Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    Real : Un gros chèque pour le recrutement    Accidents de la circulation: 45 morts et 1245 blessés en une semaine    Organisation à Londres du Festival algérien des arts et de la culture "Dz Fest"    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Déclaration de politique générale du Gouvernement: Une politique sociale "efficiente" et "équitable"    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Médicaments: Aaon évoque avec une délégation du Snapo l'amélioration de l'approvisionnement    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Peaux de banane !    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    Le plan de Benzema    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une chance pour la Libye
La diplomatie algérienne reprend en main le dossier
Publié dans L'Expression le 30 - 08 - 2021


À l'initiative de l'Algérie, les ministres des Affaires étrangères d'Egypte, de la Tunisie, du Tchad, du Niger et du Soudan se réuniront, aujourd'hui et demain à Alger, pour discuter de la situation politique et sécuritaire en Libye, à l'approche des élections générales de décembre prochain, devant mettre fin à une longue crise politique et institutionnelle dans ce pays. Une lueur d'espoir pour mettre fin à une tragédie qui n'a que trop duré. La réunion sera axée sur les perspectives du processus politique de résolution de la crise libyenne sous l'égide des Nations unies et la contribution des pays voisins, révélait le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra. Outre l'Algérie, pays hôte de cette rencontre, seront présents la Tunisie, l'Egypte, le Niger, le Tchad, le Soudan, et la Libye, ainsi que les représentants de l'ONU, Jan Kubis, et du Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l'Union africaine, Bankole Adeoye, ainsi que le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Abou Gheit. Cette rencontre s'inscrit dans le cadre des intenses efforts pour la consolidation de la coordination et la concertation entre les pays du voisinage de la Libye et les acteurs internationaux, afin d'accompagner les Libyens dans la dynamisation du processus de règlement politique de la crise à travers un dialogue inclusif et de permettre aux Libyens de construire un Etat et des institutions où prévaudront la sécurité et la stabilité. La réunion abordera également, les efforts visant à arrêter la propagation de la violence émanant du sud de la Libye. Ramtane Lamamra a jugé, lors de sa conférence de presse, indispensable que les pays limitrophes de la Libye puissent se réunir pour aider les Libyens à parachever le processus politique de la réconciliation nationale mené sous l'égide des Nations unies, soulignant l'urgence de «mettre fin aux ingérences extérieures, à l'afflux des armes et d'obtenir le retrait des combattants étrangers et des mercenaires». Le 28 juillet 2021, le président Abdelmadjid Tebboune a déclaré que l'Algérie était disposée à apporter aide et assistance à la Libye, dans la «résolution de certains problèmes soulevés». Le chef de l'Etat recevait le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Younès El-Menfi qui a salué «le plein soutien» de l'Algérie en faveur des démarches menées «pour parvenir à des élections parlementaires et présidentielle, permettant au peuple libyen de choisir ses représentants pour la période à venir». Pour mener à bien cette réunion, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, a dû se rendre dans plusieurs capitales arabes et africaines, dans le cadre des efforts de l'Algérie pour le règlement pacifique des conflits entre les protagonistes et pour «vendre» la solution politique en Libye. Un point de vue partagé par Alger et Washington. «Les Etats-Unis se félicitent de cette initiative qui s'inscrit dans le cadre des efforts internationaux visant à stabiliser la Libye et la région, et à garantir le retrait des forces étrangères, y compris les combattants étrangers et les mercenaires», a tweeté l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, Richard Norland, à l'issue de sa rencontre à Tunis avec Ramtane Lamamra. C'est dire l'aura retrouvée de la diplomatie algérienne qui amorçait, depuis des semaines, une nouvelle ère marquée par une activité intense et une célérité remarquable en vue de trouver des solutions pacifiques à nombre de crises au niveau régional afin de consolider le rôle diplomatique de l'Algérie aux plans régional et international. Depuis son retour à la tête de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra n'a pas lésiné sur les efforts pour repositionner, avec force, l'Algérie sur l'échiquier mondial et traiter avec sérieux, un nombre de dossiers impactant le voisinage géographique et la stabilité régionale. La Libye, la Tunisie et la crise du barrage de la Renaissance se sont imposées, dernièrement, en tant que principaux dossiers dans le ballet diplomatique algérien, à travers la tournée effectuée par Ramtane Lamamra, ces dernières semaines.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.