Eniem: diversifier les produits pour un retour en force sur le marché    Covid-19: 477 nouveaux cas, 304 guérisons et 10 décès    Haddad à Tazoult et Tahkout à Babar    Fusion de quatre filiales du Groupe Sonelgaz    Investissement: recensement des actifs de production des secteurs public et privé    Accord de normalisation Emirat-Israël: plusieurs pays expriment leur rejet et indignation    Oran: sortie de 5 promotions à l'école supérieure de l'administration militaire ESAM    CHANGER L'ASPECT DES ZONES D'OMBRE : Djerad donne un ultimatum de 4 mois    REUNION GOUVERNEMENT/WALIS : Pour une véritable décentralisation autour de grands pôles régionaux    HUILE ET SUCRE : Vers la production de 30% des besoins nationaux    Le FLN et le RND ont boycotté Bengrina    PROCHAINE BASE MILITAIRE ISRAELIENNE AUX EMIRATS : L'énième trahison    L'Autorité palestinienne annonce le rappel "immédiat" de son ambassadeur à Abou Dhabi    TIARET : Installation des nouveaux président et procureur général de la Cour de justice    PROCHAINE RENTREE SOCIALE : Un protocole sanitaire préventif dans les écoles, universités et CFPA    DOUARS ‘'SIDI LANTRI'' ET ‘'R'AYED'' (TISSEMSILT) : Les habitants des zones d'ombre interpellent les responsables    SIDI BEL ABBES : 85 motos mises en fourrière en juillet    Le premier cancer détecté chez un dinosaure soulève de nouvelles hypothèses    Hôpital mère-enfant de Sétif : ablation d'une tumeur de 20 kg de l'utérus d'une quinquagénaire    Covid-19: 488 nouveaux cas, 377 guérisons et 8 décès    Des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du président Tebboune    Khaled Drareni n'a jamais été détenteur de la carte de presse professionnelle    Réunion FIFA-CAF consacrée à la préparation du retour des activités footballistiques    El Tarf: installation du nouveau procureur général de la Cour de justice    L'ONU appelée à trouver une solution juste et définitive à la question sahraouie    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    Nivellement par le bas, suite et pas fin !    Pour Toko-Ekambi «tout est possible sur un match»    Boudebouz écarté du stage de Dinard    Coup d'envoi du projet de la station d'épuration    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    La traque d'un "sulfureux" général    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    Presse: Il faut crever l'abcès !    L'instit, l'obole et la révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L�INSUFFISANCE VEINEUSE
Des formules th�rapeutiques adapt�es
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 09 - 2010

Si vous avez fr�quemment des fourmillements dans les jambes, la sensation que vos jambes gonflent ou sont lourdes, ou m�me si vous avez beaucoup de varices, il s�agit tout simplement d�autant de sympt�mes d�insuffisance veineuse.
L�insuffisance veineuse est li�e � un mauvais fonctionnement des valves veineuses charg�es de faire remonter le sang veineux (non oxyg�n�), depuis les organes p�riph�riques jusqu�au c�ur. Le retour veineux se fait mal, le sang stagne, le plus souvent au niveau des membres inf�rieurs. Cette stagnation perturbe la circulation sanguine et d�clenche des r�actions inflammatoires qui alt�rent peu � peu la paroi des veines. Apparaissent, alors, les signes caract�ristiques de l�insuffisance veineuse.
Quels sont les sympt�mes ?
L�insuffisance veineuse d�bute par des signes fonctionnels tels que : sensation de jambes lourdes, crampes nocturnes le plus souvent, picotements et engourdissements. Elle peut �voluer vers des signes physiques notamment �d�mes, varices, varicosit�s, t�langiectasies. Lorsque ces sympt�mes ne sont pas pris en charge d�s leur apparition, des complications, plus ou moins graves, peuvent survenir.
Quelles sont les complications possibles ?
L�insuffisance veineuse �tant une affection chronique et �volutive, les complications d�coulent de l�alt�ration progressive de la paroi veineuse. En fait, les varices peuvent se compliquer soit en ulc�re variqueux, induit par une mauvaise oxyg�nation des tissus entourant ces varices, soit par la formation d�un caillot sanguin dans la veine, provoquant une thrombose veineuse ou phl�bite, qui est un trouble cardiovasculaire. Lorsque cette phl�bite est situ�e au niveau des veines profondes, il y a risque d�embolie pulmonaire qui peut, parfois, �tre fatale. D�autre part, les femmes sont plus sensibles que les hommes dans 75 % des cas. Ces risques sont de 23 � 30 % pour les femmes enceintes. D�autres facteurs, non moins importants tels que les voyages en avion (long courrier), l�alcool, le tabac, les talons hauts, peuvent �tre � l�origine de la maladie. La chaleur est connue pour dilater les veines et les fragiliser, les personnes � risque doivent �tre tr�s prudentes en �t�, particuli�rement dans les pays chauds.
Quels traitements ?
La m�decine conventionnelle dispose de diff�rents types de traitements. Selon la gravit� de la maladie, les m�decins peuvent prescrire : les veinotoniques, les bas de contention, les anticoagulants, la scl�roth�rapie et dans certains cas une chirurgie est n�cessaire. Cependant, ces trois derniers traitements comportent des contre-indications absolues. De nos jours, de plus en plus de patients se tournent vers la m�decine naturelle pour se soigner. En effet, certaines plantes sont connues, depuis fort longtemps, pour augmenter le tonus veineux, particuli�rement, l�extrait de marron d�Inde qui est un concentr� en principes actifs naturels aux propri�t�s veinotoniques, veinoprotectrices et vasoconstrictrices. Ces propri�t�s sont mises � profit dans le traitement de l�insuffisance veineuse. Aujourd�hui, les progr�s r�alis�s dans le domaine des techniques d�extraction et de purification, l�existence d�appareils de dosage de plus en plus pr�cis, permettent de ma�triser davantage l�utilisation des principes actifs naturels et augmenter leur efficacit� en apportant plus de confort aux patients. A cet effet et dans le souci de soulager : jambes lourdes, h�morro�des et douleurs, les laboratoires Magpharm ont �labor� une formule th�rapeutique � base d�extrait de marron d�Inde sous le nom de Phyveine. Ce produit agit directement sur les accidents vasculaires et la stase veineuse. Phyveine est disponible en pharmacie sous forme de g�lules.
Bronchite
Ecraser 2 gousses d�ail, rajouter une pointe de couteau de gingembre en poudre, m�langer le tout avec une cuill�re � soupe d�huile d�olive. Avaler le m�lange et se couvrir pour transpirer. Au lever, prendre une cuill�re � soupe d�huile d�olive � jeun.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.