2e Séminaire régional pour les parlements africains: la délégation du Conseil de la nation souligne à Djibouti l'engagement de l'Algérie à développer les différents secteurs    Conférence africaine des start-up: adoption d'une feuille de route africaine constitutive de la coopération continentale    Les recettes de la fiscalité pétrolière représentent 41% du total des recettes budgétaire prévues pour 2023    Secousse tellurique de magnitude 4 degrés dans la wilaya de Blida    La "Tenue traditionnelle féminine de l'Est algérien", bientôt proposée pour l'inscription au patrimoine de l'humanité    De COP en COP !    Abderrahmane Hadef, économiste: L'Algérie a les atouts pour devenir un pays émergent    Ligue 1 (13ème journée): Deux derbies et un classico à l'affiche    Le chemin est encore long    Violences: Appel à protéger l'école    Tamanrasset: Trois morts dans une collision    Lutte contre les intoxications alimentaires: La commission d'hygiène communale d'Oran sévit    DGSN: Un réseau ciblant les enfants sur les réseaux sociaux démantelé    «Samahna si l'Hadj» !    La Libye invite les sociétés étrangères à reprendre exploration et production    Le Général d'Armée Chanegriha reçoit le Coordinateur américain du Conseil de Sécurité nationale, pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord    Le Qatar impressionne le monde    La Seleçao en mode Samba    Radioscopie d'un club détourné    Le FFS, un parti-rempart    Les leçons d'une opération    Propositions pour le nouveau Code de la commune    Un litige qui dure depuis 5 ans    Les élèves grelottent    L'incontournable numérisation    Le budget primitif en constante régression    L'Afrique se réunit à Oran    La communauté internationale salue l'accord de sortie de crise au Soudan    Un concert euphorique    Formation à l'improvisation théâtrale    L'humanité tragique au cœur du cinéma    Coronavirus: 9 nouveaux cas et aucun décès    Nécessité d'impliquer les startups dans le domaine du tri et du recyclage des déchets    L'Algérie nouvelle sous la conduite du Président Tebboune: une expérience pionnière de démocratie    Maroc: manifestations contre les arrestations des opposants et la détérioration des conditions sociales    Annaba: début jeudi des journées nationales du monodrame    Décès de l'ancien président de la LFP Mahfoud Kerbadj    L'Algérie condamne "fermement" le massacre perpétré en RD Congo    Tebboune reçoit les chefs des délégations    Soudan: la communauté internationale salue l'accord de sortie de crise    Ligue 1 Mobilis (13e J) : USMA-CRB à l'affiche, la JSK en quête de confirmation    11e Fica, le film "De nos frères blessés" présenté au public    Ligue 2 - ASM Oran: Les raisons d'un échec programmé    Algérie-Chine: Le partenariat stratégique global renforcé    Sari-Ali Hikmet au «Le Quotidien d'Oran»: «Chaque cheminant vers Dieu a son propre chemin»    «Je suis conscient des aspirations du peuple»    Cour constitutionnelle: «De grands pouvoirs et une soupape de sécurité pour l'Etat de droit»    Algérie-Jordanie: Des accords et des mémorandums d'entente signés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Et Kouffi envoya la JSK au paradis !
Hommage
Publié dans Le Soir d'Algérie le 01 - 12 - 2021

Arezki Kouffi, l'ex-avant-centre international de la JSK des années 60 et 70 qui vient de nous quitter, était un attaquant racé et opportuniste. Sa première heure de gloire, il l'a vécue en 1968 lorsqu'au terme d'un match épique entre la JSK et le WA Boufarik, il inscrivit le but décisif qui permettait aux Kabyles d'accéder en Nationale 2, puis deux ans plus tard, ces derniers rejoindront l'élite grâce aux réalisations de ce buteur-né. En fait, si la JSK a fini par accéder au paradis et conquérir deux titres de champion d'Algérie en 1973 et 1974, c'est parce qu'elle comptait dans ses rangs un Kouffi qui était son meilleur buteur et s'il ne compte que 5 sélections à son actif c'est parce qu'en ce temps-là, la concurrence était très rude en équipe nationale à ce poste.
H. B.
Mourad Derridj (ex-ailier droit et co-équipier de KoufFi) :
«Moi, je centrais et Kouffi marquait»

Mourad Derridj était l'ailier droit volant de la JSK et il a longtemps évolué avec Kouffi avec lequel il formait un redoutable duo d'attaquants. Dans cet entretien, il témoigne sur celui qui était aussi son ami.
Vous formiez un sacré duo d'attaquants avec Kouffi. Quel type d'avant-centre était-il ?
C'était le buteur attitré. Il avait une très bonne couverture de balle et quand il tirait au but, huit fois sur dix, il faisait mouche.
On dit que vous l'aviez souvent régalé de bons centres ?
Comme j'occupais le couloir droit, ma mission était de délivrer des centres dans les meilleures conditions et lui se chargeait de les convertir en buts. Moi, je centrais et lui marquait.
Et en dehors des terrains, quel souvenir en gardez-vous ?
C'était un gars très simple et discret. D'ailleurs, il s'est retiré très tôt des affaires du football.
Il n'était pas attiré par une reconversion au poste d'entraîneur ?
Non, il était employé par la Sonelgaz et il a poursuivi son job jusqu'à la retraite. Mais nous sommes restés en contact après le foot.
En ce qui vous concerne, vous suivez la JSK ?
Bien sûr, en tant qu'ancien joueur, c'est une partie de ma famille que représente la JSK.
Et comment jugez-vous l'actuelle JSK ?
«Ya rabbi staar» comme on dit. Elle était revenue de loin pratiquement. Il y a eu une période de redressement avec Mellal et des gens qui connaissent le football et un certain équilibre financier et subitement, on a assisté à une phase de déstabilisation et je pense que ce sera difficile de redresser la barre.
Concernant le nouveau stade de Tizi-Ouzou, certains proposent de le baptiser au nom de Matoub Lounès, d'autres préfèrent Loucif Hamani, et il y a ceux qui proposent Hannachi. Et vous quel serait votre choix ?
Personnellement, je lui donnerais le nom de stade de l'unité du 20-Avril-1980.
Propos recueillis par Hassan Boukacem


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.