Le Président Tebboune rencontre à Rome des représentants de la communauté algérienne établie en Italie    Sétif: lancement des services de la finance islamique dans deux agences de la BEA    L'ONU et l'UA appelées à assumer leurs responsabilités envers le peuple sahraoui    Flambée des prix du carburant au Maroc: les transporteurs de marchandises menacent d'une grève nationale    L'émir Abdelkader a unifié les Algériens dans la lutte contre le colonisateur français    Belmehdi: tous les secteurs "mobilisés" pour la réussite de la saison du hadj    La loi sur l'investissement dynamisera davantage la diversification économique    "Tels des esprits affables qui murmurent", Smaïl Yabrir signe son premier recueil de nouvelles    Tennis de table/Coupe d'Afrique : quatre pongistes algériens présents au Nigéria    APN : les députés adoptent le projet de loi sur les procédures de saisine et de renvoi devant la Cour constitutionnelle    Le Président Tebboune quitte Alger à destination de l'Italie    ANP: 4 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Algérie-Tunisie: la coopération consulaire passée en revue à Tunis    "Mamlaket el hacharat", un spectacle pour enfants sur les valeurs de la "solidarité" et la "vérité" entre individus    Real : Eden Hazard ne lâche pas l'affaire    Klopp désigné entraineur de l'année en Angleterre    Man City : "Nous versons le salaire que nous pouvons à Haaland"    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    Nouveau code de l'investissement: Les délais de traitement des dossiers considérablement réduits    Voirie, réfection des trottoirs, éclairage public...: Opération d'aménagement sur l'axe de Ras El-Aïn    Es-Senia: Aménagement et embellissement extérieur à la zone d'activité    Pour accompagner les hôtes d'Oran aux Iles Habibas: Une soixantaine de jeunes en formation de guides touristiques    Une coopération heureuse et profitable    Belani: Les régimes marocain et israélien ont le même ADN    Ligue 1 - Mise à jour: Une dernière chance pour l'Entente    Nora, Saliha et les harkis    Tirage au sort jeudi en ligne    Al-Khelaïfi va annoncer de grands changements    Erik ten Hag annonce la couleur    La méthode Ankara    L'ONU entame sa visite au Xinjiang    Des dizaines de colons envahissent la Mosquée Al-Aqsa    La gauche tente de nouveaux visages    L'Algérie peaufine sa stratégie africaine    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Un réseau national tombe à Berrahal    31 décès et 1.511 blessés en une semaine    Les raisons de l'union patronale    Elle m'a battu, puis m'a devancé...    La démonstration des Forces navales    Le procès a failli «dégénérer»    Un long fleuve tranquille    Accueil triomphal pour Amin Zaoui    29 titres retenus par le jury    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'alliance Opep+ surprend et booste les prix
Pétrole
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 03 - 2021

La prudence l'a emporté. Les 23 membres de l'alliance Opep+ se sont, en effet, résolus à suivre la voie de la prudence. Ceci, malgré la tentation de la remontée des prix, en maintenant le niveau de production tel qu'il est depuis janvier, le marché du pétrole étant encore loin d'évoluer dans la sérénité requise en raison de perspectives, quant à la demande, pas très claires.
Dès que sur les deux principaux marchés mondiaux, Londres et New York, le prix du pétrole commençait à prendre de l'altitude, il devenait clair que quelque chose d'important venait de se passer lors de la web-réunion des 23 d'Opep+, bien avant que ceux-ci se mettent à communiquer de manière officielle pour annoncer ce que les pays membres de l'Opep et leurs alliés avaient décidé pour l'après-mars. Alors que quelques heures plus tôt, dans la journée de jeudi, des bruits faisaient encore croire que le climat était propice pour de nouvelles tensions entre l'Opep et Russie. En fin de compte, sans la moindre notable anicroche, l'Opep et ses alliés ont trouvé assez rapidement un consensus, sur une prolongation d'un mois, jusqu'à fin avril, des restrictions dans la production de pétrole. Tout comme il avait été décidé lors de la réunion du début de l'année, d'une part, seuls la Russie et le Kazakhstan ont gagné le droit de rehausser légèrement leur production et ce, pour répondre à leur demande intérieure. Et d'autre part, l'Arabie Saoudite a consenti de prolonger jusqu'à la fin du mois prochain son effort de laisser dans son sous-sol un million de barils/jour.
La remontée des prix, depuis la fin de l'année dernière, dans des proportions beaucoup plus importantes qu'espéré par les pays producteurs, laissait, donc, présager un relâchement des quotas. Mais au bout, ce sont les adeptes de la prudence qui ont réussi à convaincre les plus enclins à augmenter leur production afin de renflouer leurs caisses. «L'incertitude qui entoure le rythme de la reprise n'a pas diminué, déclarait le ministre de l'Energie saoudien, à l'ouverture de la réunion jeudi. Il est difficile de faire des prévisions dans un environnement aussi imprévisible. J'en appelle donc une fois de plus à la prudence et à la vigilance.» Un avis qui a recueilli l'adhésion de la Russie qui, pourtant, militait pour augmenter la production, jugeant que les prix actuels sont satisfaisants. Petite consolation pour les Russes qui pourront relever leur production à hauteur de 130 000 barils/jour à partir du début avril, alors que son allié du Kazakhstan pourra produire
20 000 barils/jour supplémentaires. Au total, jusqu'à la fin du mois en cours, ce sont donc 7,05 millions de barils/jour que les 23 membres de l'Opep+ s'interdisent de produire dans la perspective de stabiliser le marché qui, jeudi, a réagi fortement au renouvellement de l'accord avec des cours qui se sont appréciés de 4,17% pour le baril de Brent à l'issue de la séance à Londres, alors qu'à un certain moment, la hausse dépassait les 5% avec un prix ayant atteint les 67,75 dollars. Au moment où sur le marché de New York, le baril de WTI s'améliorait de 4,16% en affichant 63,83 dollars, avec un pic à 64,86 dollars au moment où tombaient les informations sur la visioconférence de l'Opep+.
Azedine Maktour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.