Man United : Un Ronaldo énervé reçoit un ordre de Solskjaer    OUM EL BOUAGHI : Plus de 100 spécialités proposées aux stagiaires    Quand la sonorisation fait défaut dans les tribunaux    Sabotages sur les câbles téléphoniques    Inquiétudes sur la situation des finances publiques    Les USA proposent de dédommager les familles des victimes    Le HCR appelle les Etats à faciliter le regroupement familial    Des listes passées à la moulinette    Les Sétifiens décidés à revenir avec un bon score    Infantino en tournée en Amérique latine    Livraison de la totalité des infrastructures rénovées en décembre    La loi sur la lutte contre la spéculation au menu    Le petit pas de Macron    Le 17 octobre 1961, les dessous d'un crime d'Etat    La France doit "reconnaître un massacre d'Etat"    Le Chabab prend l'eau    Des sénateurs américains alertent sur la situation des droits de l'Homme    Masque capillaire au yaourt et au miel    14 affaires criminelles au programme    Les sages-femmes annoncent un mouvement de grève    Ni excuses, ni repentance : reconnaître les crimes    L'alliance Tel Aviv-Rabat menace l'UA    L'Algérie conserve la 30e place mais devient 4e en Afrique    La JS Saoura et le HBC El Biar vainqueurs    Trois nouvelles médailles pour l'Algérie    Ouzellaguen : Rentrée scolaire sans manuels    Pandémie, école privée et école publique    Produits alimentaires: Les commerçants qui ne déclarent pas leurs stocks considérés comme spéculateurs    CNL: Plus de 67.000 logements ruraux réalisés en 18 mois    El Tarf: La CASNOS facilite les paiements des cotisations    Massacre d'Algériens à Paris en 1961: Macron dénonce des «crimes inexcusables»    La transition au Soudan vit sa «pire crise»    L'UE «prête» à recevoir les Iraniens «mais le temps presse»    Les services se mettent à la page    Qu'en est-il du brut algérien ?    Un air de départ du..    L'Anie et l'imbroglio politique des locales    Une femme massacrée par son époux    3 décès et 93 nouveaux cas en 24 heures    Chanegriha salue la participation de l'Algérie    L'échauffement, à bout de souffle    L'opération tourne au ralenti    La tension reste vive    Chronologie d'un crime d'état    Un riche programme commémoratif    L'inoubliable Fatima Bedar    Afin que nul n'oublie !    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rentrée des classes et smartphones
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 09 - 2021

Souvent la rentrée des classes rime avec dépenses, nouvelles fournitures scolaires, nouveaux habits... et si votre grand enfant ou votre jeune ado est en âge de posséder un smartphone, il faudra prévoir de plus le budget pour un premier smartphone et un nouveau forfait mobile.
Le marché de la téléphonie mobile grandit jour après jour, et le choix est vaste en matière de smartphones. La question qui se pose d'emblée est sur quels critères faut-il se baser pour choisir le bon smartphone pour votre grand enfant ? Le smartphone doit offrir le maximum pour un budget minimum, il ne faut pas se ruiner dans l'achat du premier smartphone. Ceci est une première expérience, donc il se peut que votre enfant perde son téléphone, ou encore qu'il se le fasse voler.
Autre critère, la prise en main, il faut que le smartphone soit approprié pour les mains d'un enfant ; ni trop grand ni trop petit, pour ainsi éviter les chutes. Il faut aussi opter pour un smartphone résistant, sans hésiter à acheter tout ce qu'il faut pour le protéger au maximum. Les enfants ont tendance à dégrader rapidement l'état de leurs objets personnels.
Garder un œil sur
le contenu
Autre point à prendre en compte avant l'achat du smartphone : «Le confort des yeux», il faut opter pour des modèles qui proposent ce mode. Parce que l'enfant est en pleine croissance, il ne faudrait pas qu'il s'abîme les yeux avec la lumière bleue nocive des écrans. Sur le plan technique, il faut penser à acheter un smartphone avec une grande autonomie, car votre enfant aura du mal à recharger la batterie de son téléphone en dehors de la maison (à l'école ou lors d'une séance de sport par exemple).
Autres conseils, il faut fixer les règles de l'utilisation du téléphone, comme par exemple ne pas l'utiliser à table, garder le téléphone à l'extérieur de la chambre à coucher pendant la nuit, etc. et aussi, limiter son utilisation dans le temps. Sans oublier de garder un œil sur tout ce que l'enfant consomme comme contenu ou s'il est actif sur les réseaux sociaux, de surveiller ses publications et discussions, ainsi que les ajouts d'amis. Il faut que le parent garde à l'esprit que le smartphone est sa propriété et non celle de son enfant (c'est-à-dire avoir accès au smartphones, aux mots de passe, schémas, etc.).
En vérifiant le téléphone de votre enfant, vous pouvez savoir si ce dernier est victime de cyberintimidation ou cybercriminalité ou autre jeu dangereux comme le phénomène du «Défi de la Baleine Bleue» qui a été à l'origine de plusieurs suicides d'enfants et d'adolescents.
Les parents qui achètent des smartphones pour leurs enfants soulignent souvent comme première raison de cet achat, la possibilité de joindre leurs enfants à tout moment. C'est d'abord la possibilité d'assurer la sécurité de leurs enfants. Mais le smartphone est une arme à double tranchant. On assiste à notre époque à plusieurs dérives dans l'utilisation de cet appareil, qui a complètement chamboulé notre quotidien, il s'est incrusté dans notre société et a engendré plusieurs phénomènes. Alors faisons attention en mettant cet outil dans les mains de nos enfants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.