LDC : Le programme des matchs de ce mardi    L'Anie impose un black-out autour des listes    Mohad Gasmi, l'homme qui a dit "non" au gaz de schiste    «Enfin ma Liberté... »    L'ex-ministre Imane-Houda Faraoun condamnée à 3 ans de prison    Le frein de la sous-bancarisation    Nouvel arsenal juridique pour lutter contre la spéculation : L'inquiétude des commerçants    Plaidoyer pour l'implication du secteur privé    Pour mieux protéger l'environnement : Lancement du projet de conversion de 150 000 véhicules au GPLC    Cour de Tipasa : Annulation des poursuites contre Tabbou    Mahrez : "Pas de mots pour décrire le niveau de Benzema"    Henri Stambouli. entraîneur de la JS Kabylie : «On est à la mi-temps de la qualification»    Vers le retour des supporters dans les gradins !    2e tour préliminaire/aller    La fête du Mawlid Ennabawi : Sensibilisation sur les dangers des produits pyrotechniques    La délivrance    La hausse des prix ne connaît pas de répit    Le calendrier des examens trimestriels de l'année 2021/2022 arrêté    Des drames personnels derrière les statistiques de la mort    Situation socioprofessionnelle des enseignants : Le Cnapeste annonce une grève cyclique à partir du 2 novembre    "Les autorités françaises reconnaÎtront un jour le crime d'état"    Fortes pressions de la Cédéao sur le président de la transition Assimi Goïta    Café turc    Waguaf !    Le MSP, c'est combien de divisions ?    2 ans de prison ferme contre Amira Bouraoui    Le lait en sachet, un produit rarissime sur les étals    Levée du couvre-feu sur l'ensemble du territoire national    La nomination de Mistura n'est pas une fin en soi    Visite guidée au continent des merveilles    «Tamazight di métro !»    Impasse mémorielle    Le procès de Sellal et de son ancien chef de cabinet reporté    Transport par taxi: Le dossier des licences Moudjahidine sur la table    Quand l'Histoire se met en marche    Fati crève l'écran    Une tribune s'écroule en plein match    Solskjaer parti pour rester    Nouvelles mesures à l'encontre des opérateurs    4 ministères aux commandes    Discussions entre les parties syriennes sur la Constitution    Quand la grenouille joue au Boeuf    Troisième nuit de sit-in pour les partisans de l'armée    Concours de dessins dédié aux enfants    Célébration d'« El Mawlid Ennabawi Echarif» 1443    Comme au bon vieux temps    Le gouvernement envisage une protection policière pour les députés    Italie : deuxième tour des élections municipales à Rome    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un début d'année prometteur pour Sonatrach
Exportations du gaz
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 04 - 2021

Sur sa lancée d'il y a quelques semaines, lorsqu'elle avisait qu'en 2020 elle demeurait le premier fournisseur de gaz de l'Espagne et le deuxième pour l'Italie, malgré des contraintes telles la baisse des ventes en volume et la dégringolade des prix durant la majeure partie de l'année, sans parler de la très rude concurrence imposée par les traditionnels concurrents auxquels se sont joints les producteurs de schiste américains, Sonatrach revient en force sur le marché du gaz.
Si l'on se fie à un communiqué qu'elle a diffusé hier, c'est «un bond appréciable» qu'ont marqué les exportations de gaz de la compagnie nationale durant le premier trimestre de cette année. C'est en effet ainsi qu'ont été qualifiées les ventes de gaz de Sonatrach jusqu'à la fin du mois dernier.
Une performance réussie grâce à «une hausse de la production, combinée au renforcement de la demande de ses clients». Ceci en dépit du contexte particulier induit par la prolongation de la pandémie de Covid-19. Dans le détail, selon le document publié par la compagnie, l'Italie a constitué, durant le premier trimestre de l'année en cours, la première destination des exportations algériennes de gaz, avec un volume total de 6.4 milliards de m3, soit une progression de 109% par rapport à 2020, lorsqu'au bout de l'exercice, l'Algérie était considérée comme le deuxième fournisseur de gaz aux Italiens.
Durant les trois premiers mois de 2021, Sonatrach a donc consolidé sa position de deuxième fournisseur de gaz de l'Italie, avec une part de marché de 35% contre 16% durant la même période de 2020.
Le bilan établi durant les trois premiers mois de 2021 révèle que l'Espagne et le Portugal ont été le second client de Sonatrach. En volume, au premier trimestre 2021 donc, ce sont 4,3 milliards de m3 qui ont pris la destination de la péninsule Ibérique. Selon les calculs de Sonatrach, cela représente une progression de 122% par rapport à l'ensemble de l'année dernière.
En termes de parts, Sonatrach s'est accaparé 47% du marché hispano-portugais, alors que cette même part n'était que de 21% l'année dernière. De la sorte, la compagnie maintient sa position de premier fournisseur de gaz sur ce marché stratégique qui, Sonatrach ne le dit pas, attise les convoitises notamment des Américains qui, à un moment de l'année dernière, ont «noyé» la péninsule Ibérique avec leur pétrole de schiste, très concurrentiel sur le plan des prix.
À l'occasion, dans son communiqué d'hier, la compagnie algérienne annonce avoir pénétré des marchés qu'elle a qualifiés d'«historiques» en Méditerranée, et même également des pays de la lointaine Asie, à l'instar du très convoité et difficile marché chinois et celui du Bangladesh.
Une performance que Sonatrach dit avoir confirmée auprès de «sources spécialisées», mettant en avant l'augmentation de l'offre à partir de l'Algérie qui, entre autres, a permis de satisfaire une demande gazière européenne très soutenue, affirme encore Sonatrach en attendant peut-être d'autres bonnes nouvelles, telle la concrétisation des nombreux mémorandums d'entente paraphés avec des Etats et des compagnies telles l'espagnole Cepsa, ou encore l'Italien ENI et d'autres encore.
Azedine Maktour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.