"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une édition exclusivement algérienne
Festival européen d'Alger
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 06 - 2021

Le 21e Festival européen se tiendra du 24 juin au 2 juillet au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi, ont annoncé les organisateurs hier lors d'un point de presse à Alger.
Après l'année culturelle blanche imposée par le contexte sanitaire, les manifestations artistiques reprennent progressivement à Alger et dans d'autres villes du pays. Parmi elles, le Festival européen dont l'édition 2021 sera exceptionnellement animée par des artistes algériens. En effet, vu les contraintes qui pèsent actuellement sur la circulation des personnes et les liaisons aériennes entre l'Algérie et l'Europe, les organisateurs ont opté pour une édition exclusivement locale : «Pour cette nouvelle édition, des voix algériennes de tout le pays revisiteront le patrimoine musical européen à travers des représentations diversifiées combinant raï, rock, pop, en passant par la musique classique, andalouse, kabyle ou encore chaouie», a déclaré l'ambassadeur de l'Union européenne, John O'Rourke, dont la mission s'achève cette année.
Le coup d'envoi qui aura lieu ce jeudi à 19h dans la grande salle du TNA sera donné par le groupe de raï-rock algérien Raïna Raï, qui revisitera à sa sauce des titres du patrimoine musical européen. Le vendredi, ce seront les sonorités d'Allemagne et de Grèce qui se verront brassées avec des rythmes algériens par le groupe Ahellil Baba et la chanteuse andalouse Lamia Aït Amara. Le lendemain, l'Orchestre symphonique algérien reprendra des œuvres du répertoire classique espagnol tandis qu'un quatuor autrichien nous fera voyager à travers le patrimoine de son pays. Le 27 juin, Zakia Kara Terki nous proposera une rencontre prometteuse entre le répertoire andalou et hongrois, suivi par Iwal, le groupe le plus en vue en ce moment de la chanson chaouie moderne. Le lundi 28 juin, la compagnie de musique orientale Salim Dada & Cie revisitera l'immense champ musical italien, talonné par le duo Hind and Algerio, dont la passion pour le fado et la bossa nova leur permettra de mettre à l'honneur l'art musical portugais. Le mardi, ce sera au tour de l'orchestre symphonique Assima qui nous offre un périple entre la Pologne et la République tchèque alors que le lendemain, on transhumera vers la Suède et le Danemark avec le groupe de rock-pop-kabyle Garage Band. Le jeudi 1er juillet, le groupe de reggae-gnawi Dimastand va s'approprier les univers musicaux français et néerlandais. Enfin, la clôture qui aura lieu le vendredi 2 juillet nous fera découvrir un orchestre de jeunes talents qui nous prépare un bouquet européen sous la houlette du maestro Amine Kouider. A noter qu'en première partie de chaque spectacle, le conteur Fayçal Belattar donnera une performance sous le thème «De la parole jaillit la lumière».
Au vu des conditions sanitaires, les organisateurs ont préparé un protocole strict en collaboration avec le Comité scientifique de suivi de la pandémie. La salle Mustapha-Kateb du TNA ne pourra fonctionner qu'à moitié de ses capacités, autrement dit : 300 places. Par ailleurs, les spectateurs doivent acheter leur billetterie (300 DA) la veille ou le jour même du spectacle entre 10 et 16h au niveau des guichets du Théâtre national alors que l'entrée est interdite aux enfants de moins de 12 ans et que le port du masque est obligatoire.
L'édition 2021 sera également amputée de son volet cinématographique et de ses master-class, toujours en raison de la situation sanitaire. Enfin, les organisateurs annoncent que les spectacles seront tous rediffusés en différé sur la chaîne de télévision privée El Djazaïrya One.
S. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.