des films et le livre à caractère pédagogique. Il y a lieu de signaler que, pour cette année, la journée est placée sous le patronage du wali de Chlef.
B. T.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.