Hirak : Le ministère de l'Intérieur exige des « organisateurs » de lui communiquer l'itinéraire, les horaires et les slogans    Investissement: la reforme du Service public augmentera l'attractivité de l'Algérie    Djerad procèdera lundi à la distribution de 5000 logements à Alger    Palestine: condamnation internationale des agressions racistes et extrémistes israéliennes    La Cour d'Alger maintient Karim Tabou sous contrôle judiciaire    Coronavirus: 204 nouveaux cas, 140 guérisons et 7 décès    Carburants : La suppression de l'essence super avec plomb avancée au début de juillet    Six manifestants arrêtés vendredi à Alger placés sous contrôle judiciaire    Report du procès du terroriste "Abou Dahdah" à la fin de la session pénale    FC Barcelone : Pas de bon de sortie pour Dembélé    Aïd El Fitr : plus de 50.000 commerçants réquisitionnés    Covid-19: au moins 3.284.783 décès dans le monde    Béni-Abbès : le jeune disparu dans le grand Erg occidental rejoint sa famille    L'ancien journaliste de la chaine II Boukhalfa Bacha n'est plus    Les lauréats du Prix d'Alger de récitation du Coran honorés    7 policiers tués dans des attaques dans le Sud-Est    «La Minurso doit revenir à sa mission originelle : le référendum»    Sablés à la confiture et aux pistaches    Benziane anticipe    De nouvelles polycliniques inaugurées    Les projets doivent répondre aux besoins de l'économie    Le Maroc cherche à cacher ses exactions    Coupe de la Ligue : l'USMA domine le MCA (2-0), le WA Tlemcen et le NC Magra créent la surprise    MC Alger : Stage bloqué pour préparer le WAC    Haltérophilie : Ahmed Tarbi n'est plus    Libye : Démonstration de force d'un groupe armé à Tripoli    APLS: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes, Aousserd et Houza    Le Hirak se réapproprie l'esprit du 8 Mai 45    Les raisons de la cherté    La guerre reprend de plus belle    Les résultats attendus aujourd'hui    Deux adolescents tués dans un accident de la route    Le conseil de wilaya fait le point    Le PAC viole le règlement du championnat    Equipe Nationale : Sénégal – Algérie en juin    Les conditions de Tebboune pour atteindre l'excellence    Etudiant dévoué, journaliste engagé et politique visionnaire    Le b.a.-ba de la fabrication d'un film    Mesurer ce qui compte    Bouchachi voué aux gémonies    Charfi appelé à réhabiliter les exclus de la course    Huit morts dont des Iraniens dans des raids sionistes    Trois soldats maliens tués par l'explosion d'un engin artisanal    Ennahda appelle à un vote massif    «Souilah» hospitalisé à Paris    «J'ai adoré camper le personnage de Fadel»    L'artiste, ce migrant    Une augmentation de 10 % enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BOUDERBALA PLAIDE POUR PLUS DE RIGUEUR DANS LA LUTTE CONTRE LA CONTREBANDEBOUDERBALA PLAIDE POUR PLUS DE RIGUEUR DANS LA LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE
"Il faut s�vir davantage"
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 01 - 2007

M�me dot�e r�cemment de nouveaux moyens, les Douanes alg�riennes ne disposent pas suffisamment de logistiques pour faire face au ph�nom�ne de la contrebande, en g�n�ral, et de la contrefa�on, en particulier. Le constat a �t� dress�, hier, par le directeur g�n�ral des Douanes alg�riennes, M. Mohamed Abdou Bouderbala, en marge de la c�r�monie qui a suivi la c�l�bration, au si�ge de la direction nationale de la Journ�e mondiale des douanes (OMD).
Toutefois, pour le premier responsable de l�institution des Douanes alg�riennes, �la collaboration avec les autres institutions s�curitaires n�a pas tard� � porter ses fruits�. �La collaboration peut s��largir, ajoute M. Bouderbala, aux op�rateurs �conomiques qui peuvent �tre d�un apport consid�rable dans cette strat�gie de lutte contre la contrebande�. A ce propos, il a saisi cette opportunit� pour lancer un appel � ces derniers �pour se rapprocher davantage de l�institution douani�re et renforcer la collaboration�. Sur un plan propre � l�institution douani�re, il a �t� indiqu� que �la poursuite du plan de modernisation des structures douani�res sera d�un apport consid�rable pour maintenir le cap� et par voie de cons�quence, souligne le directeur g�n�ral des douanes, il est imp�ratif aujourd�hui que le code des douanes soit appel� � s�adapter aux nouvelles mutations �conomiques nationales�. En somme, le premier responsable de l�institution n�a pas �t� par trente-six chemins pour plaider �pour plus de sanctions contre ceux reconnus coupables d�avoir fait dans la contrebande�, autrement, il est, aux yeux de M. Bouderbala, urgent de revoir la l�gislation actuelle et agir avec plus de s�v�rit�. Il est � noter � ce titre que les d�put�s des deux chambres ont approuv� en novembre 2005 un projet d�ordonnance pr�sent� par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, M. Tayeb Bela�z. Le projet vise � renforcer les capacit�s de pr�vention et de lutte contre la contrebande qui constitue, selon le ministre, de par son ampleur, son �tendue et ses interconnexions avec d�autres formes de criminalit� organis�e, �une menace pour la s�curit� et la stabilit� du pays�. Le dispositif pr�voit des mesures pr�ventives, organisationnelles et r�pressives. Au titre des mesures pr�ventives, il est pr�vu de s�curiser la bande frontali�re de l�Alg�rie, en particulier les zones �loign�es des sites de contr�le, et d�impliquer la soci�t� civile dans les activit�s de lutte contre ce crime. Pour assurer la coordination intersectorielle, il est pr�vu la cr�ation d�un organe charg�, notamment, d�exploiter et d�analyser toutes les informations relatives � ce ph�nom�ne et d��laborer un plan national de pr�vention et de lutte contre la contrebande en Alg�rie. Ce dispositif sera renforc�, en cas de besoin, par la cr�ation de comit�s locaux qui assureront, sous l�autorit� des walis, la coordination des activit�s des services de l�Etat charg�s de la lutte contre ce crime. Le texte qualifie les faits de contrebande de crime organis� et leur conf�re une dimension p�nale. Sur un autre chapitre, il est � noter qu�un r�seau de surveillance �lectronique sera install� tout au long des fronti�res terrestres alg�riennes dans le cadre de la lutte contre la criminalit� et la contrebande, a-t-on appris du commandement de la Gendarmerie nationale. Le projet est en cours de r�alisation. Il consiste � mettre en place au niveau de tout le contour frontalier du territoire national des capteurs, des radars et des cam�ras de surveillance permettant la transmission des donn�es en temps r�el aux commandements mobiles des Gardes fronti�res devant intervenir pour traquer d'�ventuels suspects. La m�me source a ajout� que �ces appareils de surveillance �lectronique ont �t� d�j� install�s sur un tron�on de pr�s de 1 000 kilom�tres des fronti�res ouest (fronti�res alg�ro-marocaines). Le syst�me sera op�rationnel dans son int�gralit� au courant de l'ann�e 2007�.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.