PSG: Neymar attend un geste du Barça avant de lâcher une bombe !    CRB: Amrani dirigera le Chabab à N'Djamena    JSK - Zeghdane: «Nous sommes déterminés, la qualification est notre seul objectif»    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Le maréchal Haftar source d'alimentation du marché noir pétrolier    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    5e colonne, en marche !    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Rassemblement demain devant l'ambassade d'Algérie à Paris    Lille ou Nice pour Ounas ?    Ribéry prolonge le plaisir chez la Viola    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    Collecte d'affaires scolaires pour les enfants défavorisés    Nouveau décès parmi les pèlerins algériens    3 morts et 35 blessés dans deux accidents de la route    Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Trois sœurs de Kasdi Merbah appellent à rouvrir le dossier    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    L'incident a créé la panique : Deux blessés dans la chute du toit d'une bâtisse à Skikda    Litige opposant Hydro Canal à une société italienne: Risque de vente aux enchères des actions de la société algérienne    Enième report de la livraison des 2.800 logements AADL de Misserghine: Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Chlef: Le secteur hôtelier renforcé    Djemaï s'essaye au désespéré sauvetage du FLN    La discipline des juges et magistrats    Risque d'embrasement ?    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Energie solaire L'Algérie est prête pour la réalisation du projet national de production de 5600 MW d'électricité    Les 4 conditions de Benflis    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





EN LIBRAIRIE
ESSAI TAHAR DJAOUT, UN �CRIVAIN P�RENNE DE RACHID MOKHTARI Un g�nie, deux �crivains, une �uvre
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 12 - 2010

Dans l�essai Tahar Djaout, un �crivain p�renne paru chez Chihab Editions, Rachid Mokhtari propose une relecture de l��uvre romanesque de l�auteur de l�Invention du d�sert.
L��uvre romanesque de Djaout est constitu�e de six romans : l�Expropri� (Sned, 1981), les Chercheurs d�os (Seuil, 1984), les Rets de l�oiseleur (Enal, 1984), l�Invention du d�sert (Seuil, 1987), les Vigiles (Seuil, 1991) et, enfin, le Dernier Et� de la raison(Seuil, 1999) publi� � titre posthume. Le manuscrit de ce dernier roman date de 1992. Une note de son �diteur fran�ais (le Seuil) explique les conditions et les circonstances de sa publication : �Tahar Djaout a �t� assassin� le 2 juin 1993. Quelques semaines auparavant, lors d�un s�jour � Paris, il nous avait annonc� qu�il avait entrepris un nouveau roman, mais qu�il n�en �tait qu�au tout d�but. Le manuscrit que nous publions aujourd�hui a �t� retrouv� dans ses papiers. Il nous est parvenu apr�s bien de p�rip�ties. Il ne correspond pas au sujet qu�il nous avait indiqu�. On peut penser que Tahar, de retour � Alger, a d�cid� de mettre de c�t� le projet litt�raire dont il nous avait parl� pour se consacrer � un r�cit plus directement inspir� par l�actualit� � Cette lecture (ou relecture) se veut un espace de synth�se de travaux universitaires sur les diff�rents aspects th�matiques et esth�tiques des six romans sus-cit�s de Tahar Djaout. Elle r�pond �galement �au souci p�dagogique et didactique d�une approche globale qui s�int�resse � la totalit� de l��uvre romanesque de Tahar Djaout et non � l�un ou � l�autre de ses romans comme cela a �t� fait pr�c�demment�, comme le fait remarquer Rachid Mokhtari dans la pr�face de son nouveau livre. Mais, cette �d�marche synchronique� n�emp�che pas, en revanche, une analyse interne d�un roman � l�autre. Dans cette passionnante tentative d�exploration de l��uvre de Djaout, Rachid Mokhtari a fait des d�couvertes surprenantes. �Durant notre (re)lecture de l��uvre romanesque de Tahar Djaout, nous avons �t� frapp�s par sa coh�rence th�matique au point que nous avons eu l�impression de lire le m�me roman � des p�riodes diff�rentes��, �crit-il. En outre, et toujours selon les conclusions de Mokhtari, il se pourrait que Djaout ait m�ri un projet litt�raire consistant en une trilogie regroupant les Chercheurs d�os, les Vigiles et le roman posthume le Dernier Et� de la raison. Son �criture (style) semble partir de la plus complexe comme dans l�Expropri� � la plus d�pouill�e ( les Vigiles), voire � la plus �immanente � l��v�nement� comme dans le Dernier Et� de la raison. En somme, �les romans de Tahar Djaout forment un univers romanesque coh�rent dans sa structure th�matique avec ses invariants ou ses r�currences : l�histoire collective entrav�e et l�histoire individuelle lib�r�e, le territoire de l�enfance et l�omnipr�sence des oiseaux qui symbolisent le mouvement si cher � l�auteur �. L�essai Tahar Djaout un �crivain p�renne comporte trois chapitres : �Regards sur les nouveaux ordres�, �La r�bellion esth�tique� et �Les d�sordres de l�enfance�. Il est pr�fac� par Nabile Fares. Rachid Mokhtari est universitaire, journaliste et romancier. Il est l�auteur de plusieurs ouvrages sur la musique et la litt�rature alg�riennes, notamment Matoub Lounes (�ditions Le Matin, 1999), Cheikh El-Hasnaoui, la voix de l�exil (�ditions Chihab, 2002) et le Nouveau Souffle du roman alg�rien (�dition Chihab, 2006). Il est aussi l�auteur des romans Imaqar (2007) et l�Amante(2009) parus chez les �ditions Chihab.
K. B.
Essai Tahar Djaout, un �crivain p�rennede Rachid Mokhtari (Chihab Editions). 239 pages.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.