Bouira : Deux manifestants placés sous mandat de dépôt    L'Agence nationale du sang célèbre la Journée mondiale du donneur de sang    Hand/ Championnat Excellence (messieurs) : le GS Pétroliers déclare forfait pour les play-offs    Logements AADL: des instructions pour l'examen de la 2ème vague de recours des souscripteurs de l'AADL 2013    Enseignement professionnel: création d'un centre de formation dans les énergies renouvelables à Cherchell    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 242 guérisons et 8 décès    11.000 policiers mobilisés pour garantir la couverture sécuritaire des épreuves du BEM    Dossier sahraoui: le Maroc enchaine les camouflets    Coupe Billie Jean King: "On s'attend à un niveau assez élevé"    Espagne : Luis Enrique envoie un message à Eriksen    La 26e journée se jouera vendredi et samedi    L'Algérien Fethi Nourine (-73 kg) qualifié aux JO de Tokyo    El-Hamri cale au mauvais moment    Vive polémique entre Macron et Johnson    28 millions de dollars pour un vol dans l'espace avec Jeff Bezos    Des mesures spéciales au niveau des plages ?    Le record mondial de l'association Errakim de Médéa    L'Unicef et l'OIT promettent d'éliminer le travail des enfants    Sonatrach et des sociétés danoises en quête de partenariats    Choc et impact !    La saturation risque de compromettre les programmes de logements    Un déficit de 45% de la production céréalière    3 soldats tués et 4 autres blessés    CES LOIS QUI FONT LE LIT DU FEMINICIDE    Cité Kouhil Lakhdar à Constantine : Un nouvel effondrement inquiète les habitants    3400 affaires élucidées et 3799 suspects arrêtés en mai dernier    AEP à Alger : Instructions fermes pour un approvisionnement régulier    Vaccination contre la Covid à Annaba : 41% de la population ciblée touchés    La Journée nationale de l'artiste célébrée    Le ministère de la Communication retire l'accréditation à France 24    Ministère des Finances: L'économie se remet progressivement de la crise Covid-19    Tiaret - Foncier industriel : 24 hectares inexploités récupérés    DNA - Ligue 2: Les probabilités à deux journées de la fin    En attendant la proclamation des résultats: Un taux de participation de 30,20% aux législatives    Tribulations d'un raboteur d'urnes !    L'Egypte rejette les mesures unilatérales de l'Ethiopie    Moyenne du taux de participation de 30,20 %    Le FLN «rafle la mise»    La longue nuit du dépouillement    Le discours politique sans impact    «C'est un jour heureux pour l'Algérie»    Le choc post-traumatique de la barbarie israélienne    «Je deviens Ifru Nomade!»    Un livre sur les victimes des traumatismes    Premier festival sur les plantes médicinales en Algérie    Un colloque virtuel sur l'économie informelle et les inégalités de genre    Le livre sur la question kabyle disponible en Algérie    Me Abdelkrim Khaldi tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Chine pose son rover sur Mars
HISTORIQUE ! LES AMERICAINS NE SONT PLUS SEULS SUR LA PLANÈTE ROUGE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 05 - 2021

Historique ! La Chine vient de faire poser son premier rover sur la planète Mars. C'est le plus grand exploit de l'histoire de l'agence spatiale chinoise qui est en train de prouver au monde la fiabilité de ses engins spatiaux et le haut savoir-faire de ses compétences humaines, fiabilité que l'on a voulu disqualifier avec l'exploitation abjecte de la chute d'une partie de la fusée chinoise, revenant d'une mission tout autant glorieuse : le début de la construction de la première station spatiale de la Chine populaire !
L'agence spatiale chinoise vient de réussir le plus grand exploit de son histoire en faisant se poser la sonde Zhurong sur Mars samedi matin. Il y a quelques semaines, l'atterrissage du rover américain Perseverance avait soulevé les passions. L'évènement était relayé partout et en direct. Ne vous attendez pas au même enthousiasme à propos de la sonde chinoise. Mais cela ne tient pas seulement au désintérêt des médias occidentaux. Il faut aussi savoir que les Chinois travaillent souvent dans le plus grand secret.
Les « 7 minutes de terreur »
C'est dommage parce que la Chine est le second pays à poser une sonde sur Mars : ni l'Europe ni la Russie et autres puissances n'ont réussi cet exploit (l'ex-URSS avait mené plusieurs missions sur Mars en 1970 mais elles furent un lamentable échec). Pour revenir à la mission chinoise couronnée de succès dans sa première étape, voici ce qu'en disent les Chinois : « À l'occasion de l'une des plus ambitieuses explorations spatiales jamais organisées, la sonde Tianwen-1 chinoise a été conçue pour orbiter, atterrir et rouler. Avec cette arrivée sur Mars, historique, la Chine devient la première nation à poser un véhicule sur Mars dès son premier essai .»
Le rover a fait son entrée dans l'atmosphère martienne et débuté son processus d'atterrissage vendredi soir à 0 h 11 min (heure d'Alger). L'endroit choisi pour cette mission est situé dans la région nommée Utopia Planitia, située dans l'hémisphère Nord de la planète Rouge et qui constitue une cible plus aisément accessible que les autres zones. Evidemment, et comme pour toutes les missions sur Mars, il y a eu ces sept minutes que l'on a qualifiées de « terreur » lors de la précédente expédition américaine. Il s'agit de ce temps où la sonde arrive en chute libre et où son freinage doit être maîtrisé d'une manière parfaite. La majorité des ratages se déroulent lors de cette descente. Comme on n'a aucune nouvelle des conditions de cette descente, on attendra le moment d'atterrissage (ou pas) pour savoir si les choses se sont bien déroulées. « 7 minutes de terreur », pendant lesquelles l'atterrisseur agit en toute autonomie, sans contrôle possible depuis la Terre.
Etudier les possibilités de vie humaine sur Mars
Finalement, la première information après ce « blanc » angoissant fut celle annonçant une réussite totale de l'opération. Explosion de joie au Centre de contrôle terrien et immense satisfaction chez tous les ingénieurs et experts ainsi qu'au sein du peuple chinois. Avant de se poser, la sonde a utilisé un bouclier thermique constitué d'un immense parachute (15 mètres de diamètre) et des rétrofusées. La sonde n'atterrit pas n'importe où : grâce à un système de localisation sophistiqué qui utilise des données en 3D, elle compare l'image injectée dans sa mémoire avec l'image réelle du site. Cette précision permet à la sonde d'adapter son atterrissage aux conditions du sol et d'éviter ainsi les obstacles contraignants.
Rappelons que la sonde chinoise avait été lancée en 2020. Elle est arrivée à destination ce 14 mai 2021 après un voyage de 55 millions de kilomètres. Jusqu'à ces derniers jours, l'orbiteur Tianwen-1 avait mené à bien sa mission en accumulant des photos et des données sur la surface de la planète Rouge.
Quant au rover Zhurong (dieu du feu), lâché par l'orbiteur, il a pour mission de mener diverses missions en sismologie pour étudier la géologie de l'endroit où il s'est posé et chercher la présence d'eau pour savoir si Mars peut être habitée par des humains.
M. F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.