Man City : De Bruyne, Guardiola n'est pas rassuré...    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Milan AC : Trois nouvelles pistes en attaque    Vers l'adaptation du système LMD au marché de travail    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Le gouvernement allège la procédure    350 millions de dinars mobilisés    «Pour un baril à 100 dollars, il faudra d'autres chocs»    Sonatrach réplique aux accusations de Petroceltic    Recensement des dossiers en suspens    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    Présidentielle et législatives en février 2022    La libération des détenus d'opinion réclamée    Moins nombreux, mais toujours déterminés    SOUS LA PLUIE, LE HIRAK    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    (12e journée)    Le MJS promet de prendre en charge la reconversion    Rejet des recours introduits    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Plus de 9 600 tonnes de pomme de terre déstockées    Sit-in des citoyens devant la résidence du wali    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Saisie de viande blanche avariée    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Bouira : Le protocole sanitaire oublié    ABUS DE POUVOIR    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    Du 18 avril au 18 mai célébration du mois du patrimoine    Opéra d'Alger : Des Ateliers de danses traditionnelles et de musique arabo-andalouse    Retard dans le versement des salaires: Grève et protestation des enseignants    Aïn Defla: Carambolage entre 34 véhicules, huit blessés    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Manifs et manips    Elle s'appele Elizabeth Moore Aubin    Au moins huit morts dans une fusillade à Indianapolis    Place au carré se dessine    Le Hirak perd son inspiration    Garder son numéro en changeant d'opérateur    L'entente cordiale    Le processus électoral est inéluctable    Une situation explosive au Sahel    Quand la jeunesse répond présent    Initiation des enfants aux arts    Des films algériens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cour de récré !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 02 - 2021

Urgent ! Djidji annonce la libération de plusieurs membres du ...
... gouvernement et un remaniement du Hirak !
C'est toujours pathétique ! Affligeant, même. Depuis le retour de Tebboune, plusieurs membres de l'actuel gouvernement - pas tous, heureusement - semblent avoir été frappés par la foudre de l'activisme. Ils se bousculent au 20 heures. Comme s'égayeraient des enfants dans la cour de récréation, à dix heures, marquant chacun son territoire de jeu, criant plus fort que le camarade, crachotant plus loin que les potes, montrant les muscles et les crocs et s'accrochant aux arbres de cette cour pour attirer les regards. Une sorte de poussée subite d'adrénaline, voire de testostérone. J'en ai même vu un ou deux que je soupçonne d'avoir forcé sur l'EPO et crains qu'ils ne nous fassent un gros malaise dans les 48 heures qui viennent s'il advenait que leur nom ne figure pas dans la prochaine équipe. Comment passe-t-on d'aphone, d'amorphe à hyperactif ? J'avoue que c'est là un mécanisme de l'esprit et du corps humains qui m'échappe. Instinct de survie systémique ? La crise du commis arrivé au bout du couloir, avec la lumière blanche qui se profile devant lui ? Je n'en sais rien ! Je note juste cette puérilité qui ramène des adultes à l'âge capricieux et de déraison que nous traversons tous à l'enfance, mais d'où l'adolescence et surtout la post-adolescence sont censées nous avoir sortis ! Tout de même ! Aller jusqu'à monter en une matinée une visite de terrain, entraînant dans son sillage tout un aréopage de fonctionnaires et d'autorités multisectorielles, juste pour saluer le retour des cigognes dans les Bibans, ça clouerait le bec à la cigogne elle-même ! S'il était possible d'inaugurer n'importe quel machin, comme des hortensias plantés sous le balcon de Djidji, je me demande sérieusement s'ils ne l'auraient pas fait, nos belles-au bois-vachement-dormant. Allez ! Plus que quelques heures avant que la cloche de l'école ne sonne. Tout le monde ne regagnera pas la classe. Pour certains, on convoquera peut-être leurs parents pour qu'ils viennent les chercher. Pour d'autres, ils redoubleront. Ou bien, peut-être qu'au fond, bien au fond de la classe, devant la fenêtre et lovés contre le radiateur, je m'en tape royalement ! Tellement je m'en tape que je fume du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.