Le Real remercie Varane pour son professionnalisme    Le montant évoqué pour son transfert fait peur à Haaland    "C'EST UN PUTSCH DE PALAIS"    Critiques de l'étranger, soutien de la classe politique    Le Président limoge le ministre de la Défense    GOUDJIL ET BOUGHALI TIRENT À BOULETS ROUGES SUR LE MAROC    L'espoir d'une libération pour Rabah Karèche    Les perspectives de la coopération commerciale algéro-américaine passées en revue    Tunisie : la 2e République à l'agonie et l'armée valeur refuge    28 morts et plus de 12 580 sinistrés suite aux fortes précipitations    L'Irak enregistre plus de 12 000 cas en 24h, record depuis le début de la pandémie    Simple oubli ?    L'Algérie face à ses risques majeurs : que faire ?    Histoire du jour    2 morts et 4 blessés à Aïn-Séfra    Le droit d'avoir des droits, comme l'Homme    Cinq nouveaux sites culturels inscrits au Patrimoine mondial    Actuculte    Ligue des champions féminine : Affak Relizane à un succès de la phase finale    Nemouchi troisième boxeur qualifié aux huitièmes    Université Oran 2 : Plus de 4500 nouveaux étudiants    La réforme du système fiscal mondial a l'ère du numérique    A quelles nouveautés s'attendre ?    Un barbecue abandonné à l'origine du sinistre: Le pire évité de justesse au mont du Murdjadjou    Jijel: Trois ans de prison pour avoir animé un mariage durant le confinement    Le président de la Société algérienne d'infectiologie: «Les mesures de confinement ne sont pas assez strictes»    Tribunal de Sidi M'hamed: Le procès de l'ancien wali de Tipasa reporté    Athlétisme: Taoufik Makhloufi n'ira pas à Tokyo    Football - Ligue 1: Journée favorable au CRB    Haniched remplace Dékimèche    Kaïs Saïed suspend le parlement et limoge le premier ministre    Sale temps pour les islamistes    Goudjil et Boughali ripostent    Du pain sur la planche pour les députés    L'Onra est née    Le virus redouble de férocité    Le professeur Mansouri emporté par la Covid    2021 : l'année de tous les dangers    Tebboune réitère son "niet"    Washington appuie l'approche d'Alger    Moi, Tonya à l'affiche    Sean Penn refuse de tourner sa nouvelle série    Vu à Mohammadia (Alger)    Le bilan des activités de l'exercice 2020 au peigne fin    Les élus fustigent l'attitude du représentant du FLN    Poésie sur tous les fronts aux éditions Apic    M'hamed Ammar Khodja signe son retour avec deux albums    Cheikh H'ssissen, Un grand maître du chaâbi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tahar Khaoua et Arezki Berraki sous mandat de dépôt
Justice
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 06 - 2021

Deux anciens ministres ont été placés, entre jeudi et vendredi, sous mandat de dépôt par des juges chargés de leur dossier au niveau du pôle pénal spécialisé du tribunal de Sidi-M'hamed.
Le premier n'est autre que Tahar Khaoua, ex-ministre chargé des Relations avec le Parlement. Son dossier, qui se trouve entre les mains de la justice depuis plus d'une année, est traité dans le cadre de l'affaire d'un autre homme politique, un ex-député, Abdelmalek Sahraoui, lui aussi placé sous mandat de dépôt durant le mois d'avril dernier. Dans un communiqué publié par le parquet de Sidi-M'hamed, l'on apprenait alors que le mis en cause avait été incarcéré pour «corruption dans le foncier dans la wilaya de Mostaganem», et qu'il était poursuivi pour «faux en écriture publique, dilapidation de deniers publics, abus de fonction, abus de pouvoir et atteinte à la propriété foncière». Son incarcération est intervenue à l'heure où une large enquête sur le sujet se poursuivait et Tahar Khaoua est l'un des noms suspectés d'être impliqués dans l'affaire à avoir fait l'objet d'une interdiction de sortie du territoire national (ISTN) en janvier 2020. Le communiqué publié hier par le procureur de Sidi-M'hamed pour rendre publique la mise sous mandat de dépôt de Tahar Khaoua n'a toutefois pas livré plus de détails sur l'affaire. Différentes sources laissaient, cependant, entendre que l'ancien ministre chargé des Relations avec le Parlement et l'ex-député entretenaient des liens étroits avec l'ancien garde des Sceaux, Tayeb Louh.
Dans la journée de jeudi, Arezki Berraki, ancien ministre chargé des Ressources en eau, était lui aussi placé sous mandat de dépôt par un magistrat du pôle spécialisé du tribunal de Sidi-M'hamed. Il est poursuivi pour corruption en tant qu'ancien responsable de l'Agence nationale des barrages et transferts (ANBT). Ces nouvelles incarcérations marquent un retour en force des affaires judiciaires liées à la corruption.
Alors que dix-neuf ministres (incarcérés ou sous contrôle judiciaire) se trouvent aujourd'hui en attente de jugement, de nouvelles mises sous mandat de dépôt sont enregistrées à une fréquence accélérée. Il y a moins de dix jours, et à Sidi-M'hamed toujours, Abdelkader Benmessaoud, ex-ministre du Tourisme, avait lui aussi fait l'objet d'une incarcération avant d'être libéré une semaine plus tard par la chambre d'accusation d'Alger. Ses avocats avaient introduit un recours en raison de l'absence de preuves dans son dossier.
Le nombre de dossiers (quarante-deux) actuellement traités au niveau du pôle spécialisé du tribunal de Sidi-M'hamed s'alourdit de jour en jour.
A. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.