Ancelotti : "le Barça-Real Madrid a toujours existé et existera toujours"    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'article 184 du code électoral largement contesté    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    Le jeu malsain de Riyad    Sarkozy au TPI, ça tarde    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Défis et espoir    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    Washington lâche Rabat    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 60% des superficies ravagées sont des forêts
EPISODE DES INCENDIES AYANT TOUCHE PLUSIEURS WILAYAS DU PAYS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 08 - 2021

Pour la Direction générale des forêts (DGF), les derniers incendies qui ont touché des forêts et des habitations dans plusieurs wilayas du pays, particulièrement la région de la Kabylie, sont «inédits». Selon son bilan, près de 62 000 hectares ont été ravagés par les feux dont 60% de ces superficies sont des forêts. Un couvert végétal dont la régénération nécessitera plus de deux décennies.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Le bilan de la Direction générale des forêts (DGF) fait état de près de 62 000 hectares de superficie incendiés causés par plus de 2 000 foyers d'incendie enregistrés du 9 au 14 août dernier à travers 35 wilayas.
A elle seule, la wilaya de Tizi-Ouzou a connu 66 incendies ayant touché 42 communes, qui ont engendré près de 30 000 hectares de pertes. Sur la totalité des superficies incendiées, presque 60% sont des forêts.
C'est ce qu'a révélé la directrice de la protection de la faune et de la flore à la DGF, Ilhem Kabouya, jeudi dernier, sur les ondes de la radio Chaîne 3. «Ce qui s'est passé est inédit et j'espère qu'il n'y aura pas d'autres épisodes similaires», dit-elle.
Malgré un bilan lourd et des pertes indéniables très difficiles à faire régénérer, elle estime qu'aujourd'hui, il faut aller de l'avant. «Nous devons tout mettre en œuvre pour permettre à ces forêts de se régénérer. Il va falloir organiser un plan d'action d'urgence et d'assainissement. Nous devons absolument essayer de programmer ces actions avant les premières pluies afin d'éviter tous les problèmes d'érosion et de lessivage de la matière organique pour stabiliser le sol. C'est urgent !», souligne-t-elle. Quant aux plantations et aux reboisements, elle précise que ces opérations seront programmées ultérieurement.
«S'il y a plantations, nous devons peut-être les programmer pour 2022 et 2023 dans les sites où il n'y a pas eu de régénération», note-t-elle, avant de préciser que la régénération des superficies de forêts perdues par l'Algérie nécessite plus de 20 ans.
L'invitée de la radio soulève, par ailleurs, le manque d'effectif pour les forêts. Selon elle, même si beaucoup d'efforts ont été consentis par les pouvoirs publics pour l'acquisition d'équipements en matière de lutte contre les incendies, il reste encore quelques déficiences. «Nous sommes en deçà des normes internationales en terme d'effectifs. Chaque année, des saisonniers sont recrutés, mais faute de postes budgétaires, nous n'avons pas assez d'effectifs pour couvrir tous les postes de vigiles et toutes les brigades mobiles. Si nous nous soumettons aux normes internationales, nous devrons recruter au moins 3 fois plus de saisonniers qu'il n'en est recruté chaque année», explique-t-elle.
La directrice de la protection de la faune et de la flore à la DGF évoque également l'utilisation des drones pour la détection des feux naissants.
Elle cite ainsi le projet d'élaboration d'un prototype de drone pour la direction générale des forêts, initié par le Centre de recherche en technologies industrielles (CRTI). «Les premiers essais se feront au premier trimestre 2022», dit-elle. Elle précise, d'ailleurs, que le décret exécutif portant l'acquisition de drones a été publié au Journal officiel en juillet dernier. «Une excellente avancée », conclut-elle
Ry. N.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.