Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Sarkozy au TPI, ça tarde    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    L'article 184 du code électoral largement contesté    Le jeu malsain de Riyad    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Défis et espoir    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Course contre la montre à Blida    Washington lâche Rabat    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Noureddine Bedoui inculpé
Affaire Tahar Khawa
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 09 - 2021

Le traitement des affaires de corruption se poursuit à un rythme rapide. Les devants de la scène sont occupés par des procès très attendus et les instructions se mènent y compris de nuit ou durant le week-end au tribunal de Sidi-M'hamed.
Abla Chérif - Alger (Le Soir) - La justice algérienne est résolue à clôturer la quarantaine de dossiers de corruptions en suspens durant l'année en cours, et l'étude de toutes ces affaires donne naturellement lieu à une lourde charge de travail, commentent des avocats à la sortie du tribunal de Sidi-M'hamed où de nouveaux visages ont fait leur apparition ce dimanche.
Noureddine Bedoui se trouve au cinquième étage depuis la matinée. Son passage au niveau du pôle pénal spécialisé est attendu depuis le transfert de son dossier, il y a deux mois, par les services chargés d'enquêter sur sa gestion durant son mandat de wali à Constantine. Des informations dignes de foi affirment que la convocation dont il a fait l'objet pour une comparution ce dimanche, n'a pas de lien avec cette affaire.
L'ancien premier ministre a été en fait convoqué pour être entendu dans le cadre de l'instruction menée dans l'affaire Tahar Khawa. L'ex-ministre chargé des Relations avec le parlement a été placé sous mandat de dépôt, dans la nuit allant du 17 au 18 juin dernier, après avoir été frappé d'ISTN (Interdiction de sortie du territoire national) durant dix-sept mois. Les raisons pour lesquelles Tahar Khawa fait l'objet de poursuites judiciaires n'ont fait l'objet d'aucune communication officielle.
Des sources proches de ces dossiers laissent entendre que ses relations avec l'ancien ministre de la Justice et garde des sceaux, Tayeb Louh, sont scrutées scrupuleusement. Le nom de Noureddine Bedoui est apparu dans la liste des personnes inculpées dans cette même affaire. L'ancien chef du gouvernement a, cependant, quitté le tribunal sans être auditionné hier, a-t-on appris en fin de journée. Sa comparution a été renvoyée dans quinze jours «car les juges sont surchargés», nous dit-on.
L'on sait aussi que deux autres anciennes personnalités ont été aussi convoquées et auditionnées hier encore par des magistrats du pôle pénal spécialisé. Il s'agit de Mohamed Loukal, ex-P-dg de la BEA et Hocine Ouadah, ex-wali de Constantine. Le premier est cité dans l'affaire des frères Kouninef. Il fait partie de la fameuse liste des dix-sept personnalités ciblées par une enquête judiciaire portant sur les avantages octroyés à la KOUGC (l'entreprise des Kouninef).
En raison de la complexité de cette affaire, la justice a pris la décision de scinder le dossier en deux. Les trois frères Kouninef ont été jugés et définitivement condamnés en janvier dernier. Les dix anciennes personnalités feront quant à elles, l'objet d'un autre procès.
Hocine Ouadah fait, quant à lui, partie des trois anciens walis de Constantine dans la tourmente. Avec Noureddine Bedoui et Abdelmalek Boudiaf, il est ciblé par une enquête déclenchée il y a plusieurs mois pour faire la lumière sur plusieurs irrégularités constatées dans l'octroi de marchés. Durant l'été 2020, un communiqué émanant de la justice informait l'opinion que Hocine Ouadah faisait aussi partie des personnes poursuivies dans l'affaire de l'Agence nationale des barrages et transferts (ANBT). C'est d'ailleurs sur ce dossier qu'il a été entendu hier au tribunal de Sidi-M'hamed.
La même source faisait également savoir que des poursuites judiciaires avaient été engagées à l'encontre de l'ancien ministre des Ressources en eau, Salim Saâdi, de Abdelmalek Sellal, et d'anciens walis de Béjaïa et de Tizi-Ouzou.
A. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.