Touggourt/campagne labours-semailles: plus de 200 ha consacrés à la céréaliculture    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Affaires religieuses: renforcement du référent national    Près de 6000 bouteilles d'huile saisies en 24 h    Nice : Le petit pont de Atal sur Neymar (Vidéo)    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    La promotion des cultures stratégiques dans les zones sahariennes passe par la prise en charge des difficultés    Armée sahraouie: de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans le secteur d'El-Bekari    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Grazie Meloni !    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    EHU 1er Novembre: Plus de 200 participants aux journées régionales de néphrologie    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Une sérieuse alerte    Un expert américain porte l'estocade    Pays pauvre du Sahel en proie aux violences terroristes    Gazprom suspend ses livraisons à l'italien Eni    Une hausse prévisible    L'Etat à la rescousse des travailleurs    La contre-attaque par les chiffres    «La confiance du peuple a un coût»    «Le consensus est une exigence historique»    Tension sur le lait infantile    Der Zakarian s'explique pour Belaïli    Les Algériens fixés sur leurs adversaires    De Ciné Gold à la résidence d'Yves Saint Laurent    «La vie d'après» décroche El Kholkhal d'or    Mouloudji prend part    Attaché à ses principes, le FFS place l'intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Le diagnostic doit être prématuré    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



De Mistura à Rabat pour sa première tournée dans la région
Sahara occidental
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 01 - 2022

L'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental, Staffan de Mistura, a entamé hier une visite au Maroc dans le cadre de sa première tournée dans la région depuis sa nomination à ce poste en novembre dernier.
Le diplomate italo-suédois entamera ce périple, qui se poursuivra jusqu'au 19 janvier, en se rendant dans le royaume du Maroc, selon l'agence de presse espagnole EFE.
La tournée de De Mistura débutera officiellement jeudi au Maroc (partie du conflit au Sahara Occidental) où il aura des rencontres pendant deux jours avec plusieurs responsables.
Après le Maroc, l'émissaire onusien se rendra dans les camps de réfugiés sahraouis où il aura, pendant deux jours également, une série de rencontres avec les dirigeants sahraouis dont Brahim Ghali, président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), secrétaire général du Front Polisario, le seul représentant légitime du peuple sahraoui et autre partie du conflit au Sahara Occidental, ont indiqué à l'APS des sources diplomatiques.
D'après ces mêmes sources, le diplomate De Mistura se rendra dans le cadre de son périple également, les 18 et 19 janvier, en Algérie et Mauritanie, étant des pays voisins et observateurs, conformément au plan de règlement conjoint de l'ONU et l'OUA (l'Union africaine actuellement) et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations-Unies.
L'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental œuvrera à trouver une solution politique au confit dans la dernière colonie d'Afrique, occupée par un pays voisin, le royaume du Maroc.
La tournée de Staffan de Mistura intervient dans un contexte complètement différent de celui qui a caractérisé la visite de ses prédécesseurs dans la région, sur fond de rupture par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu signé entre les deux parties en 1991, à la suite de l'agression des forces d'occupation menée contre des civils sahraouis dans la zone-tampon d'El-Guerguerat, le 13 novembre 2020.
Le représentant du Front Polisario aux Nations-Unies et coordonnateur du Front avec la Minurso, Mohamed Sidi Omar, avait récemment déclaré à l'APS que la mission de Staffan de Mistura «consiste en l'examen des conséquences de l'agression marocaine à El-Guerguerat en vue d'ouvrir la voie à la possibilité de relancer le processus de paix dans la région». Dans ce contexte, il avait également précisé que les forces de l'occupation marocaines poursuivaient leurs crimes odieux contre les civils sahraouis et les militants des droits de l'Homme ainsi que le pillage des ressources du peuple sahraoui devant le silence absolu des Nations-Unies. Pour le diplomate sahraoui, «il est inconcevable de réaliser des progrès dans le processus de paix, parrainé par l'ONU, sans l'exercice de pressions réelles sur l'occupant marocain pour qu'il réalise la nécessité de s'engager sérieusement dans le processus de paix afin de parvenir à une solution pacifique et durable au conflit sur la base des principes de la légalité internationale, garantissant la paix et la sécurité dans la région».
«La position de l'occupant marocain qui ne montre aucune volonté politique pour parvenir à une solution pacifique au conflit au Sahara Occidental figure parmi les défis auxquels fera face Staffan de Mistura, ainsi que l'inaction du Conseil de sécurité face à la politique d'obstruction du Maroc à l'égard du processus de paix», selon Mohamed Sidi Omar.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.