Une équipe algérienne décroche la 1re place    L'armée d'occupation israélienne attaque une ville palestinienne    Nous n'adhérerons à aucun processus de paix au vu de la poursuite du terrorisme marocain et du silence onusien    Plusieurs interventions dans le Centre et l'Est du pays ces dernières 24h    Les nouvelles technologies contribueront à sa généralisation    «Réception de la majorité des structures sportives vers la fin du mois»    Les ressources du secteur industriel "permettent de se passer d'une grande partie des revenus des hydrocarbures"    La conférence unificatrice des factions palestiniennes en Algérie, une affirmation du caractère sacré de la cause palestinienne    Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Man City : Déjà un accord entre Ferran Torres et le Barça ?    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    Légère baisse de la production d'agrumes    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Les Benhamadi condamnés    En souvenir d'Omdurman    Le dossier sera traité jeudi prochain    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    Le Covid contamine les écoles    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    Belmadi 4e, Mancini sacré !    Du gluten dans votre shampooing    Le RND remporte la présidence de l'APW    Le détail qui échappe à Charfi    Tout dépendra encore des recours    A Tierra met le cap sur Annaba    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Le bras de fer continue !    Les points à retenir du Conseil des ministres    Aziza Oussedik en paisible retraite    L'interaction Tamazight et l'informatique    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Christopher Ross épingle le Maroc
Sahara occidental
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 10 - 2021

L'ancien envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, a dénoncé des insultes «vulgaires» proférées à son encontre par des Marocains à cause de ses positions sur le conflit dans ce territoire non autonome, réitérant son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.
«Je ne cesse d'être étonné par les commentaires des internautes marocains quand ils lisent quelque chose qui ne reflète pas entièrement leur pensée et celle de leur gouvernement sur le Sahara Occidental», a écrit Christopher Ross sur son compte Facebook, déplorant «des attaques personnelles vulgaires».
Ces commentaires d'une extrême vulgarité, dont certains ont été cités par M. Ross, interviennent en réaction à une publication dans laquelle il a notamment imputé au Maroc la responsabilité du blocage des efforts visant à inclure la surveillance des droits de l'Homme dans le mandat de la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO).
«De nombreux commentateurs ont choisi d'ignorer que le sujet principal était les droits de l'Homme», s'est-il offusqué, relevant que sa principale préoccupation est que le plan de règlement au Sahara occidental «soit le résultat de véritables négociations entre le Maroc et le Front Polisario, les deux parties engagées dans ce conflit depuis 1975, conformément aux résolutions successives du Conseil de sécurité».
Un territoire non autonome
séparé du Maroc
«En d'autres termes, mon intérêt porte sur l'intégrité du processus de négociation, et non sur son résultat», a-t-il assuré. À cet égard, l'ancien envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental a tenu à souligner trois réalités que toute négociation doit prendre en compte pour être véritablement authentique. Il rappelle que «le Sahara occidental est un territoire non autonome séparé du Maroc, comme l'attestent la Cour internationale de justice, les plus hautes juridictions européennes, le Secrétariat et les agences de l'ONU, et la plupart des pays du monde», assurant que, «la proclamation de l'ancien président américain Donald Trump n'a rien fait pour changer cette réalité».
Dans sa publication, Christopher Ross tient également à préciser qu'une «population identifiable de Sahraouis ayant des liens autochtones clairs avec ce territoire existe (...)», rappelant que «l'identification par la MINURSO des personnes ayant le droit de voter lors d'un référendum était dans sa phase finale en 2000 lorsque le Maroc s'est retiré du processus» de règlement.
Enfin, Christopher Ross a signalé que la population sahraouie «a un droit internationalement reconnu de participer à la détermination de son avenir par une certaine forme d'autodétermination». «Les internautes marocains vont sûrement rejeter ces trois réalités. Ce n'est pas une surprise, puisqu'elles ne correspondent pas à la pensée marocaine et qu'il n'est pas possible (...) d'avoir une discussion raisonnée sur le Sahara Occidental au Maroc», a-t-il regretté.
R. I./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.