Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    La Commission africaine des droits de l'Homme appelée à protéger les sahraouis dans les territoires occupés    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Coronavirus: 182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès    Grandiose marche nocturne à Akbou    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Manojlovic, nouvel entraîneur    Le MJS invalide l'élection de Labane    Le MJS met la pression sur les élus    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Le Cnese fait peau neuve    Evolution technologique    Paré pour l'aventure    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    Brahmia succède à Almas    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Le front social s'emballe    Installation d'un nouveau directeur des douanes    L'Algérie à la 146e place    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    Hausse au premier trimestre 2021    la liste des membres sélectionnés approuvée    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Pourquoi il faut rester vigilants    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    Chlef: Les infrastructures seules ne font pas le tourisme    La tomate n'a pas partout le même goût    Marche pacifique à Béjaïa    Le FMI livre ses prévisions    Les oligarques sont-ils de retour?    La Turquie maintient le flou    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Personnalités politiques et intellectuelles se mobilisent
Répression au Sahara occidental
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 02 - 2021

Pas moins de 150 parlementaires à travers le monde ainsi que d'éminentes personnalités internationales, dont le célèbre philosophe américain Noam Chomsky, ont signé l'appel adressé au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), pour la création d'une mission permanente au Sahara Occidental afin de protéger les civils sahraouis de la répression de l'occupant marocain, indique le Collectif des défenseurs des droits de l'Homme sahraouis (Codesa).
L'appel a été signé par des élus de divers Parlements, dont le Parlement européen et ceux de la Grande-Bretagne, Espagne, France, Suède, Suisse et de la Mauritanie. L'appel urgent demande au CICR de créer une mission permanente au Sahara Occidental pour protéger les civils sahraouis de la répression de l'occupant marocain.
Par ailleurs, 177 organisations réparties dans 41 pays et représentant les cinq continents, y compris des organisations non-gouvernementales internationales, des institutions, des syndicats et des partis politiques ont signé l'appel. D'éminentes personnalités internationales, y compris le célèbre philosophe, penseur et historien professeur Noam Chomsky et l'ancien chef du Parti travailliste britannique, le parlementaire Jeremy Corbyn, ainsi que la lauréate du Prix de la paix de Séoul, Mme Susan Schulte ont joint leurs voix à cet appel. Il y a lieu de souligner aussi le soutien apporté par, entre autres, l'écrivain et professeur américain Stephen Zunes, le chef du Mouvement pour la solidarité avec les peuples sahraouis et palestiniens, Pierre Galland, l'écrivain et analyste politique palestinien Rasim Obeidat, et l'ancienne prisonnière palestinienne bien connue, Abeer Abu Khdeir.
Rappelons que l'appel a été lancé le 20 janvier 2021 par le Codesa. Le collectif précise que les droits fondamentaux, y compris le droit à la vie, le droit à l'intégrité physique et à la sécurité personnelle, ainsi que tous les droits et libertés des civils sahraouis «sont plus que jamais menacés», notant que «la région du Sahara Occidental a connu, au cours des dernières semaines, une augmentation alarmante de la fréquence des arrestations arbitraires, des détentions forcées et des menaces contre les défenseurs des droits humains sahraouis, et les voix contre la présence des forces d'occupation au Sahara Occidental».
Compte tenu du statut juridique du Sahara Occidental, dans le cadre du droit international humanitaire, et à la lumière du fait que les observateurs internationaux, y compris le haut-commissaire des Nations-Unies aux droits de l'Homme, continuent d'être empêchés de se rendre au Sahara Occidental, «les parlementaires et les organisations de la société civile signataires de cet appel appellent le CICR à «déployer immédiatement une mission humanitaire au Sahara Occidental, après une absence de près de deux décennies, afin de fournir la protection nécessaire aux civils sahraouis, et d'assurer le plein respect du droit international humanitaire», a conclu le Codesa. Jeudi dernier, le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, a adressé une lettre au Président américain Joe Biden, l'appelant à intervenir en urgence pour protéger les civils sahraouis de «l'oppression» et de «l'intimidation» des autorités d'occupation marocaines.
Dans ce contexte, l'ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) en Algérie, Abdelkader Taleb Omar, a affirmé, pour sa part, que le régime marocain exerce une escalade et viole les droits de l'Homme, de manière systémique, à l'encontre des civils sahraouis sans défense dans les territoires sahraouis occupés, en plus de la conversion des maisons des militants en prisons.
C'est pourquoi, le président de la Commission nationale sahraouie des droits de l'Homme, Abba Al-Haissan, a réitéré son appel au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), pour intervenir d'urgence afin de mettre fin à l'agression marocaine contre des civils sahraouis dans les territoires occupés au Sahara Occidental.
Brahim Taouchichet


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.