Relance industrielle: un pas vers le redressement des processus erronés    Abbas se dit optimiste de l'organisation du prochain Sommet arabe à Alger    Mobiliser tous les organismes de l'Etat pour accompagner les opérateurs-exportateurs    JM Oran-2022 : Des instructions pour créer une instance de suivi des préparatifs    Algérie-Egypte : Un autre match, une autre histoire    Real : Casemiro compte sur Jovic pour faire oublier l'absence de Benzema    Elections de la LFP : Medouar évasif sur un deuxième mandat    Les nouvelles technologies contribueront à la généralisation de l'utilisation de la langue arabe    La Touiza, entre héritage et pratique    «Je me suis mordue la langue» de Nina Khada primé    Goudjil reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Le Premier ministre reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Affaire Condor : 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi et acquittement en faveur des cadres Mobilis    Le Barça va faire une nouvelle offre à Dembélé    Présentation de chauffe-eau-solaires locaux mardi à Bousmail    Affaire Groupe Condor: 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi    Le CNDPI publie une revue spéciale élections locales    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    L'APW dans l'escarcelle du FLN    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Lancement de la vaccination à domicile    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Les graves accusations de Baâdji    Le défi de la qualité    Le dernier vol du colibri !    ASM Oran : El Djemîa en route vers le purgatoire !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    Le FFS fait son bilan    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Le voleur des 32 kg de cuivre arrêté en flagrant délit    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    La vie d'errance de Si Mohand ou Mhand    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Algérie conserve la 30e place mais devient 4e en Afrique
Classement Fifa du mois d'octobre
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 10 - 2021

S'il n'était pas établi par une machine, qui élabore le tableau mensuel suivant certains schémas, on aurait crié au scandale, voire au complot. C'est le moins que l'on puisse dire à la découverte du prochain classement Fifa, celui du mois d'octobre 2021 que la Fifa publiera jeudi prochain.
Un tableau qui n'a globalement enregistré aucune grande nouveauté au sommet mais qui fait des Verts, une de ses «victimes» en dépit des résultats positifs incessants depuis voilà deux années. Hier, «jour anniversaire» du dernier échec de la sélection nationale sous la coupe de Djamel Belmadi au Bénin, le site football-ranking.info a révélé les résultats que la Fifa livrera au grand public dans quelques jours, le jeudi 21 octobre exactement.
Dans ce tableau toujours dominé par la Belgique, le Brésil et la France (+1), l'Algérie conserve, certes, sa trentième posture mondiale mais passe paradoxalement 4e au niveau africain derrière le Sénégal, leader africain et toujours au 20e rang international, la Tunisie qui a perdu deux places comparativement au précédent tableau, le 16 septembre dernier (27e au lieu de 25e) et surtout le Maroc dont les trois victoires lors de l'ouverture internationale de ce mois d'octobre respectivement devant la Guinée-Bissau (5-0 puis 0-3) et la Guinée (1-4), lors de rencontres toutes jouées au Royaume chérifien lui ont permis de grignoter quatre places (29e au lieu de 33e en septembre) pour dépasser les Verts que les deux larges succès contre le Niger (6-1 à Blida et 0-4 à Niamey) n'auront servi à rien.
Une quatrième place qui reste sous la menace d'un retour de la sélection du Nigeria qui a perdu certes deux rangs par rapport au dernier classement, notamment à cause de sa victoire surprise à domicile face à la République centrafricaine mais dont l'écart en points pourrait être comblé lors du prochain classement Fifa, le 18 décembre, date choisie par la Fifa pour organiser, à Doha (Qatar), le tirage au sort des matchs «barrages» en Afrique programmés en mars 2022. Un tirage au sort qui prendra en considération le classement Fifa du mois de novembre lequel comptabilisera les résultats de la cinquième et de la sixième journée des qualifications africaines.
