Man United : Un Ronaldo énervé reçoit un ordre de Solskjaer    OUM EL BOUAGHI : Plus de 100 spécialités proposées aux stagiaires    Quand la sonorisation fait défaut dans les tribunaux    Sabotages sur les câbles téléphoniques    Inquiétudes sur la situation des finances publiques    Les USA proposent de dédommager les familles des victimes    Le HCR appelle les Etats à faciliter le regroupement familial    Des listes passées à la moulinette    Les Sétifiens décidés à revenir avec un bon score    Infantino en tournée en Amérique latine    Livraison de la totalité des infrastructures rénovées en décembre    La loi sur la lutte contre la spéculation au menu    Le petit pas de Macron    Le 17 octobre 1961, les dessous d'un crime d'Etat    La France doit "reconnaître un massacre d'Etat"    Le Chabab prend l'eau    Des sénateurs américains alertent sur la situation des droits de l'Homme    Masque capillaire au yaourt et au miel    14 affaires criminelles au programme    Les sages-femmes annoncent un mouvement de grève    Ni excuses, ni repentance : reconnaître les crimes    L'alliance Tel Aviv-Rabat menace l'UA    L'Algérie conserve la 30e place mais devient 4e en Afrique    La JS Saoura et le HBC El Biar vainqueurs    Trois nouvelles médailles pour l'Algérie    Ouzellaguen : Rentrée scolaire sans manuels    Pandémie, école privée et école publique    Produits alimentaires: Les commerçants qui ne déclarent pas leurs stocks considérés comme spéculateurs    CNL: Plus de 67.000 logements ruraux réalisés en 18 mois    El Tarf: La CASNOS facilite les paiements des cotisations    Massacre d'Algériens à Paris en 1961: Macron dénonce des «crimes inexcusables»    La transition au Soudan vit sa «pire crise»    L'UE «prête» à recevoir les Iraniens «mais le temps presse»    Les services se mettent à la page    Qu'en est-il du brut algérien ?    Un air de départ du..    L'Anie et l'imbroglio politique des locales    Une femme massacrée par son époux    3 décès et 93 nouveaux cas en 24 heures    Chanegriha salue la participation de l'Algérie    L'échauffement, à bout de souffle    L'opération tourne au ralenti    La tension reste vive    Chronologie d'un crime d'état    Un riche programme commémoratif    L'inoubliable Fatima Bedar    Afin que nul n'oublie !    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Le nombre de cas augmente de manière surprenante»
Le Pr Benbouzid l'affirme :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 07 - 2021

Face au rebond spectaculaire des nouveaux cas de contaminations au Covid-19, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a instruit les directeurs d'hôpitaux et de la santé à ouvrir le plus grand nombre de lits dans l'enceinte des structures de santé les moins bien équipées dans l'espoir de prendre en charge le maximum de patients ayant développé des formes sévères du virus. Et ce, en parallèle à l'élargissement de la campagne de vaccination contre la Covid-19, qui s'étendra désormais aux mosquées, dans les ministères et sur les lieux de travail.
Massiva Zehraoui - Alger (Le Soir) - Abderrahmane Benbouzid a ainsi clairement spécifié qu'il n'est plus tolérable de refuser l'accès à un malade du Covid-19 sous prétexte qu'il n'y a pas de place dans un hôpital. « Ceci n'est nullement justifiable, ce comportement est à bannir », a-t-il insisté hier, en marge de sa tournée dans quelques centres dédiés à la vaccination contre la Covid-19 à Alger. Il souligne de ce fait, l'urgence de travailler d'arrache-pied afin d'améliorer la prise en charge des malades de la Covid-19 dans les structures sanitaires. «Le nombre de cas augmente à une vitesse surprenante, il nous faut agir vite», dit-il.
Abderrahmane Benbouzid estime que ce travail doit commencer par la création d'un nombre conséquent de nouveaux lits dans les hôpitaux. Le but est de soigner correctement tous les malades de la Covid-19. Il rassure que les autorités ont tout planifié, dans le cas de figure où la situation venait à se dégrader davantage et qu'il n'y ait plus de place dans les hôpitaux. « Des hôtels et d'autres espaces, dont trois hôpitaux situés hors de la ville, seront réquisitionnés pour prendre en charge les malades.» Il prévient néanmoins, que les personnes qui ont atteint un stade critique de la maladie sont prioritaires dans les centres de soins.
Abderrahmane Benbouzid a par ailleurs, fait part de son inquiétude concernant le manque d'oxygène. Bien que cela ne relève pas des compétences du ministère de la Santé, on constate que certaines structures se plaignent du manque d'oxygène dans les hôpitaux. Avec la hausse du nombre d'hospitalisations causées par le Coronavirus, on appréhende qu'il vienne à manquer davantage. Car, signale-t-il, «il ne faut pas oublier que plus de 5 000 autres malades hors Covid ont besoin d'oxygène». Outre l'amélioration de la prise en charge des malades au niveau des structures sanitaires, le ministre de la Santé insiste sur l'intensification des opérations de vaccination. Jugeant que la couverture vaccinale demeure «insignifiante», Abderrahmane Benbouzid estime que le seul moyen d'arriver à convaincre le citoyen de l'utilité du vaccin est d'aller vers lui. Il a fait savoir que le travail a déjà été entamé dans des mosquées. Des staffs médicaux seront déployés au niveau des usines, des entreprises et des ministères afin de tenter de vacciner le plus grand nombre de personnes possible.
« Nous voulons créer une proximité entre les équipes médicales et les citoyens afin de convaincre les plus perplexes de la fiabilité du vaccin », a-t-il souligné.
Le professeur Benbouzid tient à rassurer que plus de 4 millions de doses seront réceptionnées à la fin du mois, et que par conséquent, les vaccins seront disponibles en quantités suffisantes. « Notre objectif est d'accélérer la cadence de vaccination pour se prémunir des complications liées au virus», a-t-il soutenu.
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.