Goudjil se réunit avec la délégation parlementaire devant participer aux travaux de la 145e Assemblée de l'UIP    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Un cas psychiatrique!    Défis africains de la COP 27    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Est-ce le déclic?    Deux Palestiniens tués par les sionistes près de Ramallah    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    Belatoui espère un véritable départ    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les César rompent avec le passé et sacrent deux meilleurs espoirs noirs
CINEMA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 03 - 2021

La 46e cérémonie, qui s'est déroulée vendredi soir à l'Olympia de Paris sous strict protocole sanitaire, a sacré Jean-Pascal Zadi et Fathia Youssouf. «Chaque génération doit trouver sa mission, l'accomplir ou la trahir», a déclaré Jean-Pascal Zadi en recevant son prix, citant le penseur Frantz Fanon.
Les César devaient rompre avec l'entre-soi : ils sont passés à l'acte dès l'ouverture de la cérémonie en sacrant deux acteurs noirs comme meilleurs espoirs. La 46e cérémonie, qui s'est ouverte vendredi soir à l'Olympia sous strict protocole sanitaire alors que les salles de cinéma sont toujours fermées, a sacré Jean-Pascal Zadi et Fathia Youssouf.
Le premier, meilleur espoir masculin, est l'auteur, réalisateur (avec John Wax) et acteur principal de Tout simplement noir, une comédie qui s'attaque aux clichés racistes. Cet ovni cinématographique qui, selon lui, parle «avant tout d'humanité» a cartonné sur les écrans entre les deux confinements. «Chaque génération doit trouver sa mission, l'accomplir ou la trahir», a déclaré Jean-Pascal Zadi en recevant son prix, citant le penseur du post-colonialisme Frantz Fanon.
Pour les César, institution-phare du cinéma français longtemps minée par les accusations d'entre-soi et d'opacité, qui avait fini de faire naufrage l'an dernier lors du couronnement de Roman Polanski, cette nomination est très symbolique.
D'autant qu'elle est venue juste après celle de Fathia Youssouf, couronnée à seulement 14 ans, pour Mignonnes, un film sur l'adolescence à Paris, entre traditions d'une famille polygame sénégalaise et réseaux sociaux.
Président de la cérémonie, l'acteur Roschdy Zem avait auparavant ouvert les festivités en soulignant que «le métier change». «Les règles du jeu changent, non pas pour que le jeu s'arrête, mais pour jouer à égalité cette fois», avait-il déclaré.

«Confiance !»
L'autre grand sujet des César était évidemment la pandémie, qui maintient les salles fermées, et a mis le secteur à genoux.
«Ce qui nous manque, c'est ce qui nous lie, les émotions qu'on vit ensemble et qui nous font dire qu'on n'est pas tout à fait seuls (...) Alors ouais, on a hâte de vous retrouver !» a déclaré aux téléspectateurs la maîtresse de cérémonie, Marina Foïs, dans son intervention liminaire.
Face à elle, une salle de l'Olympia à moitié vide, où seuls ont pu prendre place, pour des raisons sanitaires, les nominés et une poignée d'autres personnalités.
Très attendue par les professionnels excédés, qui désespèrent d'obtenir du concret sur une perspective de réouverture, la ministre de la culture Roselyne Bachelot a fait passer «un message d'espoir» à son arrivée. «Nous sommes en train de bâtir avec la filière les conditions de réouverture des salles», a-t-elle déclaré avant d'entrer à l'Olympia. «On va revoir des films, le public va être là, les artistes vont être là, vraiment, le cinéma français, ‘‘confiance'' !» a-t-elle ajouté.
Les principaux lauréats des 46es César du cinéma
Voici la liste des films et des artistes récompensés dans les principales catégories lors de la 46e cérémonie des César, les principales récompenses du cinéma en France, qui s'est déroulée vendredi soir à Paris :
Meilleur film : Adieu les cons d'Albert Dupontel
Meilleure réalisation : Albert Dupontel pour Adieu les cons
Meilleure actrice : Laure Calamy dans Antoinette dans les Cévennes
Meilleur acteur : Sami Bouajila dans Un fils
Meilleure actrice dans un second rôle : Emilie Dequenne dans Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait
Meilleur acteur dans un second rôle : Nicolas Marié dans Adieu les cons
Meilleur espoir féminin : Fathia Youssouf dans Mignonnes
Meilleur espoir masculin : Jean-Pascal Zadi dans Tout simplement noir
Meilleur premier film : Deux de Filippo Meneghetti
Meilleur scénario original : Albert Dupontel pour Adieu les cons
Meilleure adaptation : Stéphane Demoustier pour La fille au bracelet
Meilleure musique originale : Rone pour La nuit venue
Meilleur film étranger : Drunk de Thomas Vinterberg
Meilleur film d'animation : Josep d'Aurel
Meilleur documentaire : Adolescentes de Sébastien Lifshitz
Meilleur décor : Carlos Conti pour Adieu les cons
Meilleur costume : Madeline Fontaine pour La bonne épouse
César des lycéens : Adieu les cons d'Albert Dupontel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.