Accession en Ligue 1: le Président Tebboune félicite l'USM Khenchela et le MC El Bayadh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Real Madrid : Trois noms pour renforcer l'attaque    La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement    L'Emir Abdelkader, un homme, une foi, un engagement...    Mémoires de Sadek Hadjeres. Tome 2    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Naftal: des projets d'investissement de plus de 250 Mds Da pour les 5 prochaines années    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Raison politique ou économique ?    De Bruyne «player of the year»    Les Canaris ne lâchent pas la LDC    Paroles d'experts    Une famille italienne et un Togolais enlevés par des hommes armés    35 terroristes neutralisés dans le Nord L'armée burkinabè a neutralisé    Le déficit mondial risque d'être brutal    Combien au premier trimestre 2022?    L'exemple de Constantine    11 décès en 48 heures    Bouira déploie les grands moyens    Youcef Cherfa ausculte son secteur    L'oeuvre salvatrice du Président    L'armée s'engage    Le RND affiche son total soutien    Mbappé : La Liga va déposer plainte    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Colloque national sur Anouar Benmalek    «Nassim Essabah» chauffe la salle Ibn Khaldoun    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



362 associations s'impliquent
Lancement de la campagne de régénération des forêts incendiées
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 10 - 2021

Le ministère de l'Agriculture, à travers la Direction générale des forêts (DGF), a mis en place un nouveau programme de restauration des forêts incendiées, estimant que les espaces forestiers constituent près de 60% de la superficie incendiée. 362 associations ont déjà signé des conventions avec 41 Conservations des forêts pour participer à la campagne de reboisement dont le coup d'envoi a été donné hier, à partir de la wilaya de Khenchela.
La directrice de la protection de la faune et de la flore, à la Direction générale des forêts (DGF), Ilhem Kabouya, a précisé, hier, sur les ondes de la Chaîne 3 de la Radio nationale, qu'il s'agit d'une nouvelle approche basée sur l'implication de la société civile pour assurer la réussite de l'opération de replantation. L'invitée de la rédaction, Mme Kabouya, a précisé qu'« à ce jour, 362 associations ont déjà signé des conventions avec 41 Conservations des forêts». Et d'ajouter : «Nous allons mettre à disposition des associations qui le souhaitent des parcelles de terrain dans le domaine forestier national, leur assurer la fourniture des plants et un encadrement technique. En contrepartie, ces associations vont s'engager dans le cadre d'une convention à assurer l'entretien de ces plantations.»
La directrice de la protection de la faune et de la flore, à la Direction générale des forêts (DGF) lance, par la même occasion, un appel aux associations et même aux entreprises intéressées à participer à cette opération.
Selon la responsable, « une plateforme numérique est accessible sur le site internet du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, pour ceux qui désirent participer à ce programme ». Il est à préciser que cette opération intervient après un travail déjà fait s'agissant de l'identification des sites concernés et des espèces choisies.
En août dernier, la DGF a programmé des actions d'assainissement avant les pluies pour éviter tous les problèmes d'érosion, de lessivage de la matière organique et pour stabiliser le sol. Actuellement, c'est l'étape du reboisement mais, selon l'invitée de la radio, «il ne suffit pas de mettre des plants en terre, il y a aussi tout le suivi qui se fait par la suite, et c'est ce qui va assurer la réussite de ces plantations et la pérennité de nos forêts».
C'est là où le rôle de la société civile devient intéressant, voire même prépondérant, car «l'administration forestière ne peut pas tout faire toute seule», a-t-elle expliqué, avant de poursuivre : «La DGF considère cette opération comme une campagne de sensibilisation et d'éducation environnementale, celle d'impliquer les associations en les responsabilisant sur une parcelle de terrain. C'est une manière de les sensibiliser à la protection de la nature et de la forêt.»
Ilhem Kabouya indiquera que « 19 millions de plants ont été agréés et prévus pour cette campagne nationale de reboisement qui débute au mois d'octobre et s'achèvera au mois de mars ».
Abordant la question relative à la lutte et la prévention contre les incendies de forêt, la responsable notera que dans la nouvelle stratégie élaborée par la DGF, « il y a lieu de privilégier les plantations mixtes, à savoir un mélange de résineux et de feuillus pour créer des remparts contre les incendies de forêt».
À cela s'ajoutent des campagnes de sensibilisation à l'endroit des comités de village, des associations environnementales et des populations riveraines.
Des formations spécifiques seront dispensées pour les bénéficiaires sur une meilleure connaissance du danger et sur les gestes de première intervention.
Ilhem Tir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.