Iran : Raïssi élu président avec 62% des voix, selon des résultats partiels    Hongrie-France : Les compositions d'équipes    BAC : Plus de 731.000 candidats attendus dimanche aux preuves du Baccalauréat    Tahar Khaoua et Arezki Berraki sous mandat de dépôt    Le gouvernement s'engage à la mise en œuvre de l'accord d'Alger    Le droit à l'indépendance du Sahara Occidental    Le ministre interpellé sur la qualité de l'eau    Coup de poker, coup de maître !    Glody Kilangalanga libéré    Les Canaris à pied d'œuvre à Yaoundé    De l'électricité algérienne pour la Libye    43 millions de dollars pour subventionner le Barrage vert    Actuculte    L'Ethiopie aux urnes lundi pour des élections législatives    Laurent Gbagbo revient en Côte d'Ivoire    L'Algérie veut relancer son accession à l'OMC    Le Cnese appelle à exploiter davantage les traités bilatéraux    Cinq étudiants primés    Hamid Lounaouci nommé conseiller à la Présidence    JSK-Coton Sport en présence du public ?    Raouraoua garde son poste    SEPT PERSONNES PLACEES SOUS MANDAT DE DEPÔT    "La future APN aggravera la crise"    LES GERANTS DES SALLES DES FÊTES ONT MARCHE À TIZI OUZOU    Quelque 3 millions de quintaux attendus    D'ENORMES INSUFFISANCES À COMBLER    Espagne : une marche en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    TAKFARINAS,DANSE AVEC L'HISTOIRE    LE VIOL, UN MARQUEUR INDELEBILE    Deux morts déplorés à Zéralda    RCA – MOB : Décisif pour les play-offs    Mouloudia d'Alger : Bensaha, Allati et Rebiai lynchés à l'entraînement    Ath Kouffi (Tizi Ouzou) : Les villageois réalisent un projet d'AEP    Héliopolis a été le théâtre d'un génocide    DES CHOIX ET DES ACTES    Infrastructures scolaires, centres de santé, sûretés urbaines...: D'importants équipements publics dans les nouveaux pôles urbains    Logements promotionnels publics: Ouverture de l'opération de souscription dans 39 wilayas    Journaliste: être ou ne pas être (II/II)    Bengrina souffle le chaud et le froid    Le dialogue comme seule alternative    Le défi que s'apprête à réussir le gouvernement    La cybercriminalité dans le viseur de l'Algérie    Chanegriha reçoit une délégation russe    Le Niger rouvre ses frontières terrestres    Trois personnes tuées dans une attaque armée dans l'Est du pays    Une édition sous le signe de l'espoir    L'activité culturelle reprend de plus belle    Un programme artistique riche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Relâchement généralisé et persistant
PROTOCOLE SANITAIRE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 05 - 2021

Le laisser-aller coupable des citoyens, des institutions et des autorités publiques sur le respect des mesures sanitaires risque de nous jouer de mauvais tours. L'apparition des différents variants du virus de la Covid-19, et tout récemment la souche indienne, pourraient compliquer davantage la situation épidémiologique en Algérie.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Le relâchement de la population sur le respect des mesures barrières est toujours de mise malgré les alertes lancées par les professionnels de la santé. Même les instructions fermes ordonnées par le président de la République lors de la réunion consacrée à l'évaluation de la situation pandémique en Algérie, tenue la semaine dernière, pour intensifier le contrôle du respect des mesures préventives dans tous les espaces et structures publiques et réprimer les contrevenants, n'ont pas été suivies à la lettre.
Dans les lieux et espaces publics, les choses n'ont pas changé d'un iota. Le port de la bavette a été abandonné par la quasi-totalité des citoyens, et la distanciation physique a cédé sa place aux bousculades. Les marchés, les supérettes et tous les autres commerces ont rompu avec ces mesures sanitaires. Une situation qui s'accentue ces derniers jours du mois de Ramadhan, où les magasins de prêt-à-porter sont pris d'assaut pour l'achat des vêtements de l'Aïd el-Fitr. Même rush dans les épiceries et autres magasins de vente de produits de pâtisserie. La préparation des traditionnels gâteaux de fête religieuse est à l'origine.
Les transports eux aussi, ne dérogent pas à la «règle». Dans les bus, les passagers sont entassés les uns contre les autres. Pourtant, le taux de remplissage autorisé depuis l'avènement de la pandémie de Covid-19 est de 50% de leurs capacités. Ces scènes désolantes risquent justement de corser la situation épidémiologique en Algérie, notamment avec l'apparition de plusieurs cas des variants britannique, nigérian et indien du virus.
Un laisser-aller qui a pris du terrain en l'absence des services de sécurité, censés faire respecter le protocole sanitaire. Ils continuent à ce jour, à fermer les yeux sur les infractions constatées.
Les agents chargés du contrôle de la qualité et de la répression des fraudes du ministère du Commerce ont, eux aussi, brillé par leur absence durant ces derniers mois.
Mais depuis le rappel à l'ordre du président de la République, le ministère du Commerce ne fait que publier ses «exploits» sur les réseaux sociaux. Il exhibe les photos des sorties de ses brigades pour sensibiliser les commerçants sur les mesures préventives, à travers des wilayas du pays. Une opération qui relève normalement des missions des associations, notamment celles chargées de la protection des consommateurs.
Les agents de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes, eux, ont pour mission de contrôler le respect du protocole sanitaire dans les commerces. Aujourd'hui, les spots publicitaires incitant les citoyens à porter le masque et à respecter la distanciation physique dans les lieux publics et à se désinfecter les mains, diffusés auparavant sur les chaînes de télévision nationales, ont carrément disparu des écrans de toutes ces chaînes depuis plusieurs semaines.
Malgré les «commandements» issus de la réunion consacrée à l'évaluation de la situation pandémique en Algérie, présidée par le chef de l'Etat, ces campagnes de sensibilisation audiovisuelles restent aux abonnés absents.
Ry. N.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.