Qualif. Mondial-2022 (4e journée): Niger-Algérie se déroulera finalement à 20h    Real Madrid: Benzema savoure sa bonne forme    Un membre du PNC appréhendé par les services de sécurité de l'aéroport de Paris Orly    Le grand gaspillage    Les islamistes marocains doutent de la régularité du scrutin    Incursion de près de 50 colons israéliens dans la mosquée d'El-Aqsa    Libération de 10 élèves enlevés en juillet dernier    Le procès en appel reporté au 10 octobre prochain    Un hommage a minima    Le MJS fixe un ultimatum au 30 septembre    L'aventure africaine débutera au Maroc    Trois morts et trois blessés sur la route    Mise en échec d'une tentative d'émigration clandestine    La saignée continue    Ouramdane Ahitous, le dernier forgeron d'Ihitoussen    La stèle du colonel Ali Mellah inaugurée à M'kira    Tayeb Thaâlibi inhumé au cimetière de Garidi à Alger    Reprise aujourd'hui avec Aït Djoudi    Delort et Boudaoui buteurs    Paris accuse, Washington et Canberra justifient    11 500 quintaux de lentilles et pois chiches pour lutter contre la spéculation    L'ANIE ignore les réserves des partis    Prise en charge psychologique des élèves    Vers une augmentation des tarifs    Prime de scolarité pour 61 000 élèves    Noureddine Bedoui inculpé    «L'économie nationale est dans une situation de précarité»    Trois joueurs de l'effectif de la saison écoulée retenus    Deux nouveautés chez Barzakh    Les dates officiellement fixées    Dos au mur    Des revendications en suspens: Les paramédicaux n'écartent pas le recours à la grève    Bouteflika et compassion religieuse    Mémoire indissociable    Benabderrahmane chez les sénateurs    Le remède miracle    Dites-le droit!    Le FFS est un rempart pour la patrie    «Une figure majeure de l'Algérie contemporaine»    L'épineux problème de Béjaïa    La campagne des locales sera virtuelle    L'hommage de Ramtane Lamamra    Nouvelles manifestations contre le pass sanitaire    Lamamra participe à la 76e session    Une forte baisse enregistrée    «Se battre pour défendre le film qu'on aime!»    Un concours de l'UE ouvert aux journalistes et aux artistes    Un écrivain pluriel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Momo 6, un roi à l'écoute !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 07 - 2021

Première conséquence du PegasusGate ! Ruée sur le...
... Nokia 3310 !
Allô ! Y a quelqu'un ? Hou ! Hou ! Répondez-moi ! C'est effrayant ce silence. Surtout de la part de ceux qui criaient à la propagande du pouvoir, à des opérations d'intox du DRS et au brandissement factice de la main de l'étranger pour détourner l'attention de l'opinion des problèmes internes. Pegasus ! Du nom de ce cheval ailé mythique. Maintenant, ça vous dit quelque chose, yek ? Ou alors, ce sont encore les services de sécurité, les méchants généraux de l'encore plus méchante junte militaire qui l'ont inventé ? Ou mieux : c'est la Dézédie, dans une formidable opération à tiroirs — qui fera date et cas d'école dans le futur — qui aurait inventé dans ses laboratoires ce logiciel espion, l'aurait vendu sous prête-nom aux Israéliens qui l'auraient ensuite fourgué en toute « bonne foi » aux Marocains ! Nous sommes forts ! Plus sérieusement, s'il ne fallait retenir qu'une chose de cette affaire d'espionnage qui implique directement le palais royal et Momo 6, sous-traitants de Tel-Aviv, c'est d'enfin prendre conscience des enjeux. Oui, mille fois oui, il faut lutter et lutter encore pour l'instauration de la démocratie chez nous. Mais oui aussi, dix mille fois oui, des millions de fois oui comprendre une bonne fois pour toutes, et aujourd'hui pas demain, ce qui se trame contre notre pays. Pegasus ne ciblait pas seulement les communications en arabe châtié, en parler algérien ou en dialecte de Tlemcen-Sud. Pegasus écoutait toute l'Algérie sans distinction de langue ni d'accent ! En toile de fond à cette opération, des Algériens sont allés récupérer leur feuille de route à Rabat et à Tel-Aviv. Les faits sont ainsi. Souvent têtus, parce qu'actés et documentés. On ne peut rien contre les faits ! Que les concernés démentent formellement ces faits, attaquent en justice, dans tous les tribunaux de leur choix ou de leur nouvelle nationalité, ce fait-là, celui de s'être rendu en Israël et au Maroc pour s'y faire délivrer conduite à tenir et démarche à suivre scrupuleusement. Le reste, les jérémiades et autres récriminations du genre « c'est un complot du régime et des résidus de la Içaba qui veulent salir la réputation d'authentiques démocrates » ne tiennent plus la route. Allah ghaleb ! La guerre est ainsi. Implacable ! Ceux qui la pensent et la tracent sur une carte d'état-major s'en tirent toujours indemnes, à l'intérieur de leur dôme. Ceux qui l'exécutent, les soldaillons, pantins et autres troufions des légions étrangères sont aujourd'hui nus sur le terrain des opérations. Ou tout bonnement déjà morts. Au moins, politiquement. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.