Rentrée 2022-2023 : le ministère de l'Education publie la liste officielle des fournitures scolaires    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Le vieux de mon village    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Un Palestinien tombe en martyr    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les voisins de la Libye se concertent à Alger
POUR TROUVER UNE ISSUE À LA CRISE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 31 - 08 - 2021

Alger abrite, depuis hier, une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye dans l'objectif d'aider le pays à sortir de la crise dans laquelle il a été plongé depuis dix ans, à travers notamment la tenue des élections générales prévues le 24 décembre 2021, dans les délais.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra qui a présidé la rencontre, a évoqué l'existence de plans par lesquels certaines puissances étrangères cherchent à accroître leur influence en Libye, et à faire de ce pays une plateforme pour redessiner les équilibres internationaux au détriment des intérêts stratégiques de la Libye et de ses voisins.
Il a appelé les Etats voisins à œuvrer collectivement et individuellement, au règlement de la crise libyenne, expliquant que le processus de réconciliation en Libye nécessite la poursuite des efforts pour le parachèvement de l'unification des institutions de l'Etat libyen, la réalisation de la réconciliation et le départ des mercenaires et des forces étrangères de tout le territoire du pays, plongé dans une crise sans précédent depuis la chute de l'ancien guide Mouamar Kadafi.
Cette rencontre a vu la participation des ministres des Affaires étrangères de Libye, Tunisie, Egypte, Niger, Tchad, Soudan et de la République du Congo.
Le SG de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l'Union africaine, Bankole Adeoye, et l'envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Libye, Jan Kubis ont également pris part à cette réunion.
Devant cette assistance, le chef de la diplomatie algérienne a appelé à traiter et interagir avec les développements de la situation en Libye, selon une approche proactive et une vision claire qui doit tenir compte, a-t-il dit, des considérations qui préoccupent de plus en plus les décideurs et l'opinion publique dans nos pays.
«Notre sécurité et notre stabilité à tous sont étroitement liées à la sécurité et à la stabilité de la Libye et sa prospérité dépend de la nôtre (...) Une Libye stable et forte constituera sans nul doute, le pilier de la sécurité et de l'intégration économique régionales», a lancé M. Lamamra.
Et d'affirmer que la rencontre entre dans le cadre des efforts soutenus que nos pays n'ont eu de cesse de déployer pour contribuer au règlement de la crise libyenne, convaincus du rôle vital et central que doivent jouer les pays voisins pour soutenir les autorités de transition libyennes, en vue de la concrétisation de toutes les échéances inscrites dans la feuille de route, et la tenue des élections prévues le 24 décembre 2021.
Pour M. Lamamra, le règlement de la crise n'est possible que par un processus inter-libyen, avec le soutien de la communauté internationale, notamment les pays voisins. Il a expliqué que la participation de la ministre libyenne des Affaires étrangères, Najla Mangoush à la réunion avec ses homologues «est un indicateur significatif de la grande avancée réalisée par le processus politique dans le règlement de la crise libyenne».
De son côté, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye, Jan Kubis a souligné l'importance de la mise en place rapide d'un cadre juridique, en prévision de la tenue des élections présidentielles et législatives prévues en Libye en décembre 2021.
Il a estimé, en outre, que la présence d'observateurs étrangers était importante pour s'assurer du bon déroulement des élections, invitant les pays voisins de la Libye à désigner, eux aussi, des observateurs pour superviser l'opération électorale.
Sur un autre plan, l'envoyé spécial de l'ONU a invité les pays du voisinage à s'impliquer dans les efforts déployés en vue d'assurer le départ des mercenaires et des forces étrangères présents en Libye.
L'ONU est prête à appuyer les Libyens dans le processus de désarmement, la réintégration (des combattants libyens dans les forces armées), et le retrait des combattants étrangers, a-t-il affirmé.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.