Soit les matchs que l'Algérie, le Maroc, le Nigeria et l'Egypte disputeront, tous en déplacement, respectivement face à Djibouti, le Soudan, le Liberia et l'Angola lors du cinquième round avant de recevoir (tous à la fois) le Burkina Faso, la Guinée, le Cap-Vert et le Gabon respectivement à l'occasion de la dernière étape de ce second tour.
Des adversaires dont la «valeur» varie suivant le classement Fifa. En ce sens que les points rapportés, en cas de victoire, lors de la 5e journée notamment par les Algériens face au Djibouti (188e, -3) seront moins importants que ceux des Marocains devant le Soudan (134e, +3), des Nigérians contre le Liberia (150e, -6), et les Egyptiens contre l'Angola (129e, +0).
Lors de la dernière journée, les rapports de force seront plus favorables aux Algériens mais les points rapportés ne seront pas si déterminants du fait que les autres concurrents joueront aussi des adversaires dont le classement est proche de celui des Etalons du Burkina. Le 14 novembre, date de l'ultime match de ces poules de qualification, il sera question pour Mahrez et consorts d'accueillir le Burkina Faso (61e,+1), au moment où les Lions de l'Atlas reçoivent le Sily National (79e,-3), alors que les Super Eagles joueront chez eux les Requins bleus (76e, +1) et que les Pharaons attendront au Caire les Panthères Noires (88e).
En effet, à titre d'illustration, dans le classement Fifa attendu jeudi prochain si le Maroc (29e mondial et 3e africain) nous devance de 4 unités, la différence entre l'Algérie et le Nigeria (36e mondiale et 5e en Afrique) est de 31 points, celle entre l'Algérie et l'Egypte (44e mondiale et 6e en Afrique) étant de +61 points. La comptabilité est facile à faire, dans ce cas. Les points engrangés face à Djibouti seront tellement insignifiants qu'il faut s'attendre à tous les scénarios... Il est à souligner que le classement de ce mois d'octobre a vu une équipe africaine, la RCA en l'occurrence, faire le second meilleur bond (+9) grâce notamment à son exploit contre le Nigeria, ceci au moment où le Maroc et l'Egypte, concurrents des Verts pour le top 5 africain, grignotaient quatre places.
L'Algérie a 90.29% pour atteindre les «barrages»
Poursuivant ses révélations, le site allemand a établi un autre tableau concernant les chances de qualifications au Mondial-2022. Alors que le Qatar (pays organisateur) et deux pays européens, l'Allemagne et le Danemark ont déjà réservé leur place à cette phase finale, le site football-ranking.info s'est essayé à une opération arithmétique déroulant les chances des uns et des autres.
Aussi, dans la zone africaine où deux pays, le Sénégal (groupe H) et le Maroc (groupe I), ont déjà composté leurs billets pour le dernier tour qualificatif avant même les deux dernières levées au mois de novembre, l'Algérie disposerait de 90.29% de chances de passer dans sa poule A contre 9.71% au Burkina Faso, alors que la Tunisie a le meilleur score (97.37%) de terminer 1re dans son groupe B, le Nigeria (Groupe C) disposant de 88.26%, le Mali (groupe 84.72%) et l'Egypte 98.41% (groupe F). Trois poules (D, G et J) affichent des pourcentages équilibrés entre certains prétendants. Dans le groupe D, la Côte d'Ivoire compte 69.52% de coiffer le Cameroun (30.48%) alors que l'Afrique du Sud (53.51%) a une petite avance sur le Ghana (46.49%) dans le groupe G. Ceci au moment où le Bénin, surprise du groupe J, compte quelques points de sécurité (43.08%) devant la Tanzanie (31.55%) et la RD Congo (24.72%).
Le site spécialisé prévoit, enfin, les pourcentages de qualifications pour le tournoi final du Qatar. Les cinq pays qui ont le plus de chances de passer l'écueil des barrages sont le Sénégal (67.50%), le Maroc (66.97%), l'Algérie (65.57%), la Tunisie (60.73%) et le Nigeria (52.67%).
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.