Instruction pour élargir la carte d'exploration de la baryte aux wilayas de l'extrême sud    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    JM/Haltérophilie: Faris Touairi en bronze à l'arracher, avec une prise à 161 kg    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM/Escrime: médaille d'or pour Saoussen Dlindah Boudiaf    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    La Cour constitutionnelle célèbre le 60e anniversaire de l'indépendance    Mise en garde contre l'escalade marocaine au Sahara occidental occupé    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Makri avance sa proposition    Le sens et les messages d'un défilé    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Les déchets ménagers inquiètent    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La durée d'isolement sera probablement réduite
FLAMBEE DES ARRETS MALADIE DUS Au COVID-19
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 01 - 2022

Dans le monde du travail, la forte contagion du variant Omicron du virus Sars-CoV-2 a pour effet de vider les entreprises, les institutions et même les structures de santé. La flambée des arrêts maladie de dix jours a affecté tous ces établissements. Une durée d'isolement que les experts jugent «excessive» et préconisent de la revoir à la baisse, d'autant que, notent-ils, les symptômes de ce nouveau variant sont «légers».
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Depuis quelques jours, le variant Omicron fait exploser l'absentéisme au travail.
à chaque cas déclaré, les médecins accordent un arrêt maladie de dix jours. Résultat : beaucoup d'entreprises, d'administrations et d'établissements tournent au ralenti. C'est le cas des hôpitaux qui sont le fer de lance de la bataille contre la Covid-19, amputés aujourd'hui d'un tiers de leurs effectifs.
Cette situation amène à une réflexion au sein du ministère de la Santé, d'autant plus que la population doit apprendre à vivre avec ce virus.
«L'éventualité de réduire la durée de l'arrêt maladie accordé aux patients atteints du variant Omicron est en phase d'étude à la direction de la prévention du ministère de la Santé», fait savoir le Dr Lyes Akhamouk, membre du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de coronavirus.
Soulignant le caractère «très léger» des symptômes chez certains malades atteints de ce virus, il précise également qu'il y a une grande différence entre une personne symptomatique et une autre asymptomatique.
De ce fait, il insiste sur la nécessité de revoir à la baisse la durée des arrêts maladie dus à une infection à l'Omicron. «Si nous continuons avec les arrêts de travail de 10 jours, toutes les institutions du pays vont être paralysées », dit-il. D'ailleurs, poursuit-il, «dans nos hôpitaux, nous commençons à avoir pratiquement un tiers des soignants qui sont actuellement touchés».
Une situation qui impose, selon ce spécialiste en maladies infectieuses, d'agir rapidement afin d'éviter que ce secteur vital dans la lutte contre la pandémie de coronavirus ne s'effondre. «Une décision ministérielle détaillée sera prise incessamment et sera généralisée à tous les autres secteurs d'activité», assure Dr Akhamouk.
Qualifiant l'arrêt maladie de dix jours suite à l'infection au virus Omicron d'«abus», le président de la Société algérienne d'immunologie, le professeur Kamel Djenouhat, explique que l'infection à ce variant du Sars-CoV-2 n'est pas très grave sur le plan symptomatique.
Une situation qui, selon lui, permet d'aller vers uniquement 5 jours d'arrêt maladie au lieu de dix. Seulement, insiste-t-il, «le malade doit reprendre la vie active avec le port strict du masque». Toujours est-il, le pr Djenouhat estime que la décision finale revient au médecin traitant. «C'est lui qui juge si son patient atteint de ce virus est apte de retourner au monde du travail ou pas encore», conclut-il.
Ry. N.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.