ARRIVES AU PORT DE MOSTAGANEM EN 2019 : L'usine Tahkout demande le déblocage de sa marchandise    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    Zetchi écarté de la photo souvenir    AIN TEMOUCHENT : Un train de voyageurs percute un semi-remorque    «Le meilleur moyen de procurer de la joie au peuple est de gagner des titres»    Officiel : Bennacer à Milan pour la visite médicale !    Loukal appelle L'OFID à poursuivre ses efforts    Les auteurs du cambriolage neutralisés    Résultats du BAC : Session de juin 2019 à Aïn Témouchent    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    Zinédine Zidane félicite l'Algérie    Renard, c'est fini !    L'Algérie dans le groupe A avec le pays hôte    Djemaï boude ?    Un dialogue, deux approches    Un calvaire quotidien pour les populations    Un jeune de 18 ans meurt noyé à Oued Fragha    Des habitants de Kendoula ferment la route    L'autre casse-tête pour le gouvernement    ACTUCULT    Le faux débat sur les langues en Algérie    "La présidentielle a pour vocation de désigner un autre potentat"    L'intruse    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Le dialogue politique au point mort    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    Plus de 7530 microentreprises créées    Le calvaire des usagers à Draâ Ben-Khedda    Les travailleurs de l'ADE menacent de couper l'eau    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    France : Un quai baptisé Josette et Maurice Audin à Aubervilliers    Bouira : Hausse des piqûres de scorpions    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Guterres appelle à des partenariats plus forts pour les transitions post-conflits    La liste des accusations s'élargit    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Wilaya d'Alger: Large campagne de nettoiement des cités des communes d'El Harrach    Lac Tchad : Boko Haram continue à faire des morts et des milliers de réfugiés    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L�INSUFFISANCE VEINEUSE
Des formules th�rapeutiques adapt�es
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 09 - 2010

Si vous avez fr�quemment des fourmillements dans les jambes, la sensation que vos jambes gonflent ou sont lourdes, ou m�me si vous avez beaucoup de varices, il s�agit tout simplement d�autant de sympt�mes d�insuffisance veineuse.
L�insuffisance veineuse est li�e � un mauvais fonctionnement des valves veineuses charg�es de faire remonter le sang veineux (non oxyg�n�), depuis les organes p�riph�riques jusqu�au c�ur. Le retour veineux se fait mal, le sang stagne, le plus souvent au niveau des membres inf�rieurs. Cette stagnation perturbe la circulation sanguine et d�clenche des r�actions inflammatoires qui alt�rent peu � peu la paroi des veines. Apparaissent, alors, les signes caract�ristiques de l�insuffisance veineuse.
Quels sont les sympt�mes ?
L�insuffisance veineuse d�bute par des signes fonctionnels tels que : sensation de jambes lourdes, crampes nocturnes le plus souvent, picotements et engourdissements. Elle peut �voluer vers des signes physiques notamment �d�mes, varices, varicosit�s, t�langiectasies. Lorsque ces sympt�mes ne sont pas pris en charge d�s leur apparition, des complications, plus ou moins graves, peuvent survenir.
Quelles sont les complications possibles ?
L�insuffisance veineuse �tant une affection chronique et �volutive, les complications d�coulent de l�alt�ration progressive de la paroi veineuse. En fait, les varices peuvent se compliquer soit en ulc�re variqueux, induit par une mauvaise oxyg�nation des tissus entourant ces varices, soit par la formation d�un caillot sanguin dans la veine, provoquant une thrombose veineuse ou phl�bite, qui est un trouble cardiovasculaire. Lorsque cette phl�bite est situ�e au niveau des veines profondes, il y a risque d�embolie pulmonaire qui peut, parfois, �tre fatale. D�autre part, les femmes sont plus sensibles que les hommes dans 75 % des cas. Ces risques sont de 23 � 30 % pour les femmes enceintes. D�autres facteurs, non moins importants tels que les voyages en avion (long courrier), l�alcool, le tabac, les talons hauts, peuvent �tre � l�origine de la maladie. La chaleur est connue pour dilater les veines et les fragiliser, les personnes � risque doivent �tre tr�s prudentes en �t�, particuli�rement dans les pays chauds.
Quels traitements ?
La m�decine conventionnelle dispose de diff�rents types de traitements. Selon la gravit� de la maladie, les m�decins peuvent prescrire : les veinotoniques, les bas de contention, les anticoagulants, la scl�roth�rapie et dans certains cas une chirurgie est n�cessaire. Cependant, ces trois derniers traitements comportent des contre-indications absolues. De nos jours, de plus en plus de patients se tournent vers la m�decine naturelle pour se soigner. En effet, certaines plantes sont connues, depuis fort longtemps, pour augmenter le tonus veineux, particuli�rement, l�extrait de marron d�Inde qui est un concentr� en principes actifs naturels aux propri�t�s veinotoniques, veinoprotectrices et vasoconstrictrices. Ces propri�t�s sont mises � profit dans le traitement de l�insuffisance veineuse. Aujourd�hui, les progr�s r�alis�s dans le domaine des techniques d�extraction et de purification, l�existence d�appareils de dosage de plus en plus pr�cis, permettent de ma�triser davantage l�utilisation des principes actifs naturels et augmenter leur efficacit� en apportant plus de confort aux patients. A cet effet et dans le souci de soulager : jambes lourdes, h�morro�des et douleurs, les laboratoires Magpharm ont �labor� une formule th�rapeutique � base d�extrait de marron d�Inde sous le nom de Phyveine. Ce produit agit directement sur les accidents vasculaires et la stase veineuse. Phyveine est disponible en pharmacie sous forme de g�lules.
Bronchite
Ecraser 2 gousses d�ail, rajouter une pointe de couteau de gingembre en poudre, m�langer le tout avec une cuill�re � soupe d�huile d�olive. Avaler le m�lange et se couvrir pour transpirer. Au lever, prendre une cuill�re � soupe d�huile d�olive � jeun.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.