Sellal acquitté    Coupe Arabe : Le groupe de l'Algérie au complet pour la séance d'entrainement du dimanche à Doha    Un scrutin et des leçons    Le salaire moyen en Algérie stagne sous les 42 000 DA    Eni cède 49,9% de ses parts à Snam    De l'apport de la maison d'accompagnement et d'intégration    Comment mettre fin au projet d'expansion israélienne    Trois manifestants tués    La réouverture de la frontière au menu    La Cour constitutionnelle tranche en faveur des avocats    Des duels directs intéressants    Plus de 1 700 logements réceptionnés par l'OPGI    Plantation de 4 000 arbustes en 2021    Démantèlement d'un réseau de migrants vers l'Espagne    Il y a cinq ans s'éteignait Amar Ezzahi    ...CULTURE EN BREF ...    Le Championnat national hivernal les 18 et 19 mars à Oran    Mahrez n'en veut pas à Guardiola    Les résultats provisoires attendus cette semaine    Retour du FLN, forte percée des indépendants et net recul du FFS à Béjaïa    Des Miss et des Z'hommes    Une mère et son enfant tués par le monoxyde de carbone    Les services de la santé sur le qui-vive    «Nous devons apprendre à vivre avec le Covid-19»    Les risques commerciaux découlant de l'affrètement d'un navire    Les indépendants conduiront la commune de Constantine    Pour le Ballon d'Or, Zidane affiche une nouvelle fois son soutien à Benzema    Chlef: Des facilitations pour les employeurs    Chutes de neige et glissement de terrain: Des routes fermées dans plusieurs wilayas    Ils seront transférés aux vendeurs activant dans l'informel: Une commission pour recenser les locaux et marchés inexploités    Rapprochement entre le Maroc et l'entité sioniste: «Un véritable danger pour toute la région»    Climat ombrageux ?    La xénophobie change de sens    Le doigt d'honneur du prétendant Zemmour adressé en vrai aux Français    Hommage - Paul Bouaziz (Oran, 1926- Paris, 2021): L'avocat des démunis et des résistants    Chanegriha au Caire pour participer au Salon de Défense    Cinq combattants kurdes tués dans une attaque de l'EI    Le Front Polisario appelle la jeunesse mondiale à renforcer son soutien    Ferhat, une affaire à saisir    Le feuilleton Haaland est relancé    Palmeiras réussit le doublé    Le Comité militaire mixte libyen s'est réuni à Tunis    Tripoli soigne son partenariat avec Alger    La nouvelle vague    Le SG de l'ONU «très satisfait» du rôle de l'Algérie    «L'homme-carrefour» de Hakim Laâlam primé    «Une ère nouvelle d'estime et d'amitié»    L'art rassemble le tout-Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils
Soudan
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 10 - 2021

L'alliance des Forces de la liberté et du changement du Soudan (ALC), fer de lance du mouvement de contestation de 2019, a annoncé samedi adhérer à la remise de la présidence du Conseil souverain à des civils, à la restructuration des forces régulières et à la remise des personnalités recherchées de l'ancien régime d'Omar al-Bachir à la Cour pénale internationale (CPI).
Mohamed Naji El Asam, membre du Conseil de direction de l'ALC, a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse dans la capitale soudanaise Khartoum. L'alliance a également annoncé le rejet des demandes de dissolution du gouvernement, exprimant son soutien au Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok. «Nous renouvelons notre confiance dans le gouvernement et le Premier ministre, et ce gouvernement ne sera pas dissous par des dictats», a dit Yasir Arman, un autre membre de la coalition, lors de la conférence de presse. M. Arman a souligné la nécessité de réformer les institutions militaires, en particulier les forces armées, affirmant qu'«il est nécessaire de former une force armée unique avec une idéologie nationale».
Depuis l'annonce de la mise en échec de la tentative du coup d'Etat du 21 septembre, les divergences entre les partenaires militaires et civils du gouvernement de transition n'ont cessé de s'aggraver. Le Soudan est dirigé pendant une période de transition de 39 mois par un gouvernement de transition composé d'éléments militaires et civils, établi après l'éviction de l'ancien président Omar al-Bachir en avril 2019. La période de transition doit être suivie d'élections pour former un nouveau gouvernement. Depuis le 16 octobre, un groupe qui a choisi de se retirer de l'alliance de l'ALC a entamé un sit-in ouvert devant le palais présidentiel, exigeant la dissolution du gouvernement.
Le Conseil souverain du Soudan est actuellement présidé par Abdel Fattah Al-Burhan, et le document constitutionnel stipule que la présidence du Conseil sera transférée à des civils d'ici la mi-novembre de cette année.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.