"Forum de la voix de la jeunesse" pour un changement positif de la société    Ligue des champions (6e j): le MC Alger qualifié en quarts de finale    Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense
Sahara occidental : suite à ses revers militaires
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 02 - 2021

Indirectement, le Makhzen reconnaît l'échec du mur de la honte édifié au Sahara Occidental, sous les coups de boutoir des combattants sahraouis. En effet, l'armée sahraouie a mis en échec, ces dernières heures, les tentatives des forces d'occupation marocaines de construire un nouveau mur de défense, leur infligeant des pertes humaines et matérielles, a indiqué le secrétaire général du ministère sahraoui de la Sécurité et de la Documentation, Sidi Oukal.

«Le 21 février 2021 au soir, les forces d'occupation marocaines sont sorties de la zone de Tarf Bouhenda pour tenter de construire un nouveau mur, mais l'armée sahraouie a mis en échec cette tentative en ripostant par des frappes qui sont toujours en cours», a précisé M. Oukal dans une déclaration à l'APS. Les forces sahraouies ont infligé à l'armée marocaine des pertes humaines et matérielles considérables, a souligné le responsable militaire sahraoui, précisant que «le premier bilan fait état de la destruction de deux véhicules (Toyota et jeep), et de deux remorques». «Les tentatives des forces marocaines de construire un nouveau mur sont la preuve même des mensonges du régime marocain, qui nie l'existence d'une guerre au Sahara Occidental», a dit M. Oukal. «S'il n'y avait pas de guerre, pourquoi les forces marocaines chercheraient-elles à dresser de nouvelles lignes de défense ?» s'est-il interrogé. Les actes menés par les forces marocaines au sud du Maroc «traduisent clairement leurs appréhensions et leurs craintes quant aux opérations qualitatives de l'armée sahraouie, sachant que cette région jouit d'une autodéfense de par sa nature géographique difficile d'accès, car se présentant sous forme d'une chaîne montagneuse. Les unités de l'Armée de libération sahraouie poursuivent leurs attaques contre les forces l'occupation marocaines qui tentaient de construire un mur de sable dans la zone d'Atouiski», a indiqué le ministère sahraoui de la Défense. L'armée sahraouie, ajoute la source, «a aussi bombardé la base principale dans la zone d'Atouiski et mené des attaques intensifiées contre les positions de l'armée marocaine dans la zone de Laaria, se trouvant à la croisée des deux secteurs de Mahbès et d'Atouiski». Des attaques ont également été menées, ciblant la zone de Tnilik dans le secteur de Bekkari où un radar relevant du bataillon 67 des forces d'occupation a été détruit. Des bombardements ont également ciblé des positions de l'armée d'occupation dans la zone d'Oum Adken dans le secteur de Bekkari et ses retranchements dans le secteur d'Es-Semara. Les unités de l'APLS avaient mené lundi dernier des attaques contre les positions de l'armée de l'occupation marocaine au niveau des zones Alfayine dans le secteur de Farsia et Doumes dans le secteur de Bekkari.
Intenses activités
diplomatiques
Au plan politique, la militante des droits de l'Homme, Claude Mangin, a interpellé les membres du Conseil de sécurité de l'ONU pour qu'ils poussent le Maroc à respecter la légalité internationale au Sahara Occidental occupé, qualifiant d'«invraisemblable» la lenteur dans la désignation d'un nouvel envoyé personnel au Sahara Occidental. Quant à lui, le représentant du Front Polisario auprès des Nations-Unies, Sidi Mohamed Omar, a de nouveau appelé mardi dernier le Conseil de sécurité de l'ONU à tenir le Maroc pour responsable de son rôle dans le trafic de drogue et la traite d'êtres humains au Sahara Occidental occupé, et averti que la paix et la sécurité «sont de plus en plus menacées» dans la région en raison de ces pratiques. «La paix et la sécurité dans notre région sont de plus en plus menacées par le lien entre le crime organisé, le trafic de drogue et le terrorisme, où les groupes terroristes transnationaux prospèrent grâce au cannabis produit par le Maroc et à d'autres drogues comme source majeure de financement de leurs opérations terroristes dans la région sahélienne du Sahara et au-delà», avertit Sidi Omar, dans une lettre adressée mardi à la présidente en exercice du Conseil de sécurité, le représentant permanent du Royaume-Uni auprès de l'ONU, l'ambassadrice Barbara Woodward. «Nous demandons une fois de plus au Conseil de sécurité de tenir l'occupant marocain pour responsable de son rôle bien documenté dans le trafic de drogue et de le contraindre à respecter ses engagements régionaux et internationaux, et à renoncer à ses actions déstabilisatrices qui menacent la sécurité et la stabilité des pays voisins et de toute la région», souligne le diplomate sahraoui qui appelle l'ambassadrice britannique à «porter la présente lettre à l'attention des membres du Conseil de sécurité». Dans cette missive, M. Sidi Omar informe le Conseil de sécurité qu'«une unité de l'armée sahraouie a intercepté et saisi 200 kilogrammes de cannabis produit au Maroc dans la région de Galb Thliem dans le secteur de Dougy dans les territoires libérés du Sahara Occidental».
B. T.
Le détenu de Gdeim Izik en grève de la faim
Le prisonnier politique sahraoui du groupe Gdeim Izik, Ahmed Salem Bourial, incarcéré à la prison marocaine d'Aït Melloul 1 dans la ville d'Agadir, est en grève de la faim de 72 heures depuis lundi dernier en solidarité avec son codétenu Mohamed Lamin Abidin Haddi, qui, lui aussi, observe une grève de la faim depuis plus de 40 jours, a rapporté l'agence sahraouie SPS.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.