Enseignement supérieur: Une Agence d'accréditation et d'assurance qualité    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    Ligue Inter-régions - Play-off: Six tickets pour la Ligue 2 en jeu    A quand un bac réformé ?    Examens de fin d'année: Plaidoyer pour un calendrier «spécial» pour le Sud    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Sommet international à Berlin pour stabiliser la Libye    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Le Groupe de Genève organise une conférence    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Modric est éternel!    Brèves Omnisports    Les affiches des deux événements dévoilées    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Nouvelle recrudescence    La traque aux fraudeurs    151 Contrebandiers arrêtés en quelques jours    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Ce sera en Août!    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    «L'écrivain qui dort en moi»    Les explications d'Algérie Télécom    370 nouveaus cas et 10 décès en 24 heures    Redistribution des cartes    Désormais valables pour l'Algérie    Législatives: le taux de participation s'établit à 23%    L'Algérie ne ménagera aucun effort pour assurer le succès de la réconciliation en Libye    "LE SERMENT"    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    Foot: l'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    JSK-Coton Sport: le club espère 2.000 supporters, 10.000 refusés    Boukadoum prend part à la réunion du Comité sur la Palestine des pays non-alignés    Le NAHD sommé de réagir, le CRB pour atteindre le podium    Le Polisario salue les marches de solidarité en Espagne    Quel rôle et quelle place pour les indépendants ?    À Alger, l'eau au compte-goutte    À Moscou, on gagne une voiture si on se fait vacciner !    Corruption: Le maire de Mostaganem condamné à 2 ans de prison    Que cherche à prouver Haftar ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Repêchage» de listes électorales
INITIALEMENT REJETEES POUR CAUSE DE PARITE DANS L'ÂGE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 05 - 2021

Principal acquis arraché par les partis participants aux élections législatives anticipées du 12 juin prochain, l'acceptation des listes électorales rejetées pour cause de non-respect de la parité en termes d'âge.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - C'est ce qui est ressorti de la réunion ayant regroupé, dimanche, dans l'après-midi, une douzaine de partis qui prennent part aux élections législatives du 12 juin prochain et le président de l'Autorité nationale indépendante des élections.
Selon le chargé de la communication de Jil Jadid, Mohamed Charfi s'est engagé à «repêcher» les listes électorales rejetées une première fois pour non-conformité avec la parité d'âge que consacre l'article 191 de la loi portant régime électoral. Ceci en permettant le remplacement de candidats à l'effet de rétablir cette parité alors que cette disposition stipule carrément le rejet desdites listes sans possibilité de remplacement des candidats.
Une «largesse» qui suppose une autre entorse à la même loi électorale puisqu'elle suppose le dépassement des délais de traitement des dossiers de candidature qui ont pris fin dimanche à minuit. Autre point, toujours lié aux rejets des candidatures pour d'autres motifs, notamment celui consacré par l'article 200 de ladite loi portant régime électoral qui, dans son alinéa 6, stipule que le candidat à l'Assemblée populaire nationale «ne doit pas être connu de manière notoire pour avoir eu des liens avec l'argent douteux et les milieux de l'affairisme, ou pour son influence directe ou indirecte sur le libre choix des électeurs ainsi que sur le bon déroulement des opérations électorales».
Une disposition dont sont victimes surtout le duo du pouvoir, le FLN et le RND. A ce sujet, le chargé à la communication au sein du parti que préside Soufiane Djilali affirme que le président de l'Anie a invité les partis à attendre les verdicts des tribunaux administratifs concernant leurs recours qui sont de l'ordre de 450 alors que les indépendants ont déposé 397 recours.
Autre fruit de cette réunion, ajoute Habib Brahmia, l'entente sur la mise en place d'une structure de coordination entre les partis participants au scrutin du 12 juin prochain et l'Anie. Lors de ce conclave, les présents ont appris que les noms des candidats sur les listes électorales obéiront à l'ordre alphabétique. Ils ont, également, toujours selon le cadre dirigeant de Jil Jadid, pris acte d'autres facettes de l'opération de vote en elle-même, méconnues jusque-là.
Aussi, le président de l'Anie qui s'exprimait dans un point de presse à l'issue de cette réunion a fait part de 1 483 listes validées sans réserve pour prendre part aux élections législatives du 12 juin prochain dont 646 listes partisanes et 837 listes indépendantes. Ceci alors que l'instance que préside Charfi a réceptionné 4 900 listes ayant exprimé leur intention de prendre part aux législatives du 12 juin prochain et ayant retiré les formulaires de candidature.
À la fin des délais impartis à la collecte de ces souscriptions des électeurs, pourtant prolongés de cinq jours par le chef de l'Etat, les postulants ayant déposé les formulaires de candidature étaient 2 490 dont 1 237 au titre d'un parti politique et 1 253 sur des listes indépendantes. Aussi, le président de l'Anie a parlé de 25 416 dossiers de candidature, dont 12 854 dossiers déposés par des partis politiques et 12 562 dossiers déposés par des indépendants.
Expliquant les rejets massifs de listes électorales au nombre de 1 199, Charfi a indiqué qu'elles étaient liées aux milieux suspects de l'argent et des affaires, aux personnes condamnées à des peines privatives de liberté et au manque de documents requis.
D'autres listes ont été rejetées pour cause de la parité d'âge, la non-inscription sur les listes électorales et la situation vis-à-vis de l'administration fiscale et du service national, la présence de plus de deux personnes sur une même liste ayant des liens de parenté et l'occupation d'une fonction ne permettant pas de se porter candidat.
Il y a, enfin, ces listes définitivement recalées, au nombre de 297, pour cause, explique encore le président de l'Anie, de non-respect de l'âge, du niveau universitaire, du nombre de formulaires en sus du non-respect de la parité.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.