Ancelotti : "le Barça-Real Madrid a toujours existé et existera toujours"    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'article 184 du code électoral largement contesté    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    Le jeu malsain de Riyad    Sarkozy au TPI, ça tarde    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Défis et espoir    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    Washington lâche Rabat    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mois d'août chargé au tribunal de Sidi-M'hamed
AFFAIRES ANTICORRUPTION
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 08 - 2021

Les jours à venir devraient marquer un retour en force des affaires liées à la corruption. Au tribunal de Sidi-M'hamed, d'importants dossiers sont finalisés dans une ambiance marquée par une accélération de la cadence des instructions.
Abla Chérif - Alger (Le Soir) - Abdelmoumen Ould Kaddour a d'ailleurs été entendu hier par un juge d'instruction du pôle pénal de Sidi-M'hamed. « Il est tout à fait normal qu'il ait été entendu aussi rapidement, c'est la procédure, expliquent des avocats. Dans son cas, il fallait que la machine se mette tout de suite en place en raison de la lourdeur et de la complexité de ces dossiers.» Son audition devrait prendre de longues semaines, voire des mois, indiquent encore les mêmes sources tout en rappelant que l'ancien P-dg de Sonatrach est poursuivi dans deux affaires différentes : celle de BRC (dans lesquelles est impliqué Chakib Khelil) et celle de la raffinerie Augusta. Sa présence au tribunal de Sidi-M'hamed continue à créer l'événement, beaucoup d'avocats l'ont croisé et le décrivent comme étant toujours dans le même état que celui où il était apparu mercredi dernier lors de son arrivée à Alger. Les raisons pour lesquelles il était apparu hébété sont cependant connues aujourd'hui. Toutes les personnes proches du dossier affirment que Abdelmoumen Ould Kaddour « ignorait complètement qu'il allait être extradé ce jour-là ». « En juin dernier, il avait été informé de la décision prise par la justice émiratie, à savoir son extradition, mais ses avocats l'ont informé qu'il avait encore droit à un recours. Ce mercredi 4 août, il s'est présenté devant les autorités judiciaires pour déposer ce recours. Il était accompagné de son fils et de ses avocats, il se trouve que l'extradition devait se dérouler ce jour-là, il l'a appris en se rendant au tribunal (...) Bien sûr, il a été choqué car il pensait pouvoir encore gagner du temps, le reste de l'affaire est connu, Ould Kaddour se trouve aujourd'hui à El-Harrach.»
Son affaire n'est cependant pas la seule à créer l'événement au tribunal de Sidi-M'hamed. Les avocats constitués dans le dossier de Abdelhamid Melzi sont affairés à retirer les documents retraçant les faits reprochés à leur client, afin de préparer sa défense lors du procès fixé au 16 août prochain. La clôture de son dossier coïncide avec la fin de l'instruction d'une autre grosse affaire, celle de Houda Feraoun, ancienne ministre des Télécommunications. La date de son procès devrait être connue incessamment puisque son dossier a été transféré il y a plusieurs jours au niveau du tribunal pour programmation.
Ce n'est pas tout. Le 22 août prochain, la cour d'Alger devrait, elle aussi, abriter deux procès en appel après cassation de la Cour suprême. Mahieddine Tahkout et Mourad Eulmi seront rejugés une troisième fois, « mais cette fois l'enjeu est autre », expliquent des avocats. « Il ne s'agira pas d'un procès dans le fond, les faits reprochés aux mis en cause ont été établis et confirmés par la Cour suprême, ils ne seront donc absolument pas traités lors de l'audience. Le procès portera sur deux points bien précis, à savoir les peines prononcées, puisque c'est le procureur général qui a fait appel, et il portera, en second lieu, sur l'aspect financier car le Trésor public a introduit, lui aussi, une cassation car il estime que les sommes à récupérer sont en deçà des pertes occasionnées .»
Le déroulement de toutes ces affaires restera, toutefois, tributaire de la situation sanitaire qui affecte grandement le monde de la justice où plusieurs décès (le nombre n'est pas disponible) ont été déplorés et où se compte plusieurs contaminations parmi les avocats et les magistrats.
A. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.