Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    AADL: Près de 22.000 souscripteurs n'ont pas téléchargé les ordres de versement    Rencontre Gouvernement-Walis: A la recherche d'un appui local solide    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Managers de joueurs en Algérie: Un métier pour desservir le football    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Trois individus arrêtés pour vols    La pointure du monde    La sculpture est-elle « maudite»?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les raisons du processus inflationniste    À quand le vrai bonheur?    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Deux passeurs arrêtés    Les milliards pleuvent...    La presse en deuil    Le FFS contre-attaque    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La crème de nuit !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Une inauguration, puis rien !    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    La France déchirée?    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



375 personnes hospitalisées au niveau de la wilaya de Béjaïa
Covid-19
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 07 - 2021

Le bilan du coronavirus à travers la wilaya de Béjaïa poursuit inexorablement sa progression. Selon le premier responsable du secteur de la santé, le décompte est passé en moins d'une semaine de 202 à 375 personnes contaminées par la Covid-19, hospitalisées à travers les différentes structures sanitaires de la wilaya.
Une tendance en hausse de 173 nouvelles personnes contaminées admises dans les hôpitaux de Béjaïa. Le dernier bilan fait état de 113 personnes contaminées hospitalisées au CHU de Béjaïa, EPH Amizour : 75, Kherrata : 54, Akbou : 43, Sidi-Aïch : 35 et EPH Aokas : 56, selon la Direction de la santé de Béjaïa.
Il convient de souligner que la wilaya de Béjaïa dispose de 655 lits répartis à travers le CHU et les 5 EPH. Avec 375 malades hospitalisés, c'est plus de la moitié des lits qui se trouvent actuellement occupés. Avec l'inquiétante hausse de cas de contaminés observée ces derniers jours, l'ensemble des structures sanitaires de la wilaya risque de connaître une saturation.
La sonnette d'alarme est tirée par les professionnels de la santé qui craignent que cette nouvelle vague ne débouche sur un désastre dans la région.
Dans sa déclaration sur les ondes de la Radio locale, le directeur de la santé a fait savoir que les nouvelles contaminations au Covid-19 touchent tous les âges. 13 femmes enceintes admises à la maternité de Targa-Ouzemour sont contaminées, a indiqué le même responsable de la santé, tout en informant également d'autres cas de contamination enregistrés chez des bébés. C'est dire la dangerosité de la situation qui en appelle à la conscience de chaque citoyen de la région pour se faire vacciner et le respect des gestes barrières à même de stopper la propagation de l'épidémie. « La situation risque de déborder et de sortir de nos mains. Les contaminations touchent tous les âges. En cinq jours, on passe de 202 cas à 375 contaminés hospitalisés dans nos différentes structures sanitaires. Chaque jour, 30 lits supplémentaires sont occupés. Avec une occupation de 20 jours pour chaque malade, si ça continue avec le même rythme, la situation risque de nous échapper et devenir ingérable avec de graves conséquences. Actuellement, nous arrivons à faire face, soigner et assurer un lit à chaque malade, mais avec la progression du nombre de contaminations et les formes plus graves enregistrées, il nous sera difficile de contenir la situation. Personne n'est à l'abri d'une contamination, chaque citoyen se doit de faire attention à son comportement avec le strict respect des gestes barrières pour stopper la pandémie », a déclaré en substance dans son appel à la vigilance le DSP de Béjaïa.
S'agissant de la campagne de vaccination contre la Covid-19, le même responsable a annoncé que 27 000 personnes ont reçu la première prise depuis l'entame de l'opération à travers la wilaya de Béjaïa. Une campagne de vaccination que les responsables de la santé comptent encore multiplier à travers les quatre coins de la wilaya.
Par ailleurs, les autorités locales ont annoncé plusieurs mesures d'urgence supplémentaires pour stopper la progression du coronavirus. À ce sujet, de nombreux marchés hebdomadaires, à l'instar de ceux de Oued-Ghir et l'Edimco de Béjaïa ont été fermés ainsi que la suspension des fêtes, les activités sportives récréatives et culturelles, en plus de l'observation stricte des gestes barrières ont été décidées lors d'une réunion d'urgence tenue ces derniers jours par la cellule de crise Covid-19 de la wilaya de Béjaïa.
Toute violation à ces mesures préventives expose les contrevenants à des sanctions et poursuites judicaires, selon la cellule de crise Covid-19.
A. K.
2 blessés dans un accident de la circulation à Boulimat
Les secours de l'unité principale de la Protection civile de Béjaïa sont intervenus très tôt dans la matinée de ce jeudi vers 5h15, suite au dérapage d'un véhicule vers le bas de la chaussée, sur la RN24 à hauteur de la décharge de Boulimat dans la commune de Béjaïa.
L'accident a fait deux blessés, deux hommes âgés de 25 et 31 ans qui ont été évacués en urgence vers le CHU de Béjaïa, selon la Protection civile de Béjaïa.
A. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.