Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    Création d'une école de formation spécialisée prochainement    Vers la mise en place d'une charte    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Une AG élective «bis» le 24 avril    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    Les psychotropes ravagent les jeunes    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    Poursuite du recensement des zones d'ombre à l'échelle nationale    Guardiola explique les raisons de la non-participation de Mahrez face à Chelsea    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Archives algériennes : une mémoire confisquée ?    Coronavirus:163 nouveaux cas, 117 guérisons et 5 décès    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    Les Kabyles dès aujourd'hui au Cameroun    Les ménages à rude épreuve    La BADR vulgarise ses produits    Kafteji    Retard dans le versement des salaires «La dignité de l'enseignant est une ligne rouge»    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    C'est l'escalade !    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    Le Musée des beaux-arts d'Alger restaure des œuvres de Rodin    L'Algérie a besoin d'un baril à plus de 169 dollars    6 ans de prison pour deux anciens DG    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    À Chypre, l'héritage des Templiers est une réalité    Garde à vue prolongée pour les manifestants arrêtés vendredi    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    Conclave des opérateurs de l'Ouest    «Rachad doit être classé organisation terroriste»    Le Niger s'enfonce dans la tragédie    Le deuxième remplissage aura lieu en juillet et août    Les autorités annoncent de nouvelles mesures sanitaires    Un "rendez-vous marquant" pour Ammar Belhimer    Intolérable gaspillage!    Le buste d'Audin fait polémique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cour de justice, délits de la contrebande et moyens de lutte en débat
Tébessa
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 02 - 2021

S'exprimant en marge de la journée d'étude sur «les délits de la contrebande et les moyens de lutte», organisée jeudi, à l'initiative de la cour de justice de Tébessa, en coordination avec la direction régionale de la wilaya, le directeur régional des douanes a qualifié la contrebande d'infraction pénale délictuelle.
Il précisera, par ailleurs, que «ce phénomène qui a pris de l'ampleur ces dernières années dans les régions frontalières dont la bande s'étend sur 300km avec quatre principaux postes douaniers, est un fléau multidimensionnel préjudiciable à l'économie nationale». Ajoutant «que la lutte contre la contrebande fait partie des missions conférées à notre institution, la douane n'étant pas seule à agir dans ce domaine ,il convient d'examiner les autres institutions administratives et sécuritaires compétentes.
A l'ouverture des travaux tenus au siège de la cour de justice, le président de la cour, a, dans son allocution devant un parterre composé essentiellement de magistrats, d'avocats et d'officiers de douanes et autres services sécuritaires concernés, mis l'accent sur l'importance de ce regroupement pluridisciplinaire tout en donnant l'occasion à de nombreux participants de focaliser leur attention sur la contrebande frontalière, objet de la présente communication.
Il a souligné, «pour les instances juridiques et toutes les autres institutions impliquées dans la lutte contre ce phénomène, qu'il est plus judicieux «de coordonner les stratégies pour mieux circonscrire ce fléau qui porte atteinte à l'économie nationale, et que les moyens de lutte efficaces demeurent les moyens préventifs, impliquant les représentants actifs de la société civile».
Au menu de cette journée d'étude, quatre dossiers ont été débattus par les membres de l'assistance, à savoir l'article 226 de l'ordre 05-06 du code des douanes régissant les produits sensibles à la fraude, précisément les produits de friperie, carburants, pneumatiques etc. Puis la mise en application de la «réconciliation «notifiée dans la loi de finances 2020 après un gel qui a duré 16 années, précisément depuis 2004 et le dossier de transport de marchandises soumis à l'autorisation dans les rayons douaniers, renforcement et ouverture de plusieurs bureaux de douanes notamment dans les circonscriptions au sud de la wilaya et enfin la confiscation des produits de la contrebande (contencieux ,entreposage et mise à prix).
Pour sa part, le procureur général près la cour de Tébessa a déclaré que «le but de cette journée est d'unir les efforts pour la protection de l'économie nationale et la préservation de la santé des citoyens et de leurs pouvoirs d'achat, garants de la stabilité et de la prospérité du pays».
A la clôture des travaux de cette manifestation, 15 recommandations ont été retenues dans un rapport circonstancié qui sera transmis ultérieurement aux instances centrales des deux institutions.
Un homme de trente ans tué à coups de couteau
Le quartier populeux la «Remonte» dans la ville de Tébessa a été, jeudi, le théâtre d'un crime barbare d'une rare cruauté. La victime, un jeune homme, la trentaine, a été tué à coups de couteau par son voisin.
La nouvelle s'est répandue telle une traînée de poudre, à travers toute la ville. Des renforts des services de sécurité, en compagnie des secours se sont rendus sur les lieux. Un périmètre de sécurité a été dressé devant une impressionnante foule de personnes venues des autres quartiers avoisinants. La victime souffrant de plaies a été immédiatement transférée aux urgences de l'hôpital central. Elle succombera à ses blessures avant son admission au bloc opératoire. Appelant à la loi du talion, les parents de la victime, munis de pierres et de gourdins, se sont attaqués aux proches de l'auteur du crime.
La présence des policiers sur place a permis de maîtriser la situation et mettre fin aux échauffourées. Le mis en cause a été appréhendé et placé en garde à vue pour les besoins de l'enquête avant sa comparution devant le juge.
Maâlem Hafid


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.