Une nouvelle génération des démocrates    «Le parti a atteint amplement ses objectifs»    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    La rupture?    Des blocages partout    «C'est criminel!»    Ramtane Lamamra : «Le séminaire a donné une vision claire de l'avenir»    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Les votes les plus curieux    Hazard de retour en Belgique?    Kjaer absent au moins 6 mois    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    L'Epic mis aux oubliettes    Le coup de maître de la Bmpj    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Hommage aux maîtres artisans disparus    Les mises en garde de Tebboune    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Benbouzid se prononce    7 décès et 185 nouveaux cas en 24 heures    Le Président palestinien aujourd'hui à Alger    Une qualification et des interrogations    L'alliance militaire entre le Maroc et Israël est "malsaine"    Une vision claire de l'avenir    «La bureaucratie est devenue un ennemi juré de la Nation»    Le CNDH appelle à la révision de la loi    L'ancien journaliste du Quotidien El-Moudjahid Rachid Semad n'est plus    Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Renouveau industriel, l'appétit grandissant de l'Algérie    Maroc : Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Plusieurs routes coupées dans certaines wilayas du pays    Du 24 au 31 mars 2022    Plaidoirie pour le tourisme saharien    Coupe arabe Fifa-2021 (Gr D/2e j): l'Algérie et l'Egypte passent en quarts    Coupe de la CAF (2e tour prélim./additionnel): JS Saoura-Heart Of Aok (Ghana) se jouera sans public    Tenue dimanche d'une réunion du Conseil des ministres    Huit délégués du médiateur de la République remerciés    Un autre procès attend Mira Moknache à Akbou    FLN-RND, la guerre de tranchées    Le Festival national de la poésie melhoun revient à Mostaganem    Cherfa exclut tout retour à ce système    Le quota de l'Algérie passera à 972 000 b/j    Les Canaris toujours en confinement à Zéralda    Une exposition sur Charles de Foucauld, avant sa prochaine canonisation à Rome    Dans une conjoncture particulière: Mahmoud Abbas demain à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Christopher Ross: «je persiste et je signe»
Il a réaffirmé son soutien au sahara occidental
Publié dans L'Expression le 28 - 10 - 2021

L'ex-envoyé spécial au Sahara occidental, Christopher Ross, a été victime des attaques obscènes par des Marocains via la blogosphère.
Le diplomate a déclaré: «Je ne cesse d'être étonné par les commentaires des internautes marocains quand ils lisent quelque chose qui ne reflète pas entièrement leur pensée et celle de leur gouvernement sur le Sahara occidental.» L'ancien Envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental a accusé directement le gouvernement marocain qui est derrière cette grossière machination visant sa personne via les réseaux sociaux et le Net en général. Selon Christopher Ross, «de nombreux commentateurs ont choisi d'ignorer que le sujet principal était les droits de l'homme. Ma préoccupation est que le plan de règlement au Sahara occidental soit le résultat de véritables négociations entre le Maroc et le Front Polisario, les deux parties engagées dans ce conflit depuis 1975, conformément aux résolutions successives du Conseil de sécurité», a-t-il clarifié. Il est clair que la question du Sahara occidental relève d'un conflit dont seule la décolonisation conformément aux résolutions onusiennes sont susceptibles de mettre un terme à la situation qui perdure depuis 1975. Cette attitude claire et franche de l'ancien Envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU, Christopher Ross, lui a causé des insultes et des vulgarités de la part des affidés du Makhzen qui ne savent plus à quel saint se vouer depuis que la cause sahraouie connaît de plus en plus d'exploits et de reconnaissance à travers les pays et les instances régionales et internationales. À ce propos, Christopher Ross a souligné que «le Sahara occidental est un territoire non autonome séparé du Maroc, comme l'attestent la Cour internationale de justice, les plus hautes juridictions européennes, le Secrétariat et les agences de l'ONU, et la plupart des pays du monde, la proclamation de l'ancien président américain Donald Trump n'a rien fait pour changer cette réalité», a-t-il précisé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.