Relance industrielle: un pas vers le redressement des processus erronés    Abbas se dit optimiste de l'organisation du prochain Sommet arabe à Alger    Mobiliser tous les organismes de l'Etat pour accompagner les opérateurs-exportateurs    JM Oran-2022 : Des instructions pour créer une instance de suivi des préparatifs    Algérie-Egypte : Un autre match, une autre histoire    Real : Casemiro compte sur Jovic pour faire oublier l'absence de Benzema    Elections de la LFP : Medouar évasif sur un deuxième mandat    Les nouvelles technologies contribueront à la généralisation de l'utilisation de la langue arabe    La Touiza, entre héritage et pratique    «Je me suis mordue la langue» de Nina Khada primé    Goudjil reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Le Premier ministre reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Affaire Condor : 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi et acquittement en faveur des cadres Mobilis    Le Barça va faire une nouvelle offre à Dembélé    Présentation de chauffe-eau-solaires locaux mardi à Bousmail    Affaire Groupe Condor: 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi    Le CNDPI publie une revue spéciale élections locales    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    L'APW dans l'escarcelle du FLN    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Lancement de la vaccination à domicile    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Les graves accusations de Baâdji    Le défi de la qualité    Le dernier vol du colibri !    ASM Oran : El Djemîa en route vers le purgatoire !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    Le FFS fait son bilan    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Le voleur des 32 kg de cuivre arrêté en flagrant délit    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    La vie d'errance de Si Mohand ou Mhand    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des sénateurs américains alertent sur la situation des droits de l'Homme
Sahara occidental
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 10 - 2021

Dix sénateurs américains ont adressé une lettre au secrétaire d'état, Antony Blinken, dans laquelle ils l'interpellent sur la situation alarmante des droits de l'Homme au Maroc et au Sahara Occidental occupé.
La lettre adressée au secrétaire d'état a été signée, entre autres, par le président de la commission de défense du Sénat, James M. Inhofe, le sénateur du Vermont, candidat aux primaires démocrates, Bernard Sanders et le sénateur membre senior et ancien président de la commission judiciaire du Sénat Patrick Leahy. «Les Etats-Unis doivent défendre les droits de l'Homme dans le monde.
Nous vous exhortons à réaffirmer le droit du peuple du Sahara Occidental à l'autodétermination, à plaider pour la libération des prisonniers politiques et à protéger la liberté d'expression pour chaque Marocain et Sahraoui», ont plaidé les sénateurs.
«Alors que l'ONU prépare le renouvellement du mandat de la Minurso, nous vous demandons de faire le nécessaire pour permettre à l'ONU de surveiller les conditions des droits de l'Homme dans la région et continuer à soutenir l'autodétermination», ont-ils souligné.
Ils ont également alerté sur le cas de «la militante sahraouie Sultana Khaya et sa famille, détenue en résidence surveillée, qui aurait fait l'objet d'abus sexuels continus et harcèlement de la part des autorités, bien qu'elle n'ait jamais été informée des charges retenues contre elle».
Les sénateurs ont rappelé, dans leur missive, que le Haut-Commissariat aux droits de l'Homme (HCDH) avait appelé en juillet dernier le gouvernement marocain à cesser de cibler les défenseurs des droits humains et les journalistes, après l'arrestation de plusieurs militants pacifiques sahraouis et des condamnations à des peines disproportionnées.
Poursuite des opérations militaires
Au plan militaire, les forces de l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) poursuivent leurs bombardements des positions et retranchements des forces de l'occupation marocaine dans des points distincts du mur du sable, notamment dans le secteur de Mahbès, a indiqué, ce vendredi, un communiqué du ministère sahraoui de la Défense. Selon la même source, des unités avancées de l'APLS ont bombardé les forces de l'occupation marocaine dans les zones de Sebkhet Tanouchad et d'Oudi Dhamrane, dans le secteur de Mahbès.
L'armée sahraouie a également ciblé les sites des forces de l'occupation dans les zones de Ross El Sabti, de Chaidhimia et d'Oudi Oum Arkaba dans le secteur de Mahbès. Les attaques de l'APLS se poursuivent contre les retranchements des forces marocaines, tout au long du mur de la honte, causant des pertes humaines et matérielles, lit-on dans le communiqué du ministère sahraoui.
Exploitation illégalE du phosphate sahraoui
Après les Canadiens, une société chinoise se retire
La société chinoise spécialisée dans le phosphate «Molybdenum» a annoncé, dans un message adressé à l'Observatoire Western Sahara Resource Watch (WSRW), avoir renoncé de manière définitive à l'acquisition de roches de phosphate pillées du Sahara Occidental occupé. La société chinoise a annoncé aux investisseurs qu'elle cessera toute importation de phosphate provenant du Sahara Occidental à l'avenir par ses sociétés en Chine et au Brésil, a noté le communiqué du WSRW. Rappelons qu'une société canadienne avait aussi annoncé la suspension de ses importations de phosphate en provenance du Sahara Occidental depuis 2018 en raison des pressions exercées par ses investisseurs, ce qui a conduit à la réduction des exportations de près de 50%. Depuis, le Maroc cherche de nouveaux investisseurs mais sans succès. En revanche, les exportations de phosphate vers le Mexique avaient repris en juillet 2021, en dépit du fait d'être un Etat reconnaissant la République arabe sahraouie démocratique et avec laquelle il entretient des relations diplomatiques.
R.I.-Aps


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.