Chaînes humaines devant les bureaux de poste et les GAB: Force publique et huissiers face à la grève    Des citoyens protestent à Tizi-Ouzou    A l'instar des précédents ramadhans: Tension sur le lait en sachet    Fin de mission ou redéploiement ?    L'ASELCT, une association SDF !    MC Oran: Une copie à revoir pour Madoui    ES Sétif: Une Entente en demi-teinte    MARMELADE DES TEMPS NOUVEAUX    Fruits et légumes: Les prix de la pomme de terre et la tomate continuent leur flambée    Adrar: 90 étudiants victimes d'une intoxication alimentaire    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    Quand la vie se résume à un poème    Tebboune préside la réunion périodique    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    Mbappé préféré à Haaland    Brèves Omnisports    Tirage au sort mercredi    L'Abef allège le recours au Credoc    13 Tonnes de pain jetées à la poubelle    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Le rêve inachevé    Les mesures de Rezig invisibles    Le chiffre «insolite» de la vaccination    Les spécialistes s'y opposent    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le Conseil de sécurité de l'ONU soutient le mécanisme    À quoi joue la Turquie?    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Témoignage inédit et émouvant sur Matoub Lounès    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Moins nombreux, mais toujours déterminés    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Le gouvernement allège la procédure    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    La libération des détenus d'opinion réclamée    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Le processus électoral est inéluctable    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saïd Djabelkhir mobilise contre «l'ignorance sacrée»
Poursuivi pour sa pensée critique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 02 - 2021

Les messages de soutien à l'islamologue et chercheur en soufisme algérien, Saïd Djabelkhir, qui sera présenté ce 25 février devant le tribunal de Sidi-M'hamed, suite à une plainte déposée contre lui par le professeur à l'université de Sidi-Bel-Abbès, Abderrezak Bouidjra, continuent de pleuvoir.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Les critiques basées sur la raison de Saïd Djabelkhir lui valent ainsi des poursuites pour «atteinte aux préceptes de l'Islam», «atteinte et moquerie aux hadiths authentiques de la sunna du Prophète, au pilier du pèlerinage et au sacrifice rituel du mouton de l'Aïd». Cette plainte, qui a indigné plus d'un, suscite une avalanche de réactions de dénonciation du retour de l'inquisition religieuse. L'on craint un procès de la pensée critique et de la raison.
Dernière personnalité à apporter son soutien à Saïd Djabelkhir est Noureddine Boukrouh qui a soutenu que «la procédure ouverte contre lui devrait être vite fermée en concluant à un non-lieu, mettant ainsi fin à une dérive qui vise à subordonner la justice algérienne aux forces de l'ignorance et du charlatanisme». «J'apporte mon entier soutien moral et intellectuel au chercheur en islamologie Saïd Djabelkhir face aux agressions de ‘'l'ignorance sacrée'' qui l'ont ciblé, en déplorant que la justice ait jugé recevable la plainte déposée contre lui, consentant ainsi à être manipulée dans un sujet où elle n'a rien à faire», a écrit Boukrouh avant d'affirmer que les travaux, publications et déclarations de Saïd Djabelkhir ne sauraient relever du code pénal. Pour lui, les travaux du chercheur relèvent plutôt de la liberté de pensée et constituent une contribution algérienne à la libération de l'Islam du prisme dans lequel l'a enfermé le vieux savoir religieux, «en grande partie périmé, et de son exploitation contemporaine à des fins charlatanesques en Algérie et ailleurs». Noureddine Boukrouh s'ajoute ainsi aux autres hommes politiques, militants, activistes et universitaires qui se sont exprimés sur la question.
Le sociologue Lahouari Addi a estimé que la démarche (la plainte) est «inappropriée», expliquant que «quand il s'agit d'une différence d'interprétation de la religion, ce n'est pas au tribunal de se prononcer».
«À partir du moment où Saïd Djabelkhir n'impose pas son interprétation de la religion par la violence, non seulement il n'y a aucune raison pour que le tribunal le juge, mais l'Etat a le devoir de le protéger. L'Etat n'a rien à voir dans cette controverse où s'opposent des idées et des interprétations», a-t-il écrit. Dans un entretien avec un journal électronique, le sociologue a souligné que dans ses différentes interventions publiques, Saïd Djabelkhir ne porte pas atteinte à l'Islam. «Il a sa propre interprétation de certains versets du Coran sur laquelle il peut y avoir désaccord. Certaines personnes sont favorables à son interprétation ; d'autres sont contre. Ce n'est pas à la justice de se prononcer sur les désaccords en matière d'interprétation religieuse; c'est au tribunal informel de la raison de se prononcer. Ceux qui ne partagent pas ses opinions, et c'est leur droit, devraient le contredire sur le terrain des idées et non sur le terrain judiciaire», a-t-il expliqué.
Soulignons, enfin, que Saïd Djabelkhir sera ce jeudi l'invité de l'émission «LSA direct» qui sera diffusée sur le site du journal à 9h30.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.